Ceci est une discussion importante.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • World of Tanks




    Test World of Tanks
    Source : http://www.gamekult.com/jeux/test-wo...00102916t.html
    Voilà un curieux cocktail que ce World of Tanks mêlant à la fois le free to play avec micropaiements, le réalisme dans les caractéristiques des tanks, un aspect RPG avec des points d'expérience pour améliorer vos blindés et des combats rapides et funs ne nécessitant pas des heures d'apprentissage... un dernier point plutôt rare dans le genre souvent austère de la simulation de blindés. Quelques mois après la guerre, voici notre test.

    La Sainte-Mère Russie est décidément prodigue en simulations de chars, et c'est cette fois Wargaming.net qui s'y colle avec ce World of Tanks piochant dans divers genres. Après une longue période de beta test d'un an en Russie puis en Europe, World of Tanks a été officiellement lancé en avril et rencontre un certain succès depuis, ce qui assure de toujours trouver une partie quelques secondes après avoir lancé le jeu. Pour commencer à jouer, comme la plupart des F2P disponibles en téléchargement, il faut se rendre sur le site officiel (uniquement en anglais ou en russe), puis télécharger l'installeur qui ne pèse qu'1,6 Go. Une fois installé, il est possible de passer le jeu en langue française (la localisation étant d'ailleurs d'un niveau tout à fait correct), avant de plonger directement dans le vif du sujet.

    Au-delà de l'aspect F2P, qu'est-ce qui différencie World of Tanks des autres simulations du même genre ? Tout d'abord, les développeurs ont eu à coeur de proposer un gameplay simple d'accès, dépassant donc la niche des fanas de simulation de tanks, sans toutefois verser dans l'arcade non plus. Ils ont cherché à faire preuve d'un grand souci du détail tant au niveau de l'aspect visuel que des caractéristiques des divers blindés de la seconde guerre mondiale, pour l'instant au nombre de 110, qui sont tous fidèlement retranscrits. Les tanks des diverses nationalités (USA, URSS et Allemagne sont actuellement représentés) sont "mélangés" lors des batailles, ce qui fera sans doute enrager les férus d'Histoire mais présente le net avantage d'éviter une asymétrie d'un camp à un autre (les développeurs étant russes, on notera d'ailleurs que les blindés de cette nation sont loin d'être les plus mauvais). Le jeu incorpore également certaines notions empruntées aux MMORPG, comme le gain de points d'expérience et de crédits gagnés lors de batailles permettant de faire évoluer à la fois ses hommes et ses blindés, ce qui pousse à continuer à jouer pour accéder aux meilleurs véhicules et équipements. Et c'est à ce niveau que les micropaiements peuvent intervenir, permettant aux joueurs prêts à investir de gagner des points plus vite ou d'accéder à certains équipements spécifiques, heureusement sans que l'équilibre du jeu ne s'en ressente trop.

    Chaque bataille, gagnée ou perdue, apporte donc son lot de points d'expérience qui vont vous permettre de faire évoluer vos membres d'équipage (qui ont le bon goût de ressusciter si besoin est à la fin de chaque bataille), mais aussi de mener des recherches dans l'arborescence des blindés proposés pour débloquer de nouveaux canons, tourelles, moteurs, châssis ou radios (celles-ci permettant de repérer plus facilement l'ennemi selon ce que peuvent voir vos alliés) ou encore des munitions et de l'équipement pour rendre votre blindé encore plus performant dans divers domaines (camouflage, réparation, etc.). Il faudra ensuite les acheter avec des crédits gagnés de la même manière. Il y a de quoi être un peu perdu au début puisque les statistiques de chacun des tanks et même de chaque module proposé sont très complètes, mais fort heureusement le site et le forum officiels regorgent d'informations pour se mettre rapidement dans le bain et éviter les achats "malheureux", comme un canon ne pouvant se fixer sur le modèle de votre tank. Un peu plus de clarté dans les diverses sections du garage n'aurait cependant pas fait de mal, le joueur débutant pouvant facilement se retrouver perdu sous la masse d'informations à assimiler.

    Dans la boîte à sardines

    Passons maintenant aux batailles en elles-mêmes, qui sont le coeur du jeu. Notons que les modes de jeu sont assez limités pour l'instant, puisqu'il n'est possible de se livrer qu'à des batailles aléatoires, celles-ci faisant s'affronter deux équipes de quinze tanks sur l'une des dix-huit maps urbaines ou en rase campagne proposées. Il est également possible de combattre en peloton (avec deux amis) ou de faire du 15vs15, mais il faut en ce cas disposer d'un compte payant pour pouvoir créer un clan. Pour gagner une partie, il faut parvenir à détruire tous les blindés ennemis ou à occuper la base adverse pendant un certain laps de temps sans être soi-même détruit ou chassé de la zone. Si les premières parties sont forcément brouillonnes, on apprend très vite à éviter de rusher bêtement droit sur la base adverse, ce qui est synonyme de mort certaine, et à jouer avec certaines données indispensables comme la vitesse de manoeuvre, la reconnaissance des positions ennemies ou encore le camouflage.

    Regroupés en plusieurs types, chaque tank a une fonction différente : ainsi, les tanks légers font de parfaits scouts qui repèrent les ennemis de loin, leur manoeuvrabilité leur permettant (théoriquement) d'échapper au feu ennemi, les tanks moyens et lourds sont les véritables combattants de première ligne, tandis que les chasseurs de tanks et les canons automoteurs, plus lents et aux angles de tir réduits, donc vulnérables, pourront pulvériser des blindés à l'autre bout de la map si les autres tanks font bien leur travail de repérage. La gestion des décors revêt aussi une grande importance puisqu'un muret pourra absorber une partie des tirs qui vous sont destinés, tandis que des buissons vous rendront invisible aux yeux de l'ennemi tant qu'il n'est pas tout proche ou que vous n'avez pas ouvert le feu. Toutes ces petites subtilités donnent des batailles très dynamiques où un bon agencement des troupes est essentiel.

    Pour ne rien gâcher, le moteur physique est tout à fait acceptable, même si graphiquement seuls les tanks sont vraiment détaillés, les décors et objets destructibles étant bien moins agréables à l'oeil. De même, quelques bugs graphiques se produisent de temps en temps, mais rien pouvant nuire au plaisir de jeu. Notez aussi que vous avez à la création de votre compte trois tanks de base et pouvez donc commencer une bataille avec l'un, être détruit, puis lancer une seconde bataille avec un autre de vos blindés sans attendre que la première partie ne se termine. Pratique pour ne pas passer son temps dans le limbo ! Les développeurs de World of Tanks ont décidément bien fait les choses pour assurer aux joueurs un plaisir de jeu maximal, même en se contentant de jouer gratuitement.

    Configuration de test : Intel Core 2 Duo E6550 @ 3.20 Ghz, 4 Go de RAM, Radeon HD 5770
    7 0 . 0
    Bon
    Pari réussi pour ce World of Tanks qui parvient le tour de force de proposer un gameplay et un contenu à même d'attirer le joueur de FPS à la recherche de sensations fortes en équipe tout comme le fan de blindés qui devra cependant composer avec quelques accrocs à l'Histoire. En pur free to play, World of Tanks propose déjà de quoi passer des heures de fun sur les champs de bataille proposés, mais l'achat de crédits sera tout de même nécessaire pour explorer le jeu plus en profondeur et découvrir le mode de jeu en clan ou avoir la possibilité de jouer avec ses amis. Si le soft n'impressionne guère par son moteur graphique, il est par contre difficile de le prendre à défaut en termes de contenu, d'autant que celui-ci devrait se voir sans cesse renforcé, l'ajout de tanks japonais, français et anglais et un ambitieux mode Conquête ajoutant de la stratégie étant d'ores et déjà en cours d'implémentation.
    Les plus de World of Tanks

    * Très facile à prendre en main
    * Jouer gratuitement sans être (trop) pénalisé
    * Les possibilités de personnalisation des blindés bien vues
    * Les batailles et gains d'expérience poussent au teamplay
    * Bon compromis entre le réalisme et le fun

    Les moins de World of Tanks

    * Des graphismes vieillots
    * L'interface du garage fouillis
    * Impossibilité de jouer avec ses amis sans payer
    * Peu de modes de jeu pour l'instant


    Images :

    Spoiler:


    Dernière modification par Stilgar, 06-10-2011, 08h07.

  • #2
    T'y as joué?
    J'avoue que j'ai entendu parler du soft à sa sortie, mais la promotion qu'ils en faisaient "on veut être le CS des jeux de tanks" m'avait un peu fait peur...
    Personnellement je trouve que jouer à un jeu de tank face à des tanks c'est un peu inutile. J'veux dire, tu perds tout l'aspect "je suis dans une grosse carcasse blindée" puisque tout le monde est dans la même situation que toi.
    Les tanks dans les maps "mixtes" de Red Orchestra sont à mon avis le top. Tu es LE tank de ton équipe au milieu des troufions. Gare à l'artillerie et aux armes antichars des ennemis qui se baladent autour de toi sans même que tu t'en aperçoives.

    Commentaire


    • #3
      Je pense que ce qui est intéressant c'est l'aspect RPG, dans le sens où tout le monde n'a pas le même niveau de matériel et que pour le coup si t'as le gros tank qui tache bien, la brute c'est toi. Le fait aussi d'avoir différentes optiques comme l'artillerie automoteur ou le destructeur de char, c'est à mon avis aussi intéressant.

      S'il est en F2P, je vais tacher de tester ça pour voir.

      Commentaire


      • #4
        Moi je joue quelques fois à steel fury 1942 et ça c'est de la vraie simulation !

        L'intérieur du char est entièrement modélisé, on peut jouer tous les postes, et en plus on donne les ordres aux fantassins, camions et chars autour de nous. C'est de la tactique a l'état pure ! (sauf qu'en plus il faut bien viser et essayer de pas caller en plein milieu d'un no man's land.

        T34vstiger est pas mal mais un chouilla plus arcade (encore que le t34 j'arrive pas à passer la seconde avec lui )


        Moi world of tank ça me fait comme à Zazou, j'en vois pas l’intérêt... ça me donne l'impression d'être un fps stérile avec des tanks... donc bon pour moi remplacer les soldats par des tanks ça suffit pas à rendre un principe tout à fait banal en jeu aguicheur, mais je rate peut être quelque chose.

        Commentaire


        • #5
          M'ouais, c'est vrai que shooter l'ennemi à grand coup d'obusier de 105mm ça doit faire plaisir!

          Et je suppose qu'ils n'ont pas mis le SOMUA? Chars lourd + canon d'artillerie + tourelle c'est trop balèze, trop déséquilibré!

          EDIT: Achange Steel of Fury c'est plus tactique alors, non? Genre tu es le chef de la panzerdivision?

          Commentaire


          • #6
            Tiens, la tankopedia du jeu...
            http://game.worldoftanks.com/encyclopedia/

            On peut accéder au Maüs quand même

            Par contre on retrouve des chars qui n'ont rien à foutre là, comme le M46 Patton ou le T-29 chinois
            Dernière modification par Aaltar, 06-10-2011, 13h02.

            Commentaire


            • #7
              HS: pas vraiment zaariel, je dirais meme que l'aspect tactique correspond pas a grand chose. Disons quetu es dans le char qui abrite le leader d'un groupe de blindé ( enfin de 1 a 6/7 ). Les fantassins qui combattent a tes cotés obéissent également a tes instructions: après tout c'est le chef de char le plus gradé et il a accès a la radio.

              Bref tu diriges au grand maximum une demi/compagnie, parfois juste ton blindé et les 5/6 fantassins avec lesquels tu effectues une patrouille...

              C'est aussi toi qui demande les frappes d'artillerie et les bombardements ( surtout quand t'es russe car peu de personnes avaient de radios et encore moins savaient donner les coordonnées de frappe )

              Commentaire


              • #8
                Je reviens sur le jeu, je viens de passer une semaine dessus.

                Autant le dire tout de suite, ça coute pas cher car c'est gratuit et ça devient vite totalement compulsif de cliquer sur le bouton [battle] pour relancer une partie.

                Dans un premier temps le coté RPG qui permet d'évoluer, de progresser son équipement, d'aspirer à plus de considération sur le champ de bataille et ça passe par l'armure ainsi que la puissance de feu. Bref, le but est d'avoir un truc plus gros pour être certain de faire plus d'effet. (merci de ne pas détourner le sens de cette phrase !)

                Le jeu est simple : que du multi, le but, rester en vie, détruire les chars ennemis, facultativement prendre et défendre le flag. L'enjeu, faire de l'xp et des brouzouffes.

                Dans le modules de recherches vous avez un tank, celui en cours, qui peut recevoir quelques modules utiles et vite nécessaire pour l'améliorer, plusieurs axes : canon / tourelles / suspension / moteur / radio. Chacun de ses aspects nécessite d'être revu à la hausse par vos soins car piètre en début d'acquisition. Il faut donc de l'xp, spécifique au char utilisée et des sous pour ensuite acheter les améliorations.

                Il y a 10 tiers de chars, ça découpe en niveau. Je suis par exemple sur un tier V là, avec un panzer III/IV fraichement acheté. Lors des batailles je peux me coltiner des tiers 9 jusqu'au tiers 3, la fourchette est large et il faudra parfois plus ruser que combattre car certains blindages sont impossible à percer avec un panzer III par exemple. Le fait que la fourchette puisse être grande permet à tout le monde de s'amuser les temps d'attente sont pratiquement inexistant, d'où le coté compulsif du [battle] puisqu'on enchaine les parties s'en même s'en rendre compte.

                C'est très ludique, vraiment je suis agréablement surpris à l'usage. Au début, vu la gueule des pétoires qu'on a, c'est pas évident d'accrocher, la vision du jeu est encore trop étriquée, mais au fil que l'on achète un nouveau char, passant au tiers 2, ça commence à tout changer.

                Bon, je joue allemand, j'aime les panzers !!! Mais il semble que le jeu voit sa balance portée plus sur le camp alliés et en particulier russe (dont le jeu est originaire), en particulier au sujet des antichars.

                Il y a 3 cathégories de matos, les chars d'assauts, les tueurs de chars, les artilleries mobiles. Coté chars d'assauts, léger, moyen et lourd. Jouant un panzer II au tiers 2, je décide de passer vite au tiers 3 pour avoir un peu la pêche, avec ce dernier, je me rends compte que je suis souvent à jouer le tireur à distance et donc naturellement décide de tenter l'arbre anti char avec un nouveau modèle. C'est pas du tout le même jeu et tactiquement chaque unités à une gamme d'utilisation bien particulière. Etant souvent dominé avec mon PzIII par exemple, je suis amené à faire du scooting, pour localiser les chars ennemis afin que les gros puissent le dégommer de loin. Tout celà va sans dire que je me fais régulièrement copieusement déstructurer la machoire mais quand je parviens à atteindre la base ennemis pour pilonner les artilleries vulnérables, c'est jouissif.

                Il n'y a pas de mauvaise partie, il y a des parties où on fait le noob et on apprend de ça, les parties où on se fait dégommer d'entrée, frustrant mais c'est comme ça et celle où on fait un festival de réussite. Avoiner 5 chars dans une partie sur les 15 ennemis c'est fièrement qu'on regarde son bilan final Je dis qu'il n'y a pas de mauvaise partie car quelque soit l'issue de celle en cours, on a envie d'en relancer une ensuite, preuve que l'amusement est bien au rendez vous.

                Alors évidement on préfère se voir dans le haut du tableau que vers la fin, surtout au lancement de la partie, la liste des chars apparaissant et les classant par capacité théorique, quand on a un PzIII et qu'en face y a du tigre ou autres saloperies russes coulées dans la masse de fonte, c'est peu encourageant, mais il faut faire ce qu'on peut et dans ces cas là, un bon moteur peut tout changer. De toute façon, les gros ont besoin des petits etc... tout se tient.

                Il y a de multiples façons de s'amuser, même mort, vous pouvez regarder ce que font les autres de vos alliés et c'est intéressant, parfois on tombe sur de vraies belles batailles, des engagements à 1 v 1 et on apprend beaucoup à visionner tout ça.

                C'est une sorte de FPS mais beaucoup plus tactique et la différence notable : vous n'avez qu'un char par bataille. Là où dans un fps la mort n'est pas véritablement handicapante, là elle est déjà plus impactante sur votre participation. Ca amène à moins de rush et on est bien loin des mecs qui sautent partout toujours en mouvement.

                Bref, en conclusion je viens de geeker dessus pendant une semaine, j'ai adoré, je continue et tout ça totalement gratos... j'avoue que c'est ma bonne surprise de l'année.

                Si d'aventure certains se sentent de tester et d'apprécier, le jeu en team doit être tout simplement excellent à développer... à voir donc si affinités.

                Commentaire


                • #9
                  Ok, le jeu est en cours de téléchargement!
                  Et dire qu'il faut jouer allemand avec un compte premium pour avoir accès aux chars français, un comble!

                  Commentaire


                  • #10
                    Certes...

                    Soit dit en passant, le compte premium est certes plus confortable mais n'a absolument rien d'obligatoire.

                    Je souffre avec mon Pz III/IV, j'arrête pas de tomber sur des thons

                    Commentaire


                    • #11
                      C'est con, mais moi, dans les jeux, je ne joue jamais les allemands... C'est plus fort que moi... C'est comme si je m'achetais un maillot de l'équipe d'Angleterre de rugby... je peux pas

                      Commentaire


                      • #12
                        Moi au contraire je joue allemand dés que je peux

                        Leur armée avait de la gueule !

                        Commentaire


                        • #13
                          Je suis du même avis, mais là c'est dommage de voir que les chars allemands sous apprécier alors que bon, techniquement c'était quand même du très bon matos.

                          Commentaire


                          • #14
                            Par contre commander un T 34...

                            Commentaire


                            • #15
                              Je croise quelques gros bouzins, lourds à manoeuvrer mais les mecs dedans doivent se faire plaisir avec leur gros canon

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X