X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • [En développement] The Great Conflicts 872-1071


    ~ The Great Conflicts 872-1071 ~

    I. Présentation :
    The Great Conflicts est un mod de Medieval II : Total War se focalisant sur les affrontements entre l'Empire romain, l'Empire bulgare et l'Empire carolingien, ainsi que les conflits mineurs dans les Balkans, l'Italie, la Grèce, le nord de l'Afrique et l'Asie Mineure, sur la période du IXème au XIème siècle.

    II. Contenu :
    • Nouvelle carte de campagne
    • Campagne débutant en 872 et se terminant en 1071
    • 23 nouvelles factions :
      • Jouables en campagne :
        1. Empire romain d'Orient
        2. Empire bulgare
        3. Émirat de Crête
        4. Ligue lombarde
        5. Rus' de Kiev
        6. Magyars
        7. Petchénègues
        8. Califat abbasside
        9. Émirat toulounide d’Égypte
        10. Duché de Croatie
        11. Émirat aghlabide
        12. Francie orientale
        13. Grande-Moravie
        14. Serbie
      • Non-jouables en campagne :
        1. Rebelles romains (faction fantôme)
        2. Rebelles bulgares (faction fantôme)
        3. Émirat kalbide de Sicile (faction émergente)
        4. Normands (faction émergente)
        5. Turcomans (faction émergente)
        6. Califat fatimide (faction émergente)
        7. Saint-Empire romain germanique (faction émergente)
        8. États rebelles mineurs
        9. États papaux (non-jouable)
    • Nouvelles cultures :
      • Romaine orientale
      • Romane (Normands, Lombards et Papauté)
      • Musulmane (Toulounides, Abbassides, Aghlabides, Fatimides, Kalbides et Chandax)
      • Nomade (Petchénègues, Turcomans et Magyars)
      • Viking (Rus' de Kiev)
      • Slave des Balkans (Bulgarie, Serbie et Croatie)
      • Européenne (Francs, SERG, Grande-Moravie)
    • Les religions de Kingdoms sont remplacées par des oppositions, des différentes culturelles additionnelles :
      • Romaine
      • Romanesque (Normands, Lombards de Papauté)
      • Sunnite (Toulounides, Abbassides, Aghlabides, Kalbides et Chandax)
      • Chiite (Fatimides)
      • Steppe (Petchénègues, Turcomans et Magyars)
      • Viking (Rus' de Kiev)
      • Balkan (Bulgarie, Serbie et Croatie)
      • Européenne (Francs, SERG, Grande-Moravie)
      • Rebelle (Rebelles)
    • Nouvelles unités
    • Nouveaux modèles
    • Nouveaux effets graphiques
    • Refonte des menus, interfaces et symboles
    • Nombreux scripts de campagne
    • Nouvelle musique
    • Beaucoup d'autres choses

    CARTE DE CAMPAGNE.
    Spoiler:

    III. Images & Aperçus :
    IV. Téléchargement & Installation :
    Le mod est toujours en cours de développement, et aucune date de sortie n'est avancée.

    Liens originaux :
    Dernière modification par ALG, 10-03-2017, 19h04.

  • #2
    Spoiler:

    Lombards


    Origines:


    Le nom "Langobard" vient de la longueur de leurs barbes, du latin "longus" signifiant "longue" et "barba" signifiant "barbe". Une théorie récente suggère que le nom "Langobard" provient de "Langbarðr", un des noms d'Odin. Il est admit que lorsque les Winnili changèrent leur nom en "Lombards", ils changèrent également leur culte, passant de l'ancien culte de la fertilité à un culte d'Odin, engendrant ainsi des traditions tribales.


    Religion :
    Le chef du panthéon lombard était Odin (qui avait également le surnom Longuebarbe ou Barbegrise).
    Les Lombards migrèrent de Scandinavie au nord de la Germanie et au sud de la Hollande. Ils firent partie des plus grandes unions des tribus germaniques, qui incluent également les Francs, Alamans, Bavarois et Saxons.
    On admet que les Lombards quittèrent les unions tribales et commencèrent leur migration après avoir connus de mauvaises récoltes.


    Paganisme:
    Les indications les plus anciennes de la religion lombarde montrent qu'à l'origine les Lombards adoraient les dieux germaniques des Vanes (Njord père des Vanes, Freyja déesse de la fertilité, l'amour, la beauté et la guerre). Ceci semble indiquer une culture agricole. Après leur installation le long de la côte de la Baltique et grâce à leurs contacts avec les autres peuplades germaniques ils adoptèrent le panthéon des Ases (Thor, Balder, Hoder etc), un changement religieux qui est le reflet d'un changement culturel, entre une société basée sur l'agriculture et une société de guerrier.

    Après leur migration en Pannonie, les Lombards eurent des contacts avec les Sarmates. Ils empruntèrent à ce peuple un symbolisme religieux très ancien. Un long poteau surmonté par une représentation d'oiseau, souvent un pigeon, dérivé des bannières utilisées pendant les batailles, était placé dans la maison d'un homme mort loin de chez lui au combat par sa famille, le mort ne pouvant être ramené parmi ses proches pour des obsèques. En général l'oiseau était orienté afin d'indiquer la direction du site supposé de la mort du guerrier.


    Christianisme :
    Les Lombards furent touchés par le Christianisme à peu près à la même époque où ils s'établirent en Pannonie, mais leur conversion n'était que nominale. Ce ne fut qu'après qu'ils partirent en Italie qu'ils se convertirent réellement au Christianisme. Les Lombards devinrent de proches supports du pape, et à l'avènement de l'année 700 ils était quasiment tous chrétiens.

    Christianisme bénéventain :
    Le Duché et éventuellement la Principauté de Benevento, dans le sud de l'Italie, développa un rite chrétien particulier au VIIème et VIIIème siècle. La particularité de ce rite était le Chant Bénéventain et était influencé par les Lombards. Beaucoup de de chants bénéventains furent insérés dans les livres de chants grégoriens, bien qu'ils furent supplantés par le Chant Grégorien au XIème siècle.

    Le centre du chant bénéventain était Montecassino, une des premières et des plus grandes abbayes de l'Occident.
    Montecassino était aussi le lieu de la création de l'écriture bénéventaine.


    Art:

    Les Lombards créèrent quelques oeuvres d'art en plus des armes et des bijoux, qui pouvaient être facilement portés et transportés.


    Art Lombard; Relief du VIIIème siècle d'une barrière de choeur, croix et symboles évangélistes. Pisa, Museo Nazionale

    Une pièce centrale de bouclier lombard, du nord de l'Italie, VIIème siècle.


    Architecture:



    L'Eglise de Santa Sofia à Benevento fut érigée en 760 par le Duc Arechis II.



    Histoire (772-1078):

    Après la défaite de Ratchis, le dernier roi lombard fut Desiderius, Duc de Toscane, qui réussit à prendre définitivement Ravenne, mettant fin à la présence byzantine au centre de l'Italie. Il décida de relancer la lutte contre le Pape, qui soutenait les Ducs de Spoleto et Benevento contre lui et entra dans Rome en 772. Quand le Pape Hadrien appela le puissant Roi Charlemagne à l'aide, il fut battu à Susa et assiégé dans Pavia, tandis que son fils Adelchis fut forcé d'ouvrir les portes de Vérone aux troupes franques. Desiderius se rendit en 774 et Charlemagne prit le titre de "Roi des Lombards". Avant lui, les royaumes germaniques se battaient très souvent entre eux, mais jamais personne n'avait pris le titre de roi d'autres peuples. Charlemagne prit une partie du territoire lombard pour créer les États Pontificaux.

    La Lombardie, région d'Italie qui inclue les villes de Brescia, Bergamo, Milan et l'ancienne capitale Pavia, est un rappel de la présence des Lombards.



    En 774, le Duc Arechis II revendiqua Benevento comme état successeur du Royaume lombard.

    Sous le règne de Sicard, les Lombards contrôlaient la plus grande partie du sud de l'Italie. Cependant Sicard ouvrit le sud aux invasions des Sarrasins dans sa guerre avec Andrei II de Naples, et quand il fut assassiné en 839, Amalfi déclara son indépendance et deux factions se battirent pour le pouvoir à Benevento, affaiblissant la Principauté face aux ennemis extérieurs.

    La guerre civile dura dix ans et prit fin uniquement grâce à un traité de paix imposé par l'Empereur Louis II, le seul roi francs à exercer sa souveraineté sur les états lombards, divisés en 849 en deux états : La Principauté de Benevento et la Principauté de Salerno.

    Ces deux états furent unifiés par Atenulf I de Capoue en 900. Il déclara une union perpétuel entre eux et ils ne furent séparés à nouveau qu'en 982, avec la mort de Pandulf Tête de Fer. Avec tout le sud sous son contrôle excepté Salerno, Atenulf s'est sentit assez en sécurité pour utiliser le titre de Gentis Langobardorum ("Le Prince des peuples lombards"), qu'Arechis II avait commencé à utiliser en 774. Parmi les successeurs d'Atenulf, la Principauté fut gouvernée principalement par des pères, des fils, des frères, des cousins et des oncles pendant la plus grande partie du siècle. En attendant, le Prince Gisulf I de Salerno avait commencé à utiliser le titre Langobardorum gentis princeps vers le milieu du Xème siècle, mais le rêve d'une principauté lombarde unie fut seulement réalisé en 977, lorsque Gisulf mourut et que Pandulf Tête de Fer hérita de ses domaines. Pandulf tint presque toute l'Italie au sud de Rome et créa une alliance entre les Lombards et l'Empire Romain. Ses territoires furent divisés à sa mort.
    Landulf le Rouge de Benevento essaya de conquérir la Principauté de Salerno avec l'aide de Jean III de Naples, mais Gisulf le repoussa avec l'aide de Mastalus I d'Amalfi. Les dirigeants de Benevento et Capoue firent plusieurs tentative de s'emparer de la byzantine Apulia à cette époque, mais les Byzantins, sous le règne de Basile II , s'imposèrent.

    Une grande armée musulmane s'empara de Bairi, jusque là contrôlée par Pandenulf, en 847. Les incursions des Sarrasins passèrent alors au nord jusqu'à ce que le Prince de Benevento, Adelchis, n'appela son cousin Louis II à l'aide. Landult II de Capoue s'est intéressé à une alliance avec les Sarrasins, mais le Pape Jean VIII le convainquit de cesser. Guaimar I de Salerno se battit contre les Sarrasins avec les troupes byzantines. Pendant cette période l'allégeance des princes lombards oscilla d'un parti à un autre. Finalement, vers 915, le Pape Jean X réussi à unir tous les princes chrétiens d'Italie contre les positions sarrasines sur la rivière Garigliano. Après la Bataille du Garigliano, les Sarrasins durent quitter l'Italie.


    Le statut indépendant des ces états lombards est généralement attesté par la capacité de leurs dirigeants de changer de suzerains selon la situation. Souvent les vassaux du Pape ou de l'Empereur (soit Byzantin soit du SERG), ils étaient les personnages les plus puissants du sud de l'Italie jusqu'à l'avènement de leurs alliés d'autrefois, les Normands. Certainement les Lombards considéraient les Normands comme des barbares et les Byzantins comme des oppresseurs. Considérant leur civilisation comme supérieure, les Lombards contribuèrent effectivement à la renommée de la Schola Medica Salernitana, l'École de médecine de Salerne.

    Structure de la société:

    La société lombarde était divisée en classes comparables à celles des autres états germaniques successeurs de Rome : les Francs en Gaule et les Visigoth en Espagne. Il y avait une classe noble, une classe d'hommes libres, une classe d'hommes non libres non esclaves (serfs) et finalement les esclaves. L'aristocratie était plus pauvre, plus urbanisée et possédait moins de terres que nul par ailleurs. A part les ducs les plus riches et les plus puissants, et le roi lui-même, les nobles lombards tendaient à vivre dans les villes (au contraire de leurs équivalents Francs) et possédaient moins de la moitié des terres possédées par la classe marchande (une énorme différence par rapport à l'aristocratie franque qui possédait cent fois plus de terres que n'importe quel homme d'une classe inférieure).

    Les hommes libres du Royaume lombard étaient beaucoup plus nombreux que chez les Francs, spécialement au VIIIème siècle où ils étaient presque invisibles dans les écrits qui ont survécus jusqu'à nos jours. Les petits cultivateurs, les propriétaires et les rentiers étaient les plus nombreux et possédant plus de la moitié des terres de l'Italie lombarde. Les hommes libres formaient la milice de l'armée lombarde et étaient quelques fois appelés à servir, quoique ils étaient réticents, comme la plupart des milices. L'aristocratie semble avoir plus dirigé la politique et l'économie italienne.

    Les études archéologiques montrent que les grandes ville de la Lombardie italienne - Pavia, Lucca, Sienna, Arezzo, Milan - étaient formée de petits îlots d'urbanisation dans les vieilles murailles romaines. Les villes de l'Empire Romain avaient été partiellement détruites dans les séries de guerres des Vème et VIème siècles.

    Liste de dirigeants:


    Dirigeants légendaires
    * Shava
    * Agelmund
    * Lamissio
    * Ybor et Agio, frères, ensemble avec leur mère Gambara, qui guida l'émigration depuis la Scandinavie
    * Agilmund, fils d'Agio
    * Laiamicho

    Dynastie Letingi
    Les Letingi étaient une dynastie précoce du temps de Lethuc. Le dernier dirigeant de cette dynastie fut Walthari, dont le fils fut évincé par Audoin de la famille des Gausi.

    * Lethuc (fl. c. 400), régna pendant 40 ans.

    * Aldihoc (mil 5ème siècle)
    * Godehoc (480s), mena les Lombards dans l'Autriche moderne
    * Claffo (fl. c. 500)
    * Tato (début 6ème siècle, meurt peut-être en 510), son fils Ildichus mourut en exil.
    * Wacho (mort en 539), fils de Unichus
    * Waltari (539–546), fils de Wacho

    Dynastie Gausi
    * Audoin (546–565), mena les Lombards en Pannonie

    Roi en Italie

    * Alboin (565 - 572)


    Dynasite non nommée

    * Cleph (572 - 574)

    Dirigeant des Ducs

    * Authari (584 - 590), fils du précédent
    * Agilulf (591 - c.616), cousin du précédent

    Dynastie Agilolfing

    * Adaloald (c.616 - c.626)

    Roi non-dynastique
    * Arioald (c.626 - 636)

    Dynastie Arodingi
    * Rothari (636 - 652)
    * Rodoald (652 - 653)

    Dynastie Agilolfing, Première Restauration
    * Aripert I (653 - 661)
    * Perctarit et Godepert (661 - 662)

    Dynastie Bénéventaine
    * Grimuald (662 - 671)
    * Garibald (671)

    Dynastie Agilolfing, Seconde Restauration
    * Perctarit (671 - 688) (Retour d'exil)
    * Alahis (688 - 689), rebelle
    * Cunincpert (688 - 700)
    * Liutpert (700 - 701)
    * Raginpert (701)
    * Aripert II (701 - 712)

    Rois non-dynastiques

    * Ansprand (712)
    * Liutprand (712 - 744)
    * Hildeprand (744)
    * Ratchis (744 - 749)
    * Aistulf (749 - 756)
    * Desiderius (756 - 774)

    Dynastie Carolingienne
    :
    Charlemagne conquit les Lombards en 774 sur l'invitation du Pape Adrien I.
    * Charlemagne (774-781) passa la couronne à son troisième fils Pépin
    * Pépin (781-810) Roi sous l’autorité de Charlemagne
    * Bernard (810-818)
    * Lothair I (818-839)
    * Louis II (839–875)

    La liste qui suit est une liste des régions pendant la puissance des Lombards au VIème siècle

    * Duché de Friuli
    * Duché de Ceneda
    * Duché de Vicenza
    * Duché de Verona
    * Duché de Tridentum/Trent
    * Duché de Brescia
    * Duché de Bergamo
    * Duché de San Giulio
    * Duché de Pavia
    * Duché de Turin
    * Duché de Asti
    * Duché de Tuscia

    Langobardia minor (dominion)

    * Duché de Spoleto
    * Duché de Benevento


    Personnages.


    Armées


    Exercitales Minores Sagittarrii


    Étant issus de la basse société Langobard, les Minores doivent servir leurs seigneurs dans la bataille et le font régulièrement, à la différences des milices franques qui sont rarement utilisées. Ceci les rends un peu plus expérimentés que la moyenne, bien que leur équipement ne leur permet d'accomplir que les tâches les plus basiques. Selon les lois antiques, il est exigé de chaque homme qu'il apporte un arc, ainsi la plupart des Exercitales Minores sont des archers.[/fieldset]

    Exercitales Minores Scutarii
    --upgraded--


    Étant issus de la basse société Langobard, les Minores doivent servir leurs seigneurs dans la bataille et le font régulièrement, à la différences des milices franques qui sont rarement utilisées. Ceci les rends un peu plus expérimentés que la moyenne, bien que leur équipement ne leur permet d'accomplir que les tâches les plus basiques. Quelques Exercitales Minores apportent une lance et un bouclier dans la bataille, pour protéger leurs camarades archers.

    Arimanni Minores

    --upgraded--


    Les Arimanni sont des hommes libres, qui s'engagent militairement et prêtent allégeance à leurs supérieurs. Récemment beaucoup d'Arimanni préfèrent plutôt remplacer leur service militaire par un don en argent. La morale et l'esprit guerrier sont sur le déclins, mais pour l'instant les Arimanni sont toujours une force respectables. Tous possèdent un cheval et beaucoup servent dans la cavalerie légère.



    Arimanni Sequentes Spatharii

    --upgraded--


    Les Arimanni sont des hommes libres, qui s'engagent militairement et prêtent allégeance à leurs supérieurs. Récemment beaucoup d'Arimanni préfèrent plutôt remplacer leur service militaire par un don en argent. La morale et l'esprit guerrier sont sur le déclins, mais pour l'instant les Arimanni sont toujours une force respectables. Bien que tous possèdent un cheval, certains utilisent leurs richesses pour acquérir une armure plus lourde et servir dans l'infanterie.


    Arimanni Sequentes Scutarii

    --upgraded--


    Les Arimanni sont des hommes libres, qui s'engagent militairement et prêtent allégeance à leurs supérieurs. Récemment beaucoup d'Arimanni préfèrent plutôt remplacer leur service militaire par un don en argent. La morale et l'esprit guerrier sont sur le déclins, mais pour l'instant les Arimanni sont toujours une force respectables. Bien que tous possèdent un cheval, certains utilisent leurs richesses pour acquérir une armure plus lourde et servir dans l'infanterie.



    Arimanni Maiores

    --upgraded--


    Les Arimanni sont des hommes libres, qui s'engagent militairement et prêtent allégeance à leurs supérieurs. Récemment beaucoup d'Arimanni préfèrent plutôt remplacer leur service militaire par un don en argent. La morale et l'esprit guerrier sont sur le déclins, mais pour l'instant les Arimanni sont toujours une force respectables. les plus riches et les plus puissants d'entre eux sont les Maiores, qui peuvent non seulement s'offrir un cheval mais également une armure. Ils sont des cavaliers très capables.



    Vasalli


    --upgraded--


    Autrefois connus comme les Gasindi, leur nouvelle appellation "Vasallus" fut adoptée sous l'influence franque, tandis qu'un dérivé de Gasindi est devenu le nom pour les gens simples (gesinde). Les Vasalli sont des nobles Langobardic, pouvant être comites, duces, reges et même iudices. Ces hommes libres ont un seul devoir : se battre pour leur seigneur chaque fois qu'il leur demande. Comme tel ils sont équipés professionnellement, avec de bon chevaux et des armures lourdes. Bien qu'ils ne soient pas aussi craints que leurs ancêtres, ils sont très compétents avec la lance, ayant appris beaucoup des Francs et des Normands.



    Viri Illustres
    --Dismounted--

    --Mounted--


    la classe supérieure de la socitété Langobarde est la noblesse de haut rong, qui se donnent eux-mêmes d'anciens titres romains, comme Viri Illustres (hommes illustres). Ils ont non seulement adoptés les titres mais aussi le style de vie de la noblesse tardive romaine, résidant dans des domus, de grandes propriétés incluant de nombreux servi (hommes non libres) et employant des érudits et de percepteurs pour éduquer leurs enfants. De plus ils sont l'élite administrative des principautés, qui dirigent d'importants domaines. Cependant ils se battent à la guerre comme leurs ancêtres sauvages, lourdement armés et protégés et chevauchant de lourds chevaux. les Viri Illustres sont en effet splendides sur le champ de bataille.

    Ils ont peu de rivaux, spécialement en chargeant à la lance. Bien que la grande réputation militaire langobardic a décliné, ces quelques nobles font partie des meilleurs guerriers du monde connu.



    Protospatharii Principis

    Les Spatharii sont des épéistes et la garde des rois et princes longobardiques. Leurs meilleurs hommes sont les Protospatharii, la première ligne autour des rois et des princes. Choisis pour leur loyauté, leur richesse et leurs compétences militaires, ces hommes sont la crème des guerriers langobardiques et l'élite de leur société. Ils sont équipés d'armes et d'armures lourdes et savent comment utiliser leur équipement avec efficacité, contre n'importe quel ennemi, qu'il soit Francs, Sarrasin ou Byzantin.

    Italian Militias
    --Axemen--

    --Upgraded--

    --Crossbowmen--

    Javelinmen





    Credits.
    Koultouras: Modeler & Skinner

    Remerciement spécial à:
    Absinthia & Matthæus: Frankish & Norman Helmets
    FliegerAD:Units Descriptions & Research
    Leif Erikson & Matthæus: Shields & some scale armour textures
    Lord_Calidor & CounterPoint931: Weapons
    AnthoniusII: Gravity & Realism Project
    Rusichi TW team.
    DisgruntledGoat for ussing material from "1066 mod".
    PubliusKhanus / Stralightman: Research/infos
    Dernière modification par ALG, 07-05-2013, 12h05.

    Commentaire


    • #3
      Ça n'a pas l'air trop mal. Avec le nombre de mods qui existent sur med 2 je vais finir par ne plus avoir de place sur mon disque dur.
      Dernière modification par Arandir Tur-Anion, 13-01-2012, 20h26.

      Commentaire


      • #4
        Moi pareil, mais bon rien que pour voir des légion romaines sur médiéval 2 je pense que je le prendrais.

        Commentaire


        • #5
          Mise à jour : ajout de la preview des Duchés Lombards.

          J'ai passé plus de trois heures à la traduire, alors faites-moi le plaisir de la lire, vous apprendrez plein de choses .

          Commentaire


          • #6
            C'est moi qui ai posé toutes les bases de codding du mod. :fier:
            Fin cela dit ça remonte à 2 ans au bas mot, donc ils sont peut être repartis de zéro

            Merci pour ton boulot ALG

            Commentaire


            • #7
              Il a vraiment l'air bien ce mod.
              Quelqu'un sais si des événements on été ajouté ?

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par kunfry Voir le message
                Il a vraiment l'air bien ce mod.
                Quelqu'un sais si des événements on été ajouté ?
                C'est quasiment toujours le cas. En plus il y a des factions émergentes, donc je pense qu'au niveau des évènements il y aura largement ce qu'il faut .

                Commentaire


                • #9
                  Spoiler:

                  Rus' de Kiev



                  Introduction :
                  Bien que leurs terres aient été occupées pendant des siècles, le coeur de leur histoire est celle des hommes du Nord, - ceux que nous connaissons aujourd'hui comme les Vikings. Durant de nombreuses années, les Normands ont terrorisé le monde connu, attaquant et pillant toutes les régions civilisées d'Europe. Malgré tout, dans leur recherche de gloire et d'or, les Normands ont formé l'un des plus puissants royaumes d'Europe.


                  Les Premiers Temps
                  Il est dit que les premiers vrais Russes étaient d'origine suédoise, et qu'ils ont traversé la Mer Baltique pour trouver de nouveaux territoires où commercer. Ils s'installèrent tout d'abord dans une ville appelée "Aldeigjuborg", près de la l'actuelle ville de Ladoga. Le nom vient du finnois Alode-joki, ce qui signifie "Rivière de plaine". Comme le nom le suggère, les Normands continuèrent de construire des places fortes sur ou près des bords d'une rivière.

                  De ce comptoir, les Nordiques commerçaient avec les tribus slaves, baltes et finnoises environnantes, tout en les dirigeant. les Normands soumettaient au tribut les peuples Chudes, Merias, Veses, et Krivichs jusqu'à ce que ces dernières se révoltent et les chassent du pays. D'après les Premières Chroniques, ils "…conduisirent les Varangiens jusqu'à la mer, refusèrent de leur payer un tribu, et décidèrent de se diriger eux-mêmes". Cependant peu après, alors qu'ils se battaient entre eux, ils demandèrent au chef Rorik de venir les gouverner.

                  La Dynastie Roriki
                  Bien que la Première Chronique établit qu'il naquit Varagien, il y a de nombreuses théories sur les origines de Rorik. Son nom est écrit dans de nombreuses langues, comme en vieux norrois Hrœrekr ou Hrørikr, en slave Riurik, ou en germain Hrodric. Une des théories qui s'oppose aux Chroniques dit qu'il était un descendant de Wendish - un slave des environs de la Poméranie. Une autre stipule que Rorik est le même que Hrörek, un roi viking de Frisia.

                  Quelque soit ces origines, il est certain que lorsque il arriva au pouvoir en 862, il commença immédiatement à étendre son royaume. Très rapidement (Les dates exactes ne sont pas connues), il prit le contrôle des forts de Lyubsha, Áluborg, Duboviki, Sarskoe, Timerevo, et de la grande ville de Holmgarðr (aujourd'hui Novgorod). Rurik resta au pouvoir jusqu'à sa mort 879. Oleg, un de ses parents, dirigea le pays à la place de son fils Igor (Ingvarr en vieux normand), trop jeune pour régner.

                  La régence d'Oleg
                  Oleg se révéla être un grand dirigeant, étendant encore plus le territoire de son prédécesseur. En 882, Oleg attaqua et conquit une ville dirigée par deux seigneurs de guerre nordiques, Askold et Dir. Après avoir conquis la grande ville de Kiev (appelée Kœnugarðr en vieux norrois), Oleg déplaça sa capitale de Novgorod à Kiev. Cette dernière devint rapidement riche et prospère sous le règne d'Oleg, qui continua d’étendre son pouvoir. En 907, il lança à partir de Kiev un raid sur la grande ville de Constantinople. Quand il trouva le Bosphore fermé et les portes de la ville closes, il fixa des roues à tous ses bateaux et les conduisit jusqu'aux murs. Oleg clouât son bouclier sur les portes, montrant que les Viking étaient dangereux.


                  Société et Culture


                  Gouvernement et Société
                  1. Khagan
                  En haut de l'échelle sociale se trouve le Khagan. Ce terme emprunté à l'empire Khazar, voisin, peut être traduit en "Roi des Roi" en ancien turc. Ceci montre que les Russes souhaitaient être aussi puissant que leurs voisins et imitèrent ainsi beaucoup de leurs manières et coutumes. Bien que les dirigeant Russes les plus tardifs se surnommaient "Velikiy knyaz" ("Grand Prince" ou "Grand Roi"), le terme Khagan continua à être utilisé dans les cérémonies et les textes officielles jusqu'au XIème siècle. Le Khagan dirigeait toutes les classes sociales. Un de ses rôles était chef des armées. Il pouvait commander les Druzina lorsqu'il souhaitait aller à la guerre, et il pouvait aussi lever le Voi -l'impôt des généraux pour aider à l'effort de guerre . Le Roi était aussi le chef religieux dans les temps païens, un peu comme les rois scandinaves. Il avait aussi certains devoirs administratifs, bien qu'il s'occupait principalement de surveiller que la noblesse.

                  2. Knyaz
                  En dessous du Khagan se trouvaient les Princes. Bien qu'ils n'avaient pas forcément de liens familiaux avec le roi, ils faisaient parti de la haute noblesse - qui seraient plus tard connue sous le nom de Boyars. Ils étaient principalement gouverneurs. Les Princes les plus agés étaient aussi conseillers du roi, en temps de paix aussi bien qu'en temps de guerre. Chaque prince avait sa suite de druzhina, qui étaient souvent appelés par le roi pour partir à la guerre. L'importance administrative du Prince déterminait le nombre de ses druzhina.

                  3. Druzhina
                  Les druzina était la petite noblesse et l'infanterie d'élite des Russes. Bien que la plupart des jeunes nobles rejoignaient une druzina plus grande, il n'était pas nécessaire d'être un membre de la noblesse pour en faire parti. Et si un membre d'une druzina décidait de partir, il ne perdait pas ses terres en punition. Etre membre d'une druzina entrainait une grande élévation sociale et une paie importante de la part de son seigneur, Ainsi que de nombreux cadeaux. Les druzina finirent par devenir ethniquement et socialement plus variés lorsque les tribus slaves commencèrent à en faire partie.

                  4. Kupets
                  Après les druzinas se trouvaient les classes moyennes, principalement composées de marchands. Comme l'économie des Vikings de Kiev reposait principalement sur le commerce, ils disposaient d'un certain nombre de privilèges. Dans leur propre pays ils étaient autorisés à parler avec les voleurs sans être inquiétés par les autorités. Même les Princes investissaient dans la classe des marchands. Comme les Viking de Scandinavie, ces hommes étaient des guerriers si le besoin se faisait sentir. D'après de nombreuses sources romaines et arabes, ils portaient la plupart du temps des épées. Ils étaient souvent inclus dans les garnisons des villes, puisqu'ils pouvaient fournir leur armure et leur équipement.

                  5. Liudi (Artisans et citadins)
                  En dessous des marchands se trouve la classe moyenne des artisans et des citadins. Les Liudi formaient constituaient la majorité de la population et servaient souvent dans les garnisons des villes et payaient la plus grande partie de l’impôt. Certes ils n'étaient pas pauvres, mais ils étaient loin d'être riches. Un artisan pouvait aussi être un marchand, mais il vendait le plus souvent ses produits aux marchands, qui pouvaient les transporter n'importe où. Ils avaient un poids très important en politique; un prince savait qu'il avait besoin de l'approbation des artisans et des autres habitants de la ville, ou alors il allait à une mort certaine. Comme chez les Scandinaves, les citadins se réunissaient et votaient à chaque fois qu'un problème important était abordé.

                  6. Smerdi
                  En dessous des Liudi se trouvaient les Smerdi - littéralement, "navets" - les pauvres parmi les pauvres de la société russe. C'était souvent des paysans se reposant sur des seigneurs aisés pour avoir du travail, de la nourriture et une protection. Ils pratiquaient le plus souvent du louage. Les Smerdi étaient souvent exemptés de tout service militaire, excepté en cas d’extrême urgence, parce qu'ils étaient souvent trop pauvres pour posséder une arme. Cela signifie qu'ils possédaient très peu des droits par rapport aux classes supérieures. La seule classe située en dessous d'eux étaient les esclaves, exclus de la société russe.

                  Religion (Non traduit).
                  Spoiler:

                  From the founding of the Khaganate to their Christianization, the Rus' practiced several different forms of paganism. The Norse elite practiced Norse paganism (called nowadays Åsatru) and the Slavic locals still worshiped their ancient gods. After many years, the two began to intermix forming a unique cult to the Rus'. Many of the Slavic and Norse gods could be associated with each other, and so the religions grew together. It is said that the warriors of the army and druzhina continued to worship the high god Odin - the Norse god of Victory - until the late 12th century. In the late 10th century, before Vladimir I of Kiev converted the kingdom to Christianity, he set statues to the many Slavic gods in the courtyard of the palace in Kiev.

                  Main Deities:
                  Odin:
                  The Norse God of Victory, Poetry, War, and Death. He was the chief God of the Norse pantheon, called "Allfather" by the Norse for his hand in the creation of the world. He wields the spear Gungnir, a magic spear that will never miss its target when thrown. He has in his company two ravens - Huginn and Muninn (Thought and Memory) - and two wolves - Geri and Freki - who scout for him and tell him what goes on in Midgard (our world).

                  Thor:
                  God of Thunder, Lightning, and Strength. He wields the mighty Mjolnir (Crusher in Old Norse), a hammer that strikes with lightning when thrown. He was the mortal enemy of the Giants, and would do anything he could to smite them down. As such, the people prayed to him for strength and protection. [/B]

                  Perun:
                  The Chief god of the Slavs, Perun was often equated with the Norse Thor or the Baltic Perkunas. He was the God of Thunder and Lightning, like Thor, and constantly battled Veles - the god of the Underworld. He was often symbolized as an eagle, and wielded his powerful ax with great force. [/B]

                  Svarog :
                  Another Slavic god, Svarog was the god of Smithing and marriage. He forged weapons for the gods and helped to solve disputes. In Old Slavic his name is said to mean "quarrel".

                  Freyr:
                  One of the most important of the Norse Gods, Freyr rules over farming, weather and fertility. It is said that Freyr, also known as Yngve, was the father of all the Germanic tribes. His temple was held sacred and was kept peaceful at all times. Weapons were not allowed inside the holy walls. [/B]

                  Christianity and the Rus'
                  [/I][/FONT][/SIZE]'The Rus had come into contact with Christianity much in their pagan years. As traders and merchants, they traveled all over the world, including the lands of the Greeks and the Romans. In the 860's, the Patriarch Photius sent missionaries to the lands of the Rus' to convert them in response to their massive raid on Greek lands. However, in less than 50 years it seems that Christianity was almost entirely forgotten. [/B]

                  It is said in the Primary Chronicles and in the myths that Christianity came to the Rus' through Vladimir the Great. He felt that the old pagan religions were not sophisticated enough for his great empire, and so decided that he needed a change. He sent envoys to all the corners of the earth to learn of the different religions of the greatest empires. All came back to tell him of the strange things they had seen. One came back from the German Empire and even Rome herself, one came from the Arabs to the South, one from the Jews to the East, and one came from the Roman Empire to the South. The envoy that returned from Germany told him of the boring rituals and the absence of beauty of the Roman Catholic Church. The envoy from the Jews seemed promising, but Vladimir questioned him deeply. Eventually he decided, "The loss of your holy city, Jerusalem, shows me that your God does not truly love you." The envoy from the Arabs began telling of Islam and it's wonderful customs, but about halfway through the tale Vladimir stopped him. He said, [/B]
                  [/I][/FONT][/SIZE]Last, the envoy from the Greek lands came. He said,
                  - Russian Primary Chronicle, diplomat speaking to Vladimir I of the Eastern Roman Empire.

                  Reality, however, was a little different. During the reign of Vladimir, the Rus' were a fledgling state. Vladimir tried to secure his reign over the rest of the throne rivals, and searched for powerful allies that could help him in his struggles. The Khazars were in decline, the Arabs and Latins were too far away and the nearest power was the Roman Empire, which had common borders with him. He invaded the Roman province of Cherson and occupied its capital for less than a year in 988AD. He demanded only one ransom to return the province to its rightful owners; the sister of the Roman Emperor, Anna. In other times such a request would be the greatest insult to the Emperor but in that year a city called Veroia had fallen in to Bulgarian hands, and the rival to the throne Vardas Phokas reached Chrisopolis across Constantinople and threatened the legitimate Emperor with Saracens to help him in return of Asia Minor lands. Basil II though that if he would ask Vladimir to become a Christian in order to marry his sister Vladimir would deny. But Vladimir saw that opportunity to make his political position even stronger if he would be a brother in law of the most powerful ruler on earth and such a sacrifice was worthy to be made. That decision of his started a limited scale civil war in the Kievan lands but Vladimir was the winner. Vladimir returned Cherson province to Roman Empire after his marriage. To secure his “investment” Vladimir sent a “drusina” (company) of 6000 men to protect the Roman Emperor from his throne rivals. This was the beginning of the famous Varangian Guard.





                  L'armée.

                  Spoiler:

                  Les Principaux Postes.


                  Bannières
                  Spoiler:

                  Bannière du Roi


                  Bannière des Nobles


                  Bannière de l'Infanterie


                  Bannière de la Cavalerie


                  Bannière des unités de tir



                  Aperçu rapide.
                  L'ancienne armée russe a de forts accents scandinaves, mais se différencie du modèle viking original. Elle se constitue au départ principalement d'une forte infanterie, avec des auxiliaires slaves - incluant de la cavalerie. Dans la tradition viking, les guerriers avaient une technique particulière appelée le mur de bouclier. Les soldats formaient une ligne et plaçait leur bouclier devant leur torse jusqu'aux genoux pour former une barrière de protection. L'infanterie était principalement entraînée à adopter cette formation parce qu'elle était excellente défensivement. Les projectiles comme des pierres et des javelots pouvaient être lancée sur l'ennemi (ou dans certains cas sur un autre mur de bouclier), tandis que la formation avançait lentement. Les vouges et les épées étaient les armes favorites dans ses formations, alors que les haches étaient difficiles à manier dans un espace aussi étroit.
                  Tactiques.
                  Bien que plus tard les druzinha combattront à cheval, l'armée russe se reposait principalement sur l'infanterie. Ainsi leur tactiques se basaient surtout sur une solide infanterie et des armes maniables.

                  La Composition des armées:

                  Druzhina Kagana

                  Amélioration.

                  Bien que les Russes soient principalement composé de Normands, ils adoptèrent empruntèrent beaucoup de noms aux slaves qu'ils ont conquis. L'un de ses nom était la druzhina - venant du mot slave "drug", ce qui signifie "ami". Druzhina Kagana veut littéralement dire "compagnons du Khagan". Les druzhina - sous leurs nombreuses déclinaisons- formait la majeure partie de l'armée, alors que les levées étaient rarement utilisées lors de vraies campagnes. Le Khagan choisissait ces compagnons parmi les meilleurs guerriers et ceux ayant déjà fait leurs preuves. Bien que la plupart revêtaient la côte de maille et le haubert de leurs ancêtres, le commerce avec les Romains et autres gens de l'Europe de l'Est rendit les armures plus courantes. Seuls les meilleurs pouvaient se permettre cette armure, si bien que la Druzina du Khagan était l'une des seule à en porter.
                  Bien que les Normands était assez habiles avec l'épée et la lance, ils étaient surtout connus pour une arme en particulier, la puissante hache de Dane, une hache a deux mains massive pouvant couper en deux les hommes, les chevaux et les boucliers. Ils étaient si célèbres pour leurs haches que lors que les Romains les incorporèrent dans leurs armée sous la forme de Guardes Varagian, ils les surnommaient les "porteurs de haches étrangers". Avec leur large hache de Dane, les druzinas formaient de puissantes troupes de choc. Ils sont aussi armée d'une épée et d'un bouclier rond pour se battre dans le style de leurs ancêtre.

                  Varjazi

                  Depuis que les anciens slaves sont au contact des populations nordiques, il leur a été attribué le nom de varjazi ou varęgŭ - un dérivé du mot en vieux norrois "væringjar", signifiant "personne juste" ou "compagnon d'arme". ce sont les hommes connu depuis l’Écosse jusqu'au Moyen-Orient comme "étrangers porteurs de haches". L’Empire Romain fut très impressionné lorsque la première fois ils partirent en guerre contre eux; si impressionné qu'ils créèrent même une garde impériale composée exclusivement de ces hommes. Les Varjazi sont d'anciens nobles qui ont quitté leur froide Scandinavie à la recherche d'un avenir et d'une mort glorieuse. Ils sont expérimentés et sages, et bien équipés. Chaque guerrier est revêtu d'une cotte de maille et d'un heaume nordique, et ils utilisent la terrible combinaison des haches et du bouclier.

                  Huskarlar

                  Autre tradition nordique, les Huskarlar (signifiant "Hommes d'une Maison en vieux norrois) étaient les gardes du Jarl ou des Princes. Dans le monde nordique, les huskarls étaient les gardes du corps de personnages importants, des guerriers et parfois eux-même des personnages importants. Chez les Russes, les huskarlar gardèrent leur important statut, mais celui-ci était moindre que celui des druzina qui protégeaient le roi. Leur entretien était coûteux et leur usage devait être réfléchi. Ils étaient vêtus d'une épaisse cotte de maille et de heaumes solides, armés de grandes haches de Dane, dans la tradition de leurs ancêtres nordiques. Ils partageaient avec les Russes une grande férocité en bataille qui était suffisante pour impressionner le plus courageux général romain.

                  Peshatsi

                  Amélioration:

                  En dessous de troupes nobles se situait les druzinas de moindre importance. Leur nom, en vieux norrois, signifie littéralement "hommes à pied" car beaucoup ne pouvaient s'offrir un cheval. C'étaient de jeunes hommes, fils de la noblesse ou des classes supérieures. Ils possédaient une arme décente, souvent une cotte de maille et parfois des armures de plates. Dans la tradition russe un homme recevait une épée à sa naissance , comme le décrit Ibn Rustah: "Quand un fils nait, le père s'avance près du nouveau-né, l'épée à la main, le lui jette et dit: "Je ne doit rien te léguer: tu auras seulement ce que tu pourras te procurer avec cette arme." l'épée était un symbole sacré pour les russe, et indique un certain statut social auquel aspirent les classes inférieures.

                  Latniki (Lanciers en armure)

                  Amélioration:


                  Comme les Pesthasti, ces hommes forment la majeure partie des druzinas. Ils sont un peu plus pauvres que ceux formant l'élite, mais restent bien mieux équipés que les classes les plus basses. Ils revêtent des cottes de maille et des armures en cuir, et utilisent une lance et un large bouclier. Leur nom, Latkini, signifie littéralement " en armure" en vieux norrois, en référence à leur aptitudes défensives. Ils sont l'élément centrale de toute armée russe défensive, faormant la principale ligne du mur de bouclier. Une fois en formation, celle-ci ne peut-être brisée que par les meilleures troupes.

                  Bogmenn (Archers)


                  Durant le Haut Moyen-Âge, l'archerie commença à décliner en Europe. Les archers devinrent l'unité la moins chère, et les arcs étaient considérés comme à peine supérieurs aux armes de paysans. Malgré tout, dans la tradition nordique, un grand archer était révéré comme il se doit. L'arc long germain était originaire de la froide Scandinavie, et les hommes du Nord était d'excellents archers. Quand les Suédois, les Slaves et les Russes voyagèrent à travers la Russie, ils chassaient souvent pour les belles fourrures que la Russie leur offrait. Afin de les tuer, ils devaient être très agiles à l'arc. ces hommes étaient souvent utilisés comme soutien des guerriers lourdement armés, et lançaient ainsi une pluie dévastatrice de flèches. Tous les dirigeants savent que tout guerrier, quel que soit sa puissance, peut mourir d'une flèche bien tirée.

                  Vikingar (Vikings)


                  les Vikings sont les unités typiques des Normands. le mot Vikingr signifie littéralement "celui qui part en viking (une expédition)". Dans les autres pays les Vikings étaient connus comme des pirates et des brigands, mais ils étaient également commerçants, explorateurs et guerriers. Tous les hommes des sociétés nordiques étaient entrainés pour la guerre, si bien que tous pouvait prendre les armes lorsque le besoin se présentait. Ces hommes sont vêtus de cottes de mailles et de auberons, et armés de haches prête à vous couper en deux. Ces hommes du Nord sont de puissants guerriers prêt à se battre pour leur roi à tout moment.


                  Troupes Alliées ou Locales.

                  Druzhina Khazar (Guerriers khazars)

                  Avant que les Russes n'établirent leur gigantesque royaume, d'autres peuples régnaient sur la Russie moderne. Le Khagana Khazar recouvrait la plus grande partie des steppes du sud, de la Russie de l'est, le nord du Caucase et le nord de la Turquie. Leur capitale était la grande cité d'Atil, un centre multiculturel et commercial important. Les Khazars étaient des hommes civilisés, avec un large arrière-plan ethnique et religieux. Par leurs échanges avec l'Empire Romain d'Orient à l'ouest et avec les Arabes au sud, ils développèrent une importante force militaire. Les anciens Russes connaissaient leur puissance et étaient considérés comme vassaux du Khagan. Les Russes allèrent même jusqu’à copier une partie de leurs coutumes et leur organisation gouvernementale pour mieux leur ressembler. Finalement en 968, le Prince Svyatoslav de Kiev pilla Atil, et renvoya l'Empire Khazar dans une spirale infernale dont il ne put échapper. Ces nobles sont les survivants du fier Khagana, et forment une solide cavalerie lourde. Quand leurs terres furent conquises, il eurent la possibilité de rejoindre l'armée de leur nouveau roi.

                  Velmozhe (Nobles slaves)


                  Lorsque les Normands s'installèrent en Russie et créèrent un royaume chez les slaves, la vieille aristocratie fur rapidement remplacée par les nouvelles élites de la société viking. Bien qu'ils n'avaient pas disparus et faisaient parti du royaume, ils n'étaient pas aussi haut placés dans la société que les Normands. La plupart des slaves de l'est avaient de nombreux contact avec les guerriers des steppes, incluant les fameux Khazars, et la Rome orientale, et ainsi continuèrent à avoir une assez bonne cavalerie, ce dont les Normands ne disposaient pas. Ainsi tout slave désirant un certain niveau de vie pouvait devenir un membre des druzinas et se battre pour la gloire. Ils formaient ainsi une cavalerie lourde plus que que nécessaire, protégés par des cottes de mailles et armés d'épées.

                  Konnitsa (Cavalerie tribale)

                  Amélioration

                  Avant que les Normands n'arrivent, les Slaves avaient déjà affaire à de nombreux peuples orientaux : les Khazars, Avars, Huns, Magyars et Pechenegs pillaient et terrorisaient- et dans une certaines mesures cherchaient à conquérir les Slaves. Pour contrer toutes ses cultures tournées autours du cheval et de la cavalerie, les Slaves de l'Est acquirent une certaine tradition militaire et devinrent d'excellents cavaliers. La cavalerie cessât d'être exceptionnelle et beaucoup de Slaves commencèrent à élever leurs propres chevaux. Ces hommes ont un staut moindre que les nobles, bien qu'ils peuvent entretenir eux-même un cheval. La plupart du temps sans protection, ces cavaliers sont agiles et souvent mortelles pour les archers et les ennemis en fuite, mais ne doivent en aucun cas aller dans la mélée.

                  Borcje

                  Lorsque les Russes conquirent de plus en plus de tribus slaves, ils reçurent un tribut de plus en plus conséquent. Ce tribut pouvait aller de presque rien, comme des fourrures ou des marchandise,s jusqu'à des hommes pour la guerre. Ces levées ne composèrent jamais la majeure partie des armées, car c'était le rôle des druzinas. Mais quand la guerre atteignait les villes et villages des terres russes, ces hommes s'armaient pour combattre et ainsi protéger leurs foyers et leurs familles. Ils sont armés simplement, avec une lance et un bouclier, et seulement protégés par des vêtements renforcés. mais ce qu'ils perdent en équipement, ils le gagnent en courage et en efficacité.

                  Voje (Levées Slaves)

                  Lorsque les Russes conquirent de plus en plus de tribus slaves, ils reçurent un tribut de plus en plus gros. Ce tribut pouvait aller de presque rien, comme des fourrures ou des marchandises, jusqu'à des hommes pour la guerre. Ces levées ne composèrent jamais la majeure partie des armées, car c'était le rôle des druzinas. Mais quand la guerre atteignait les villes et villages des terres russes, ces hommes s'armaient pour combattre et ainsi protéger leurs foyer et leurs famille. Ils sont armés simplement, avec une lance et un bouclier, et seulement protégé par des vêtements renforcés. mais ce qu'ils perdent en équipement, ils le gagnent en courage et en efficacité. Ces hommes sont connus pour leur habilité à harceler l'ennemi, et un dirigeant russe avisé les utilisera surtout pour des embuscades. Le plus grand avantage des guerriers slaves réside dans l'effet de surprise - ce que confirmèrent les Romains qui tombèrent dans leurs embuscades.
                  Dernière modification par ALG, 04-03-2017, 12h02.

                  Commentaire


                  • #10
                    Diantre, ce mod me parait foutrement bien fait.

                    Commentaire


                    • #11
                      GGGGGGGRRRRRRRRR !!!!! Je le veux !!! Je rêvais d'un mod sur cette période !!! Charlemagne !!!! Bon et puis encore de superbes unités en perspective ... Mais regardez moi ces boucliers !!!! Ils vont faire trop jolis dans ma galerie ... Vraiment pas prêt de lâcher med 2 moi
                      Dernière modification par elrond petit pas tapons, 17-02-2012, 18h06.

                      Commentaire


                      • #12
                        Et après on se plaint que c'est toujours Elrond qui gagne les concours de l'image.

                        Commentaire


                        • #13
                          Spoiler:
                          Les Normands




                          Présentation:

                          Les Normands ne se considéraient pas comme Français, et se sentaient plus proche de leurs ancêtres Vikings. En 911 après J.-C, le roi de France reconnut le chef Viking Rolf, aussi connu sous le nom de Rolond, comme possesseur légitime de la Normandie, et les anciens pillards Vikings acceptèrent de se faire baptiser par l’évêque de Rouen. Ils purent, à partir de leur territoire initial situé dans les boucles de la Seine, s'étendre jusqu'au mont Saint-Michel à l'Ouest, et conquirent l'Angleterre sous le règne de Guillaume le Conquérant.
                          Voir des Normands en Sicile peut paraître surprenant. Ils arrivèrent sur l'île initialement en tant que mercenaires des Lombards, alors en guerre contre l'Empire byzantin. Comme ils étaient pour la plupart les derniers descendants de grandes familles, et donc sans territoire en vertu du droit d'ainesse, ils décidèrent de s'installer en Sicile et prirent peu à peu le contrôle de l'île.


                          Les Bannières et les Officiers:
                          Spoiler:

                          Bannière de la cavalerie:


                          Gardes du corps du Duc:


                          Bannière de l'infanterie:


                          Officier archer et sa bannière:


                          Nobles avec bannière d’élite:


                          Les Personnages importants:


                          Les Unités:

                          Spoiler:
                          La Maison du Duc:

                          Amélioration:


                          Les Baronnies:

                          Amélioration:


                          Familia:


                          Familia à pied:


                          Milites (Cavalerie tardive):

                          Amélioration:


                          Milites Pedites:


                          Serviantes:

                          Amélioration:

                          Amélioration:


                          Pedites:

                          Amélioration:

                          Amélioration:


                          Sagitari Normanii:


                          Auxilia:

                          Amélioration:


                          Iaculetori:





                          Crédits:

                          Matthæus
                          Koultouras
                          Leif Erikson
                          Lord_Calidor
                          S-te-fan

                          Si vous désirez plus d'informations sur le mod et sur les unités vous pouvez vous rendre sur la page anglaise de TWCenter.

                          Commentaire


                          • #14
                            encore un mod a suivre sa en fait beaucoup !

                            Commentaire


                            • #15
                              Absolument fabuleux ! J'attends ce mod depuis longtemps. Jamais je n'ai vu encore une telle précision et une telle diversité dans les unités d'un mod de M2TW-Kingdoms !

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X