X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • [Bêta] Tsardoms : Total War


    ~ Tsardoms : Total War ~

    I. Présentation :
    Tsardoms : Total War est une modification totale de Medieval II : Total War située durant le Moyen-Âge tardif, comportant une campagne centrée sur l'Italie, les Balkans et l'Asie Mineure. Ce mod est développé dans l'optique de combler le fait que ces régions du monde ont été plus ou moins ignorée par les Total War et leurs mods, surtout à l'époque où il se situe.

    Le mod débute en 1345 et se termine en 1530. Ces dates ont été choisie car les développeurs ont voulu se focaliser sur la chute de l'Empire romain d'Orient et les troubles qui en ont résulté.
    L'Empire romain est divisé en deux factions rivales : la Maison de Cantacuzène et la Régence impériale. À la mort de l'Empereur Andronic III Paléologue, Jean VI Cantacuzène devient régent de facto de l'Empire, malgré l'absence d'instructions de l'empereur défunt. Il se heurte cependant à l'opposition d'une fraction importante de la population de l'Empire et, en particulier, du patriarche Jean XIV Kalékas.
    Pressé par Alexis Apokaukos de se faire proclamer empereur, Jean Cantacuzène refuse afin de préserver les droits de la dynastie Paléologue et propose de se retirer des affaires ; l'impératrice Anne le persuade de demeurer à la tête du gouvernement et il part bientôt commander une expédition militaire afin de rétablir l'ordre en Macédoine puis en Thrace.
    Apokaukos profite de son absence pour persuader le patriarche Kalékas ainsi que l'impératrice que Jean Cantacuzène est un usurpateur et un danger pour la paix. Réfugié à Didymotika, il s'y fait proclamer empereur par ses partisans le 27 octobre 1341. La noblesse d'Andrinople annonce alors l'élection de Jean Cantacuzène au trône impérial, provoquant une rébellion populaire. L'insurrection gagne ensuite les principales villes de l'Empire et la guerre civile s'embrase pour déterminer qui aura la tutelle de l'héritier du trône : Jean V Paléologue.

    À la même époque, la Régence est alliée avec l'Empire bulgare et le Royaume de Serbie, dont le roi - Stefan Uros IV Dusan - assiège la ville de Serrhai qui, s'il la capture, lui permettra d'être couronné « Tsar des Serbes et des Grecs ». A l'opposé, les Turcs d'Asie Mineure - à savoir les Ottomans et l'Emirat d'Aydin - ont prit le parti de Jean Cantacuzène et harcèlent les territoires orientaux de l'Empire.
    Au nord, les principautés de Valachie et de Moldavie tentent de se défendre face à la Hongrie et à la Bulgarie, et essayent d'étendre leur territoire après la défaite des Tatars. En Méditerranée, les deux républiques - Gènes et Venise - sont en compétition et se disputent le contrôle des très lucratives routes commerciales vers le Moyen Orient et la Mer Noire. Au sud de l'Italie, le Royaume de Sicile et de Trinacrie, après l'incident des « Vêpres siciliennes », tentent d'assurer leur autorité sur la terre de l'autre.
    Au nord de l'Italie, les Cités-états sont en lice pour le pouvoir. La Confédération suisse, dans les Alpes, se bat pour son indépendance face à Milan et aux Hasbourg, qui ont la vision d'un grand empire...
    C'est certainement une époque pour Total War !
    II. Contenu :
    • Nouvelle carte de campagne
    • 25 nouvelles factions
    • Des centaines de nouvelles unités
    • Des centaines de Forts Permanents en Pierre qui représentent les cités fortifiées de la carte
    • Des centaines de villages qui représentent les cités de la carte
    • Ports historiques
    • Routes historiques
    • Nouveaux modèles pour la carte stratégique
    • Implémentation d'un système féodal complexe
    • Scripts de religion qui ajouteront une grande profondeur au jeu
    • Unification d'empires
    • Des dizaines d'événements historiques
    • Nouvelles ères dans le jeu
    • De très nombreux scripts rendant le jeu réaliste
    • Nouvelles batailles historiques
    Factions :
    • Catholiques :
      • Duché d'Autriche (maison de Habsbourg)
      • Royaume de Hongrie
      • République de Raguse
      • République de Venise
      • République de Florence
      • République de Gènes
      • Royaume de Sicile
      • Royaume de Trinacrie
      • Confédération suisse
      • Duché d'Athènes
      • Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem à Rhodes
    • Orthodoxes :
      • Second Empire bulgare
      • Tsarat de Serbie
      • Empire Romain (Maison de Cantacuzène)
      • Empire Romain (Régence Impériale)
      • Principauté de Valachie
      • Principauté de Moldavie
    • Kristjani (bogomilisme) :
      • Banat de Bosnie
    • Musulmanes :
      • Beylicat Ottoman (plus tard Empire)
      • Beylicat des Karamanides
      • Beylicat d'Aydin
    • Émergentes :
      • États pontificaux
      • Timourides
      • Couronne d'Aragon
      • Royaume de France
    Cultures :
    • Grecque (factions romaines)
    • Slave (Serbie, Bulgarie et Bosnie)
    • Européenne orientale (Hongrie, Moldavie et Valachie)
    • Turque (Beylicat turcs)
    • Italienne du sud (Sicile, Trinacrie, Duché d'Athènes, Chevaliers de St Jean)
    • Italienne du nord (Cités-états italiennes)
    • Européenne du nord/centrale (Suisse, Autriche, et régions germaniques)

    SYMBOLES DE FACTION.
    Spoiler:

    CARTE DE CAMPAGNE.
    Spoiler:

    III. Images & Aperçus :
    IV. Téléchargement & Installation :
    1. Téléchargez la bêta à l'aide des liens plus haut.
    2. Ouvrez « Tzardoms_0.675 - Beta.rar » avec Winrar et extrayez le dossier « Tzardoms_0.675 - Beta » qui s'y trouve dans « Medieval II Total War/mods ».
    3. RENOMMEZ ce dossier « Tzardoms_0.675 - Beta » en « Tzardoms_0.675 »
    4. Si vous avez l'édition CD/DVD du jeu, utilisez « Tzardoms.bat» pour lancer le mod (il se trouve dans « Medieval II Total War/mods/Tzardoms_0.675 » et vous pouvez en créer un raccourci à placer sur votre bureau).
    5. Si vous avez l'édition Steam, utilisez The Toolbox.
    6. RECOMMANDÉ : afin de réduire le risque de crashs, téléchargez le 4GB Patch pour permettre au jeu d'utiliser pour de 2 Go de RAM (appliquer à « medieval2.exe » et à « kingdoms.exe »).
    N'hésitez pas à poster ici pour tout commentaire ou problème d'installation.

    Liens originaux :
    Dernière modification par ALG, 27-05-2020, 06h37.

  • #2

    République de Raguse
    ~ Respublica Ragusina ~


    Vue d'ensemble de la faction :
    Sur le rivage rocheux de la partie orientale de Mer Adriatique, une puissante cité s'élève au dessus des vagues. C'est la République de Raguse, le joyau de l'Adriatique et la porte des Balkans. Raguse est une cité-état marchande dont la richesse et le prestige rivalise avec n'importe laquelle des cités de la péninsule italienne. La cité elle-même est une des villes les plus lourdement fortifiées, avec des défenses améliorées et étendues durant des centaines d'années, ayant repoussé de nombreux sièges et invasions sans jamais faillir. La flotte marchande de la ville croise en Adriatique, en Méditerranée et dans d'autres mers, augmentant sans cesse le cercle de portée de la République. L'armée de Raguse offre un bon choix de piquiers et d'autres régiments d'infanterie moyenne, avec une grande variété de mercenaires près à être engagés si nécessaire. Cependant, Raguse est entourée de voisins puissants, possède peu de terres au début de la campagne et manque de cavalerie et de bons archers. Un bon Dux saura surmonter les faiblesses de la république et compter sur ses atouts pour la guider vers la gloire et la fortune.
    Arrière-plan historique :
    Sous la souveraineté de Venise, Raguse a adopté bon nombre des institutions de l'état vénitien mais a maintenu une grande partie de son indépendance. Toutefois, les impôts sans cesse croissants créèrent un profond ressentiment chez les citoyens de Raguse et beaucoup d'agitation et de haine contre Venise. La République de Raguse est entourée de puissants voisins. A l'est se trouve le Banat de Bosnie, avec lequel Raguse a toujours connu des relations amicales, et il serait sage de poursuivre cette politique. Commerce et assistance mutuelle peuvent cimenter l'amitié avec le Banat qui, comme Raguse, partage ses frontières avec de puissants voisins. Cependant si les plans expansionnistes des Bosniaques les amènent à outrepasser les limites, il devront être sévèrement punis. Plus au nord se trouve le puissant Royaume de Hongrie. Les Hongrois sont une puissance en concurrence avec Venise pour le contrôle de la côte adriatique. En se basant sur le proverbe « l'ennemi de mon ennemi est mon ami », Raguse devrait renforcer ses relations diplomatiques avec la Hongrie, car les Hongrois pourraient s'avérer des alliés très utiles en cas de futurs conflits avec Venise.
    Plus à l'est se trouve le Tsarat de Serbie. Cet état expansionniste a tenté de dompter Raguse par le passé, mais a échoué. Un bon Dux de Raguse essaiera d'améliorer ses relations avec les Serbes, tout en se méfiant de leurs intentions. De l'autre côté de la Mer Adriatique se trouve le Royaume angevin de Naples. Cet état a une histoire faite de raids et d'invasion pendant l'époque normande. Naples peut avoir des vues sur Raguse et la République doit s'y préparer. Elle doit à tout prix éviter d'être pris entre les deux royaumes de Naples et de Hongrie. Enfin à l'ouest se trouve la République de Venise, suzerains avides de Raguse. Venise est une grande puissance maritime, avec une importante flotte reliant la métropoles à ses colonies. Elle peut également faire appel à une force terrestre considérable, composée de mercenaires locaux et d'infanterie coloniale. Venise tente de s'imposer comme puissante dominante dans l'Adriatique et la Méditerranée. Le but utile du bon Dux sera de vaincre son plus grand rival.

    Cependant, avant que ceci se réalise, des alliances doivent être scellées avec d'autres voisins, en particulier avec le grand rival de Venise : la République de Gènes. Des accords commerciaux lucratifs devront également être assurés avec les centres commerciaux importants dans les Balkans, l'Italie le la Méditerranée. Les murs de Raguse sont puissants et bien défendus, et une grande flotte peut être construite avec les revenus du commerce. Jusqu'à ce que la République soit assez forte pour vaincre son ennemi juré, l'expansion outre-mer est sa seule option. L'Empire romain est faible et rongé par la guerre civile, de nombreuses îles de la Méditerranée sont mal défendues et mûres pour la cueillette. Quand le moment sera venu, Raguse pourra commencer à s'emparer des colonies vénitiennes. Une fois Venise vaincue, la République de Raguse pourra enfin être vraiment indépendante et fonder son propre empire colonial.
    Gouvernement et société :
    La ville était gouvernée par la classe aristocratique. Trois groupes sociaux cohabitaient à Raguse et il était strictement défendu de se marier avec une personne issue d'une classe différente. Le chef de la cité-état portait le tire de Duc (Dux) puis de Recteur (Rettore) au moment de la domination vénitienne. Mais ce statut n'était qu'un titre honorifique, en réalité le pouvoir était entre les mains de trois assemblées tenues par la noblesse.

    Un document des archives de Raguse : Speculum Maioris Consilii Rectores, énumère toutes les personnes qui ont participé au gouvernement de la République entre septembre 1440 et juin 1860. On compte au total 4397 recteurs élus ; 2 764 (63 %) étaient issus des vieilles familles aristocratiques : Gozze, Bona, Caboga, Cerva, Gondola, Ghetaldi, Giorgi, Gradi, Pozza, Saraca, Sorgo et Zamanya.

    - au XVIIe siècle, 50 % des ducs et des sénateurs appartenaient aux familles suivantes : Bona, Gondola, Gozze, Menze, Sorgo.

    - au XVIIIe siècle, 56 % des sénateurs provenaient des familles suivantes : Sorgo, Gozze, Zamagna, Caboga, Georgi.

    - dans les huit dernières années de la République, 50 % des ducs étaient des Sorgo, Gozze, Gradis, Bona, Ragnina.

    Plusieurs problèmes importants touchaient les familles aristocratiques ragusaines. Elles étaient confrontées à la diminution de leur effectif et au faible nombre de familles nobles locales (dans les environs de Dubrovnik alors sous le contrôle turc). Ils devenaient un groupe de plus en plus restreint où les mariages étaient fréquents entre parents du 3e et 4e degré (1566 - tutti quasi siamo congionti dans quarto grado di consanguinita et affinita).

    Une liste datant de 1802 des assemblées de la République montre que 6 des 8 membres du Petit Conseil et 15 des 20 membres du Grands Conseil, étaient issus de 11 mêmes familles.

    La Constitution de la République de Raguse était de nature aristocratique. La population était divisée en trois classes : les patriciens, les citoyens et les plébéiens. L'essentiel du pouvoir était concentré entre les mains des armateurs, des banquiers et des riches marchands, patriciens qui se considèrent comme nobles en se dotant d'armoiries. Capitaines de navires, commerçants plus modestes et maîtres des corporations constituent des citoyens plus ordinaires qui pouvaient occuper les postes subalternes de l'administration civile et judiciaire, parfois accéder au Grand Conseil. Matelots, artisans et paysans constituaient la classe des plébéiens, souvent d'origine slave ou albanaise, qui n'avaient aucune voix dans le gouvernement et ne pouvaient donc pas prendre part aux affaires politiques de la Cité. Le mariage entre les membres de classes sociales différentes était interdit.

    L'organisation du gouvernement s'est fondée sur le modèle vénitien : les corps institutionnels étaient le Grand Conseil (l'organe de gouvernement suprême), le Petit Conseil le véritable gouvernement détenant le pouvoir exécutif (depuis 1238) et le Sénat (depuis 1253). Ce système politique, le Statut de Raguse, est définitivement admis, sur proposition du Grand et du Petit Conseil, après l'approbation par l'assemblée générale de la population le 29 mai 1272. Après le départ du gouverneur vénitien, le chef d'État était le recteur, élu pour une durée de plus en plus courte, finalement d'un mois.

    Le Grand Conseil (Consilium Maior) était exclusivement composé de membres de l'aristocratie ; chaque noble obtenait son siège à l'âge de 18 ans. Chaque année, Pour le Petit Conseil (Consilium minus), on procédait à l'élection de 11 membres. Avec le duc, le Petit Conseil exerçait des fonctions exécutives et représentatives. Le pouvoir principal était tenu par le Senat qui comptait 45 membres élus pour un an. Au sein de cette assemblée, on ne distingue pas l'hégémonie d'une famille en particulier, contrairement à la famille de Médicis à Florence. Cependant les historiens s'accordent pour dire que la famille Sorgo a été de tout temps une des familles les plus influentes de la Cité-État.

    Le Petit Conseil était composé à l'origine de 11 membres pour se réduire à 7 en 1667. Le recteur était élu par le Petit Conseil. Le Sénat apparaît comme nouveau corps consultatif en 1235. Ce dernier était constitué de 45 membres invités (plus de 40 ans de moyenne d'âge). Lorsque la République était sous la domination vénitenne, le Recteur était un Vénitien. Mais à partir de 1358 le Recteur était toujours un Ragusain. La durée du mandat du recteur était seulement d'un mois et il n'avait le droit d'être réélu que deux ans après. Le recteur vivait et travaillait dans le Palais du Recteur mais sa famille devait vivre dans sa résidence particulière. Le gouvernement de la République avait un caractère libéral et a manifesté très tôt son souci de justice et les principes humanitaires comme par exemple l'abolition du commerce d'esclaves dès 1418.

    Le caractère libéral de Raguse pouvait se manifester d'autres façons. Sur le drapeau de la République on pouvait lire le mot Libertas (la liberté) et à l'entrée de la forteresse Saint Lorenz (Lovrijenac), juste à l'extérieur des remparts de Raguse on peut encore lire l'inscription suivante « Non bene pro toto libertas venditur auro » signifiant: « la liberté n'est vendue contre aucune sorte d'or ». Pourtant, si la République a aboli l'esclavage, la République était un adversaire acharné de la religion orthodoxe et seuls les catholiques romains pouvaient acquérir la citoyenneté ragusaine.

    Source pour la partie Gouvernement & Société : Wikipedia

    Marins
    Spoiler:
    The main strength of the Republic is its navy and as such it provides a large recruitment pool for the armed forces. However, there is no honour in being a lowly sailor. In fact the sailors are the dregs of society, men with no hope or better prospects. Their service is harsh and their life is cheap, they can be used as skirmishers or as expendable front line troops. Sailors have the lowest paying jobs in the Republic, so they can ill afford any armour, their small wooden shields and helmets being their only protection. Armed with javelins and axes these men are the last line of a ship's defence and should not be relied upon in engagements with more professional opponents.
    Amélioration :

    Rameurs de l'Adriatique
    Spoiler:
    The oarsmen are marine infantry, recruited from all corners of the Mediterranean sea, especially from the Croatian and Italian nations. They are experts in naval warfare but can also participate in land based campaigns. These men are sturdy sea wolves who have experienced years of constant physical exertion and the hard conditions of sea travel. They can hold their own in battle but should not be expected to hold a line for too long against better equipped troops. Due to their role as shipboard troops they wear light armour made up of a metal helmet, a leather or cloth brigandine and a shield. During sea journeys the shield is usually hung along the frame of the galley while the oarsmen are rowing. They are armed with a broad-bladed polearm which is popular for ship based warfare.

    Milice des Guildes
    Spoiler:
    Trade is the mainstay of the Ragusan economy and the merchant guilds are at the forefront of the Republic's mercantile network. Craftsmen and traders have organised themselves into various guilds to protect their interests and promote their specific craft. All the guilds and brotherhoods of the Republic are required to provide men for the night watch. Also, Ragusan colonies can be found in many of the important trading cities and as such they require an armed force for protection against thieves but also against other guilds who frequently engage in violence for settling their disputes. The guild militia are lightly armoured, carry a shield and are armed with a spear and axe. Mainly trained for urban warfare they can also be used as part of a field army if the need arises. These men are more interested in being paid than fighting and may rout at the earliest sign of a setback.

    Milice de la Cité
    Spoiler:

    Simillar to the Italian city-republics Ragusa maintained a permanent city militia made up of paid citizens. The militia guarded the walls, maintained order and defended the city when it was attacked. The troops are lightly armoured either with a cloth or leather brigandine or for the wealthier citizens with chainmail. Armed with spears the militia can be used in an anti-cavalry role or as a fairly reliable front line force. Although lightly armoured these citizens take their duty very seriously because they are defending their homes and families. In fact, if any of the militiamen is found asleep while on guard duty he is thrown in prison.

    Barabants
    Spoiler:
    Barabants, or sometimes called barbants, were the professional mercenary army of the Republic. The name barabanti comes from German trabant, which means escort. The regular army of the Republic was composed from soldates (payed soldiers), barabants (trained foreigners) and bombardieri (gunners). Because of the extremely xenophobic politic of the Republic, most of the barabants originated from northern Croatia, but among them there was also a small amount of Germans and Hungarians, and in some cases, a very limited number of Frenchmen, Czechs, Russians and Poles. In accordance with the decision of the Consilium Rogatorum, they all had to be catholics. There was a constant force of 80-100 barabants in Dubrovnik, and a group of 20-30 barabants in Ston. In Dubrovnik they were placed at the city gates (Pile, Ploche, Ponta i Ribarnica), in Luzha, Lazarets, and in front of the Knez's court. If the situation demanded it, the barabants could be easily equipped with horses, providing a small cavalry force for the Republic. In the beginning of 16th century their monthly pay varied from 2-6 ducats, while a captain would receive 5-10 ducats. In the 18th century barabants were abolished.

    They are armed with a sabres and schiavona sword, both popular weapons in that region. They are protected by a small pavise, a shield which owes his popularity to the Hussite wars, and by chain-mail, which wasn't so hard to get in the Republic- one of the main weapons supplier of the Balkans.

    Garde de la Citadelle
    Spoiler:
    The citadel guard is the elite core of troops tasked with protecting the duke's palace, the senate and the inner city. These soldiers are equipped with the best equipment that the city's blacksmiths have to offer. They are fully clad in plate armour, wear steel helmets and use heavy shields as protection. Due to their expensive equipment and elite training the citadel guard are available in few numbers and on the battlefield they need to be covered by ranged troops and complemented by other types of infantry. The guard is the heaviest infantry available to Ragusa and should be used as a shock force and thrown in battle in key moments to tip the balance in favour of the republic.
    Amélioration :


    Nobles de Raguse
    Spoiler:
    The men of the noble families of Ragusa have also the task of protecting the Republic, and when going in battle, they are accompanied by their companions and relatives. All these men come from the wealthiest of families, as the status and prestige in a mercantile republic does not correspond to the size of someone's lands, but to the wealth that he has amassed from trade. These nobles are equipped with the best weapons of their time and are protected by the best plate armour produced by the blacksmiths of the Republic. Being fully clad in plate armour, wearing steel helmets and using heavy lances and swords, and heavy shields for protection against the easy penetration of crossbows, they are the last "iron" wall of the Republic. They are the elites of Ragusa, and defending the Republic to the last man, they are not to be messed with.
    Amélioration :


    Milice d'arbalétriers
    Spoiler:

    The crossbow is one of the most popular weapons for militia troops. As opposed to a bow which requires considerable skill, the crossbow can be easily operated by any man. It is the duty of every Ragusan citizen to train with the crossbow regularly and each house is obliged to hold at least one crossbow. The crossbowmen militia are citizens mobilized when the Republic is in danger. Although they are not professional troops they can still inflict considerable damage on superior enemies, especially if they are protected by the city walls or by pavises.

    Arbalétriers de Raguse
    Spoiler:
    The Ragusan Republic hired professional crossbowmen to help train their citizens and complement the army. These men are soldiers by trade and expert marksmen with the crossbow. An aimed shot from their heavy crossbows can pierce through heavy armour and bring down a knight. They can afford better protection then the militia and their armour includes padded brigandines, metal helmets and chainmail. Due to their low numbers they should be used only in key moments of a battle.
    Amélioration :

    Arquebusiers de Raguse
    Spoiler:
    Gunpowder weapons first arrived in the Balkans from Italy. They are first mentioned in Ragusa in 1351 and by the 1360s the Republic was producing small firearms. By 1378 gunpowder weapons became regular weapons in the defence of the city and Ragusa soon acquired the status of a major firearms production centre in the Balkans. The Ragusan Handgunners are citizens who have been hired for the defence of the city and trained in the use of the new gunpowder weapons. These soldiers are renowned for their skills throughout the Balkans and constitute an essential arm of the Republic's military. Although still in their infancy and not very accurate, these weapons strike fear into the hearts of the enemy facing a squad of handgunners.


    Guerriers vlachs
    Spoiler:
    The vlachs are a semi-nomadic people whose main occupation is shepherding. The vlach way of life is centered on transhumance which is the seasonal movement with their livestock from the summer pastures in the mountains to the winter pastures in the plains. The vlachs are not welcomed inside the city gates but their skills as warriors and their knowledge of the terrain is highly valued when it comes to protecting caravans and travelling merchants. The vlachs dress in sheepskin, use wooden shields for protection and spears as weapons. They are a cheap and resiliant force which can prove valuable to the Republic.




    Cavaliers vlachs



    Spoiler:
    As part of their pastoral way of life the vlachs also mastered horsemanship. Their horses are sturdy animals used to the rugged terrain of the mountains. Dressed in sheepskin and with only a wooden shield for protection, the vlachs rely on speed and quick maneuvers to outsmart their enemies. The vlach cavalry is perfect for hit and run tactics and to chase down routed enemies. It fills the gap as the only light cavalry available to the Ragusan Republic but should not be used against heavier cavalry.

    Almogovares



    Spoiler:
    The almogavars are frontiersmen from the mountainous regions of Aragon and Catalonia. They made their name during the Spanish Reconquista as the shock troops of the Aragonese armies. During the War of the Sicilian Vespers the almogavars were the most important part of the Aragonese army. After the war, the almogavars formed the Catalan company which served the Roman Empire against the Turks until they were betrayed by the emperor. After sacking parts of the Roman Empire in revenge, the almogavars marched into the Duchy of Athens, defeated the Frankish nobility and took control of the state. Now various groups of almogavars serve as mercenaries all over the Mediterranean and Adriatic seeking fame and fortune for themselves. Although lightly armored and dressed with skins and furs, they are fierce warriors who engage their enemies just like the ancient Roman legionnaires, with javelins (known as azconas) from a distance, and a short stabbing sword or cleaver from close range. With their great skills and high morale, they can be deadly even to heavily armoured troops.



    Modèle de cité unique : Raguse
    Bâtiment unique







    Aperçu original : sur TWC.
    Dernière modification par ALG, 27-01-2014, 09h05.

    Commentaire


    • #3
      Mise à jour : ajout de la preview de la République de Raguse.

      Désolé, j'ai pas eu le courage de traduire les descriptions d'unités, le reste de la traduction ainsi que la mise en page m'ayant pris plus d'une heure .

      Commentaire


      • #4
        Interessent ! Vais enfin pouvoir jouer la Serbie comme il se doit !
        Mod A suivre.
        Et merci de la news

        Commentaire


        • #5
          Moi je trouve les unités vraiment très belles, surtout celle-ci :

          [tmb]http://img269.imageshack.us/img269/9109/kingdoms201201171057304.png[/tmb]

          Commentaire


          • #6
            Ouais j'aime bien. il est bien avancé le mod ?

            Commentaire


            • #7
              Plutôt pas mal, je crois. Ils ont tout recommencé de zéro à un moment mais ce doit être genre la 6ème preview qu'ils présentent depuis.

              Commentaire


              • #8
                Oh cool hâte de pouvoir y jouer.

                Commentaire


                • #9

                  La Forteresse de Tarnovo
                  Déclarée capitale de l'Empire Bulgare par Asen I (1189-1196), Tarnovo s'agrandit rapidement pour devenir la plus puissante forteresse bulgare du Moyen-Âge entre le XIIème et le XIVème siècle, ainsi que le plus important centre politique, économique, culturel et religieux de l'Empire. Au XIVème siècle, alors que l'Empire Byzantin s'affaiblissait, Tarnovo se déclara la troisième Rome, s'appuyant sur son influence culturelle prééminente sur les Balkans et sur le monde orthodoxe slave.
                  Dernière modification par ALG, 26-01-2014, 00h56.

                  Commentaire


                  • #10
                    ça doit être un enfer de la prendre d'assaut!
                    J'adore, enfin des châteaux à la hauteur et historique!
                    Dernière modification par Aikiko, 25-03-2012, 13h55.

                    Commentaire


                    • #11
                      Quelques images d'unités trouvées sur Moddb :

                      Spoiler:



                      Piquier Bulgare :





                      Cavalier Bosniaque :




                      Tsar Lazar :



                      Voynik Wallache :



                      Ottomans :









                      Divers :




                      Commentaire


                      • #12
                        Magnifique mod. Les batailles dans ce château promettent d'être épiques.

                        Commentaire


                        • #13
                          Bof, le soucis des forteresses historiques c'est que bien souvent elles en deviennent injouables...

                          Commentaire


                          • #14
                            Refonte des unités ottomanes




                            Spoiler:

                            Apparemment ces unités furent les premières à être réalisées, et ainsi elles datent. C'est pourquoi l'équipe a décidé de leur donner une nouvelle jeunesse.

                            Yaya






                            Lanciers Cebeli




                            Sipahi ottoman







                            Dernière modification par ALG, 26-05-2012, 22h19.

                            Commentaire


                            • #15
                              Tsar Lazar est juste superbe ! Pourvoir jouer avec lui est juste splendide ! Je ferai en sorte qu'ils poutre les Otomans à la bataille du champ des merles ! Sinon aucune infos de release ?

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X