X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • [Jeu] Ancient Wars : Sparta

    Ancient Wars : Sparta - 2007




    Ancient Wars : Sparta est un jeu vidéo de stratégie en temps réel sur PC commercialisé en 2007. Il est développé par World Forge et édité par Playlogic Entertainment. Distribué par Eidos Interactive (la série Commandos, Deus Ex, Hitman, StarTopia, Tomb Raider, Just Cause etc.), cet opus nous plonge dans une période lointaine: l'Antiquité. Plus précisément, le joueur s'introduit au cœur des conflits opposant Spartiates, Perses et Égyptiens. Ces trois grandes civilisations dominent Ancient Wars : Sparta. Les développeurs proposent trois campagnes, chacune suivant les exploits et les échecs de nos trois factions. Par ailleurs, ils consacrent un mode multijoueur et un mode Escarmouche (quelques cartes). Fidèle, World Forge espère renouveler le domaine de la stratégie, pour autant, le résultat sera-t-il convainquant ?

    Tout d'abord, si je n'utilise pas une présentation normale, comme à mon habitude, c'est parce que ce jeu ne le mérite pas. Je tiens à faire le point immédiatement, Ancient Wars : Sparta est décevant. Il est d'ailleurs surnoté sur certains sites. Toutefois, on découvre quelques éléments intéressants. Mais par rapport à l'ensemble, on reste sur un résultat mince, assez réduit.

    De plus, je suis assez énervé de mon achat pour deux choses. La première concerne les bugs, dès l'instant que je quitte le jeu, mon ordinateur se bloque. On pourra dire ce qu'on voudra sur cette critique, j'ai vérifié, le CD est loin d'être abîmé, et mon PC est suffisamment puissant pour l'accueillir sans inconvénient/effort. Ensuite, la seconde remarque, ou plutôt un détail troublant, je n'ai pas réussi à faire de capture d'écran (dès que je colle sur Paint/Gimp, ça donne un fond gris. Hormis si quelqu'un à une solution à ce problème, je conserve mon mécontentement). C'est bien dommage, car graphiquement, cet opus est très beau. Il conviendra d'analyser la petite bête sur la forme avant de traiter le fond. Je réponds déraisonnablement, la forme m'a fasciné, le fond m'a stoppé dans mon élan excessif.

    Concernant la forme, il y a plusieurs idées qui me viennent à l'esprit. Je désire développer l'environnement 3D et les textures en ce début insolite, puis nous poursuivrons sur les musiques et les nombreuses cinématiques. En effet, World Forge n'a pas manqué d'inspiration sur le cadre antique. On trouve un milieu très agréable, très séduisant. L'environnement, à mon goût, est fort respectable. Quand j'ai débuté ma première partie, ou plutôt la campagne Spartiate, j'ai été frappé, ébahi. Quelle 3D, les détails sont innombrables. J'avais même le sentiment de redécouvrir un Praetorians complètement revalorisé. Les textures accentuent cette impression largement positive. Il y a un MAIS dans cet idéal.

    J'estime que les bâtiments atteignent une dimension telle, que ça en devient vite énervant, quasiment frustrant (un problème identique à Praetorians d'ailleurs). C'est à la limite si on ne voit que l'édifice sur notre carte de bataille. Et les unités sont diminuées au paroxysme, on croirait presque gérer des fourmis. Exception pour les unités lourdes comme la cavalerie, les éléphants et les unités de siège. Les unités à pied nécessitent une attention démesurée. C'est un point négatif qui heurte ma sensibilité, notamment par le fait que le jeu cherche à nous projeter à la tête d'une puissante civilisation. En stratégie, j'observe les bâtiments et les unités avant de profiter pleinement des nombreuses éventualités. Le premier point apparaît énorme, humiliant, tandis que les unités ne facilitent pas notre entrée dans l'univers antique. Il semble utile à l'avenir de prendre en compte ce détail, car, quand je me lance dans un jeu de gestion/stratégie/tactique, j'aime distinguer une pleine netteté sur les dimensions. Les bâtiments, c'est clairement exagéré. Pour autant, l'environnement 3D comme les textures conservent des qualités éblouissantes. Je pense notamment à l'aspect des cartes, les développeurs ont réalisé un travail tentaculaire, plus que convenable (les fleuves, les bois, les montagnes/falaises).

    Je n'ai pas envie de négliger les musiques et les cinématiques tant les développeurs sont généreux. Les trois campagnes, respectivement, une pour les Spartiates, une pour les Égyptiens, une pour les Perses, portent Ancient Wars : Sparta vers le haut. L'histoire n'est pas éblouissante, les personnages non plus, mais les cinématiques valorisent la globalité. Je m'explique. Quand on se lance dans une partie en mode campagne, on sera heureux d'observer une cinématique toutes les cinq minutes. Un souci toutefois, on est vite agacé par des coupures répétitives/il y a certaines cinématiques inutiles/intempestives. Ça casse le rythme de notre partie. Les développeurs restent comme je le disais généreux, ils veulent offrir au joueur de nombreuses éventualités, Trop d'éventualités, et ça a tendance à diminuer le rendu final. Ils injectent tout à la fois, tout à un moment identique, et le joueur croule sous les détails, il est pratiquement assommé. Je crois être juste. Le mode campagne, par ailleurs, offre insuffisamment, mais davantage que le mode Escarmouche étonnamment. J'y reviendrai plus bas. Ancient Wars : Sparta s'identifie comme un vaste film, jouissif. Il tente de combler ses nombreuses lacunes par des petits détails (petits détails qui prennent une place considérable mais qui n'apportent rien sur la stratégie, que du divertissement).

    En effet, outre les cinématiques, -qui enrichissent fortement le jeu-, on peut écouter la bande son. Les musiques offrent une ambiance surprenante, et j'ai ressenti quelques frissons. La bande son est magnifique, presque magique tellement les sons varient. Ils changent l'atmosphère, imprévisible, le vécu des parties. Les musiques respectent totalement le but initial: mettre le joueur à la tête d'une grande civilisation antique, lutter contre des armées hostiles, construire un immense empire etc. Au niveau des voix/doublages, je n'ai rien remarqué d'étonnant, c'est lamentable pour les généraux qui prennent la parole en campagne, je porte une oreille attentive pour les musiques.

    Malheureusement, un jeu ne se conçoit pas seulement sur la forme. Rentre aussi le fond. Je vous préviens, c'est quand même pas bien recherché Ancient Wars : Sparta. Il convient d'étudier le gameplay, uniquement. Fan de stratégie, ce topic s'achève ici, pas la peine de lire ce qui va suivre car je vais assommer les développeurs de critiques négatives. La forme m'enchantait, le fond m'accablait. Je suis sympas, un résumé rapide pour les lecteurs paresseux:

    Les points négatifs:
    • Un nombre de civilisations réduit.
    • Un mode de jeu faible (variété des unités, bâtiments).
    • La stratégie est invisible, une IA trop prévisible.
    • Un mode Campagne limité.
    • Le Pire reste le mode Escarmouche (choix des cartes). Quelle déception.
    • Des bugs...

    Les points positifs:
    • Les héros (un minimum).
    • La création des unités (le fait de choisir leur équipement).
    • Les batailles (le sang, les combats rapprochés, la destruction des bâtiments).

    Je vais quand même détailler chaque point histoire de dresser un sujet fiable/digne d'exister sur un forum de stratégie, je fais plaisir en passant aux lecteurs passionnés. Mais c'est à contre-cœur. Comme Omi, allez Motivation !

    Ancient Wars : Sparta n'est pas un bon jeu. Tout d'abord, il ne propose que trois civilisations. L'univers pouvait être davantage enrichi, étoffé par l'ajout des Barbares, des Indiens par exemple. Des factions que l'on connait parfaitement car elles nous proviennent d'un certain Rome Total War Alexander ou d'un Praetorians renforcé par le Mod Imperial & Mod Sasodaniel. Vers 500 av. J.-C, on situait d'autres peuples, le contour méditerranéen accueillait des civilisations brillantes, hormis les Égyptiens, les Spartiates et les Perses. Au pire, si les développeurs manquaient d'ambition/d'imagination, ils pouvaient au moins ajouter Athènes et la Macédoine. Je rêve, comme si les guerres médiques n'ont opposé Que les Spartiates et les Perses, c'est tout simplement honteux. Je veux bien admettre l'excuse que le jeu tourne autour des spartiates, vu son titre, d'accord, mais de là à réduire le jeu à son paroxysme dans le choix des civilisations n'est pas envisageable. Attention, ce jeu n'est pas aussi accueillant qu'Alexandre. Pourtant, à l'identique, on ne trouvait que trois factions. Et pourtant, avec Alexandre, on pouvait commencer et recommencer des parties. Malgré un choix restreint également sur les unités, Alexandre jouissait d'un moteur parfait (la série des American Conquest). A cet égard, et c'est toute la différence, Ancient Wars : Sparta ne se nourrit d'aucun prédécesseur pour relever ses nombreux défauts. Le résultat final tombe comme une goutte d'eau. Sparte, Athènes, Macédoine, Barbares, Perses, Égyptiens, Indiens, Rebelles, voici comment je distinguais cet opus, que du rêve.

    On continue notre tournée fracassante avec le mode de jeu. Alors, c'est clair, les développeurs se sont contentés du minimum vital, c'est grotesque. On retrouve par chance les ressources, le seul point positif du jeu. En fait, les ressources permettent de confronter le joueur à de véritables obligations, à un challenge. Pour information, je vais les indiquer: or, bois et nourriture. Toutefois, j'estime qu'on pouvait améliorer le système global. En effet, les bâtiments qui accueillent les différentes récoltes se manifestent avec désintérêt. Je ne sais pas, pour la nourriture, on voit un gars qui tue une chèvre pour les Perses, cool, et l'agriculture ? Pareil pour les Spartiates et les Égyptiens (on note la mini-ferme d'une maladresse rare), on trouve des infrastructures primaires complètement délaissées. Je ne suis qu'au début, si j'analyse la totalité des bâtiments, on situe un opus incomplet, dérisoire, qui se moque du joueur, de ses attentes. Concernant l'aspect militaire, on note un point positif. J'ai apprécié le recrutement des unités. En l'occurrence, on observe les soldats s’entraîner et c'est très sympa, recrutement qui se réalise unité par unité (dommage que les développeurs n'aient pas insisté sur ce concept, par exemple, découvrir plusieurs soldats en mouvement dans la caserne). En outre, j'estime que le nombre proposé pour les bâtiments militaires est moins que convenable, on atteint l'équilibre requis. C'est tout juste passable, j'ose dire de même pour les unités ou c'est le désastre complet. En résumé, au niveau des constructions, on passe notre chemin, rien n'impressionne, on constate avec tristesse un style déjà utilisé par de nombreux développeurs. En 2000, Ancient Wars : Sparta aurait cartonner, en 2007, c'est très moyen, en 2015, cet opus ne survit pas et a déjà été désinstallé de mon ordinateur.

    Les unités, démesurément, sont bâclées. Je pense notamment aux Spartiates (d'une laideur incomparable), aux soldats Égyptiens (on a le sentiment détestable/vraiment désagréable d'engager des indigènes, c'est pour dire le niveau). Une critique qui me déplaît et pourtant, je dois l'admettre, c'est le prix spectaculaire des unités par rapport aux ressources amassées. C'est bien gentil de nous faire miroiter la lune, comme quoi on peut commander des armées gigantesques, mais comment voulez-vous fabriquer une tonne de guerriers avec un prix largement excessif ? Ça casse vraiment toute idée de réalisme, par exemple, une unité peut coûter la moitié d'un bâtiment (même dans Age of Mythology, ça gardait un intérêt, on n'y faisait pas réellement attention). Jamais vu quelque chose d'aussi idiot. Un point concerne les murailles. En effet, quand une bataille est provoquée à proximité, on constate avec tristesse un problème de dimension. C'est à la limite si la courte échelle est suffisante pour outrepasser les défenses ennemies (le gars qui porte l'échelle, complètement inutile). Une unité peu brillante dans cet opus: les flûtistes. Ils ne servent à rien et polluent l'atmosphère du champ de bataille (nul à chier). Pour autant, il convient d'apporter quelques informations supplémentaires.
    • Les Spartiates constituent une armée puissante, et qui a tendance à surpasser les autres civilisations. Cela se traduit par des récoltes rapides de l'or. J'ai remarqué lors de ma toute première partie avec les Égyptiens, ma faction amassait avec lenteur cette ressource que je qualifierai de primordiale (le bois ne pose pas de problème, comme la nourriture d'ailleurs). Du coup, je me suis fait envahir en 10 minutes en mode facile. Pour couronner le tout, j'ai quitté et ça a bloqué (procédure normale, on appuie sur le gros bouton pour éteindre l'ordinateur). Je pèse mes mots, j'ai envie de glisser quelques insultes, je les retiendrai. La civilisation Spartiate permet le recrutement de navires (Barge et Birème, trière magnifique, ce n'est pas de l'ironie), d'engins de siège (soit des catapultes, des tours de siège, des béliers), des chars de combat (bof, surtout pour les Grecs), d'un certain nombre de guerriers à pied (Psiloi, Hoplites, Peltastes), les Ilotes servent à la construction des bâtiments. Je n'apprécie guère les soldats hoplites, même avec les améliorations, ça me donne l'impression de gérer des hoplites simples et non des vrais spartiates.
    • Les Perses forment la deuxième civilisation. Ils sont composés d'abord par des esclaves. Ils extraient l'or des mines (50000 en or), ils construisent des bâtiments (par exemple: Champ de tir, Parc à moutons, école de guerre, Salle des rituels etc.) etc. Par ailleurs, on trouve quelques soldats comme les Guerriers Kara (horriblement moches), les Immortels (What the fuck, d'une laideur impressionnante, un équipement désastreux), les nobles (lol, moyennement armés, et ils s'appellent "Nobles" quelle sottise !), les Acolytes de feu (ça c'est enfin sympa, ce sont des magiciens), les éléphants de combat, les chameliers et les cavaliers. Ce qui me plait, c'est l'idée de monter son soldat, le créer à 100%. Les perses détiennent une flotte honorable (petit navire de guerre, gros navire de guerre, barge: critique: on peut changer les noms et rendre plus historique le jeu).
    • Enfin, les Égyptiens. La seule faction qui me plait au niveau des infrastructures, ça respecte l'impression qu'on se fait de l'ancienne Égypte. On trouve par exemple un Temple, des obélisques, c'est surtout la forme qui m'intéresse. Malheureusement, la grande déception demeure en l'impossibilité de bâtir des merveilles, comme des pyramides ou un Sphinx géant. Déception étendue à toutes les factions. Les soldats égyptiens représentent une vaste blague. Je m'explique. J'affirmais précédemment que jouer les égyptiens consistait à diriger une armée d'indigènes. Et c'est véridique ! C'est très désagréable, je vais détailler: on trouve des mercenaires nubien, des puissants Nadsez (à chier le nom), des gardes du Pharaon (vraiment, et j'insiste, vraiment pathétique la gueule du guerrier), les prêtres (Horus et Anubis, et une prêtresse de Bastet et alors ? Il y a d'autres dieux...), des chars de combat et quelques engins de siège. Concernant les navires, critique identique aux Perses, pourquoi ne pas attribuer des noms égyptiens directement aux unités ? Scandaleux, honteux, détestable ? Je ne sais pas quel terme juste énoncer pour qualifier nos trois factions. Ces quelques développements tristes, je l'espère, ne seront jamais lu jusqu'au bout.

    Passons à la stratégie. Eh bien, elle est inexistante dans Ancient Wars : Sparta. Quand je découvre sur JV.com des joueurs mettre un 20 à cet opus, je me pose sérieusement des questions. Je respecte leur critique, mais c'est d'une exagération sans pareil. C'est un opus qui ne mérite à peine 10, car je subis des bugs incessants, répétés et je souhaite un remboursement immédiat de mon achat. En passant, première fois que je constate un catalogue flou (terme choisi avec exactitude, il y a certaines pages qui sont difficiles à lire, c'est plutôt du décryptage bouleversant). Je vais indiquer quelques problèmes rencontrés qui diminuent la stratégie. Tout d'abord, le manque cruel d'unités, de bâtiments, détériore les ambitions du joueur. Le fait qu'il n'existe pas la possibilité de construire des merveilles n'est pas acceptable. La question des ressources, je ne reviens pas dessus. Nos trois civilisations ne sont même pas identiques, équilibrées, Sparte surpasse les autres, donc niveau challenge, c'est un gros 0. Ensuite, j'ai modifié un fichier pour soutenir ce que j'envisageais en mal, et j'ai été effectivement déçu. J'ai supprimé le brouillard de guerre, non pour tricher, mais pour confirmer ce que j'avais évalué chez l'IA. J'ai remarqué que l'IA cherchait rapidement à s'emparer de toutes les mines d'or de la carte. C'est bête, j'ai immédiatement constaté cette erreur, -lors de ma toute première partie en mode Escarmouche-, en distinguant des esclaves ennemis se promener dans mon camp et tenter, en vain, d'occuper la seule ressource nécessaire pour mon évolution. Du coup, j'ai agi à l'identique en employant cette tactique, et ça devenait très facile de contenir les armées hostiles. Ce que je souhaite dévoiler, c'est tout simplement que le niveau de l'IA n'est pas du tout recherché.

    Le mode Campagne, respectivement les trois campagnes proposées par les développeurs pour chacune des factions, s'extériorise faiblement/inutilement. Quoi que, le mode Campagne conserve à lui seul 95% du jeu total. En effet, quand on constate le nombre de cartes en partie Escarmouche, on a tout juste envie de se tirer une balle tellement c'est limité. Le mode Campagne est réduit d'une manière incontournable/incomparable, les dialogues sont cons comme la lune, l'histoire ne dépasse pas le schéma guerre-paix, il n'y a même pas un rebondissement, un truc imprévisible pour injecter de l'énergie. J'attache à ce paragraphe le mode Escarmouche. En effet, outre le désastre précédent, les parties libres n'offrent pas davantage. Ondécouvre à peine 10 cartes, avec un maximum de 8 joueurs, des cartes basiques, comme si une copie de jeu précédent avait été introduite dans Ancient Wars : Sparta. Sérieusement, comment peut-on vendre un machin aussi réduit dans son ensemble dans le commerce ? C'est inadmissible. Pour amplifier ma colère, la majorité des bugs subis se concentre sur le lancement du mode Escarmouche. En fait, j'entame une partie en 1 contre 1 avec espoir d'éviter le crash final (car toutes les cartes entraînent des bugs incessants et fatals), et pourtant, quand je désire quitter la partie car trop triste en l'état, mon PC se bloque et exige un redémarrage complet. J'ai essayé plusieurs fois, j'ai même tenté de modifier les paramètres de jeu (avec humour, l'ordinateur s'est encore interrompu de tout fonctionnement). J'ai nettoyé le CD, réinstallé le jeu, en vain, les bugs demeurent.

    Il convient de terminer nos développements sur trois points positifs avant d'entamer une courte conclusion (plutôt la fin du massacre). Rapidement, j'ai apprécié la possibilité de recruter des héros pour chaque civilisation comme Xerxès ou Léonidas (critique: ont est insatisfait sur la forme, leur état physique et plus généralement, les développeurs proposent des héros que tout le monde connait et ne cherchent pas à étendre ce concept), la création des unités (le fait de pouvoir les équiper soi-même, ça respecte notre envie de tout contrôler, l'idée d'observer leur entrainement durant le recrutement). Certains bâtiments m'ont quand même plu comme pour le coup des moutons (plus communément Parc à Moutons), que j'expliquais plus haut: on voit un gars tuer la bête pour accroître la nourriture de notre peuple. C'est nouveau et intéressant. Enfin, j'ai aimé le système des batailles, on découvre des combats impressionnants, réalistes, quand un soldat meurt, on voit son sang se répandre sur le terrain. C'est assez drôle/très jouissif.

    La conclusion se résumera davantage en un coup de gueule final. Pourquoi ce travail bâclé alors que l'univers ambitionné promettait ? C'est un jeu qui pouvait faire office de gros blockbuster, non ? Le pire en soi: c'est un jeu qui tente des choses et qui échoue. C'est dommage. Je n'apposerai aucune vidéo. Un conseil, passez votre chemin tellement c'est mauvais dans l'ensemble. Voici un sujet qui devrait rapidement descendre dans les profondeurs du forum. Pas étonné s'il n'y a aucune réponse.


    Spoiler:


    Oubliez cette boite au charme trompeur, pratiquement abusif...


    Spoiler:





    Dernière modification par Strabon, 13-06-2015, 11h47.

  • #2
    J'aime tes présentations, mais par contre, quand tu présentes un jeu vidéo, mettre des images peut être utile

    Commentaire


    • #3
      En fait, c'est la première fois que ça m'arrive, et ça ne concerne QUE ce jeu, les captures d'écran donnent un fond tout gris dès que je les colle sur Gimp/Paint. J'ai pas résolu le problème pour l'instant.
      Dernière modification par Strabon, 13-06-2015, 11h36.

      Commentaire


      • #4
        Je me souviens de ce jeu, d'ailleurs je l'ai toujours.

        Le principe de ramasser les armes et créer ses propres troupes étaient bien mais hélas trop peu de choix de carte, un IA pas terrible et des temps de chargement beaucoup trop long.
        Sinon j'aimais bien aussi les graphismes.

        Commentaire


        • #5
          Il ont fait un autre jeux dans le même style qui s’appelle golden horde si je me souviens bien

          Commentaire


          • #6
            J'ai eu ce jeu aussi !
            L'IA était incroyablement mauvaise, d'ailleurs il est possible de gagner en escarmouche sur n'importe quelle difficulté juste en envoyant les paysans attaquer le camp adverse ou juste en formant les 2 héros et en les gérant un tantinet ils ne meurent jamais. D'ailleurs l'IA ne sait former que des unités de base et ne fait aucune recherche même en ayant l'intégralité des mines de la carte, incapable aussi de créer le moindre bateau.
            Avec un paysan on pouvait récupérer les armes des soldats tombés au combat (des ennemis aussi), ça baissait le coût de formation des unités, le principe est sympa le ramassage très lourd comme il fallait prendre le paysan et le guider pas à pas.
            Curieux quand même qu'il n'ait pas rajouter les indiens sachant qu'il était présent dans une campagne.

            Commentaire

            Chargement...
            X