X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • AAR Français [GPO: Un blobbeur averti en vaut deux].

    [Session (0): 1836. La France avant l'arrivée du GSSS (Grand, sympathique et suisse syndic) Larkh.]
    Spoiler:



    [Session (1): 1836-1847]:


    "GLORIOUUUS" [DDRJake]

    Ô Salut, toi mon ami qui pénètre dans mon antre, ici, je te conterai d'un point de vue totalement impartial (XAXAXAXA) et juste (XAXAXA), de la bonne (dés)information, le point de vue de l'Empire de France dans cette GPO. La France, on me l'a imposée, salement, alors que j'avais dédié ma participation au ô combien plus glorieux Ebol... Libéria. Mais moi, je ne fais pas les choses à moitié. Ah, et je dis, c'est donc MON point de vue, si vous pleurez car la glorieuse France vous fait d'la mauvaise pub, et bien faite vot' AAR. Sinon, je ne dévoile que ce que je trouve marrant ou intéressant, le reste, je préfère le garder dans un coin du cervelet. Ce n’est pas l'état-major ici! Ho!

    Voici mes quelques principes en GPO Victoria 2:
    -La fin justifie les moyens.
    -La position dans le cercle des puissances m'importe peu tant que je demeure grande puissance.
    -Je me fixe au début de chaque GPO des objectifs rôleplay à atteindre.
    -Si en position de faiblesse, prévoir une diplomatie adaptée.
    -Pacta sunt servanda. Respecter à la lettre mes accords passés avec les autres joueurs, veiller à avoir une réputation diplomatique irréprochable.
    -Je ne me rends que lorsque je suis au bout du rouleau, ou que je vois qu'il y a moyen sur le très court terme de me venger/récupérer les terres perdues.

    Voici l'objectif que j'ai décidé pour la France dans cette GPO: Recréer une vaste Union latine diplomatique et militaire réunissant sous le commandement de la France et de ses alliés tous les peuples latins d'Europe et dans le Monde.
    Dans une logique plus droite dans ses bottes: Je sais parfaitement que cette mission sera ardue, et je sais qu'elle ne sera à long terme peut-être pas le résultat le plus probant, mais bon, c'est ça qui me motive à jouer la France.
    Commençons donc par présenter ici cette session.


    C'est tellement beau que j'en pleurerai à chaudes larmes. SAUF QU'ILS AVAIENT ANNEXES UNE PARTIE DE LA SUISSE! SAGOUINS! DEUX-FOIS-MORT! RHA! [Patriote suisse porté sur le Fromage]

    Diplomatie de la Session:

    Angleterre et monde anglo-saxon en général (USA): Peu ou pas de relation. Je n'ai rien contre l'Angleterre, sauf qu'elle avait Gibraltar, qui devait revenir à l'Espagne. Un accord a vite été conclu. Je prévois malgré tout quelques nuages en rapport avec mes choix de fin de session. J'ignore donc le monde Anglo-Saxon (USA/GB), je n'ai pas à m'intéresser pour l'instant, enfin tant que mon allié n'aura pas des soucis dans ses colonies. Mais je surveille chacun de leurs mouvements, et je veille évidemment au rapport de force.

    Espagne: J'avais deux choix par rapport à la péninsule Ibérique: Où en faire mon allié privilégié, ou en faire mon pire adversaire. J'ai préféré le premier choix. J'ai pu voir à la précédente GPO que l'Ibérie (Union de l'Espagne et du Portugal) de Gouggar était vraiment puissante et utile. J'ai donc décidé d'épauler l'Espagne, et d'en faire un monstre, ainsi, je sécurise les colonies qui l'intéressent. Les joueurs et camarades qui ont pu me voir en GPO remarqueront que j'ai toujours agit de cette manière: Me trouver un allié définitif, ou plutôt même, un coéquipier. En traitant d'égal à égal l'Espagne, et en l'aidant, je souhaite créer un pôle à l'Ouest de l'Europe capable de faire face à l'Angleterre, à la Russie ou encore, à un Pôle Germanique. Je ne révélerai pas ici sauf quand l'occasion se prêtera quel était le contenu de mon accord avec l'Espagne, mais on y était les deux gagnants. Mon sud est désormais plus que sécurisé: J'ai un allié sur lequel compter, et sur le long terme, probablement une centaine de régiments en plus dans ma coalition contre mes adversaires.


    Des marins français invités à célébrer une corrida. Vive l'Espagne!

    Mexique: J'ai unilatéralement décidé de mettre sous ma protection le Mexique. Je ne souhaite pas de mal au joueur Américain, mais je veux que les peuples latins d'Amérique du Sud sachent qu'ils peuvent compter sur l’appui de la France contre les anglo-saxons. Le Mexique joué par El Diderlordio (Appelé aussi El Moustacho par l'état-major français) ne se sent pas vraiment concerné, en soit mon action n'a aucune valeur: Le Mexique bénéficie gratuitement du Corps expéditionnaire français en Amérique du Nord, et il lui sert d'arrière base. Cela me convient parfaitement.

    La Suède: Ni allié, ni ennemi. La Suède est peu ou pas prise en compte à l'heure actuelle par la France, elle s'aventure, prend des colonies, et semble décidée à se hisser dans les Grandes puissances. Le souci résidant essentiellement dans le fait que la Suède est archi-dépendante de la Russie, je ne peux pas lui faire vraiment confiance, du fait que tous mes accords avec elle peuvent sauter si le Russe s'amuse à déclarer une guerre au mauvais adversaire. Mais elle reste appelée à fonder la Scandinavie: Une puissance navale de premier plan à défaut d'être militairement capable au sol de faire la différence. J'aurai peut-être un jour besoin de son aide contre l'Angleterre ou le Japon. J'ai donc décidé de faire une bonne action en forçant la Prusse à rendre la Province du Jylland au Suédois qui en avait désespérément besoin pour former la Scandinavie. Encore une action sans lendemain en soit, le Suédois semble surtout obnubilé par son expansion. Je me demande juste où il va trouver les 200-300 points de prestige nécessaire pour former la Scandinavie. Cela demeure un grand mystère: Avec plus de 10 joueurs, la prochaine session signera surement la FIN de tous les états indépendants joués par une IA.

    La Prusse: À la base jouée par TheHonche, avec lequel nos relations étaient très mal parties, allez savoir pourquoi, il s'opposait fermement à mon expansion en Italie et aux Pays-Bas. Si ce n'est pas malheureux. Enfin bref, hélas à cause de sa mauvaise connexion, il a dû être remplacé par un Gouggar sauvage: Nouveau souverain, nouvelle diplomatie. Je veux une Prusse forte, mais dans les frontières allemandes, et surtout: Sans l'Alsace Lorraine. Faire renoncer un teuton à l'Alsace relève d'une impossibilité quasi divine: Tout prussien se doit de faire la guerre au moins pour l'honneur pour obtenir son Alsace. C'est avec ça en tête que je mets à plat mes griefs contre lui. Désormais, la diplomatie avec le Prussien est paisible, mais nous savons tous les deux que lorsque la NGF se formera: Le choc sera sanglant. Je pense qu'il ne m'en veut pas de lui avoir faire relâcher le Jylland, c'est de bonne guerre de faire pression, hein?

    Autriche: Nous n'aimons pas l'Italie. Il n'y aura pas d'Italie. C'est sur ces mots fondateurs que l'Autriche et la France se sont temporairement retrouvées: Ni moi, ni lui ne pensons à l'Utilité de l'Italie. Je reviendrai sur l'Italie plus tard. L'Autriche a fait front commun avec le Russe dans l'effondrement de l'Empire Ottoman (sic.) depuis, elle est complètement bloquée: Le monde colonial a chopé toutes les côtes, et le Russe a salement vassalisé son sud. Je pense jouer là-dessus pour mes prochains mouvements.

    La Russie: En ce début de GPO, je m'étais entendu avec la Russie et l'Autriche pour profiter de la Guerre Turco-Russe pour réclamer Gibraltar au nom de l'Espagne. Ce conflit terminé, et l'effondrement de l'Ottoman devenu définitif, la Russie est descendue en Turquie. Elle a vassalisée la Roumanie, les restes de l'Empire Ottoman, le Kurdistan et l'Arménie. En plus de ses sphères grecques, serbes et persanes. Bref: Un monstre. Du peu que j'ai vu avec le joueur, il n'est prêt à aucune concession, se pensant parfaitement dans son droit de bloquer l'expansion autrichienne, voire grecque (si le pays est pris), de vassaliser l'Égypte, et ce en plus de me menacer comme si de rien n'était. Cette GPO verra surement la France opposée à la Russie si aucune des deux puissances ne lâche du lest. Mon problème est qu'en plus de cette monstrueuse expansion européenne, le Russe a vassalisé son Asie centrale (normal), mais se prépare à descendre en Chine: Le Japon n'est pas prêt et va se faire dominer. Le Russe risque de devenir inarrêtable s'il peut en plus garder ses vassaux européens (qui représenteraient au moins 150 régiments en late game, ce qui est carrément dangereux en plus de 400-650 régiments russes qui seront présent en fin de GPO).

    Le Reste du Monde: Ge neu parl pa o barbars lol


    D'après TONTON, on s'est modernisé.

    Gestion économique:

    Industrie et focus:
    Il y a plusieurs façons de gérer son pays dans Victoria. Quand il est arriéré et pauvre, une politique dirigiste et volontaire est plus que nécessaire (Pour l'Empire Ottoman notamment, qui est mon pays fétiche sur V2), mais plus un pays a une bonne alphabétisation et de ressources, plus la construction d'usine par le privé est largement faisable. Ainsi, pour la Suède (que j'adore aussi jouer) qui est l'exact contraire de l'Empire Ottoman en terme d'alphabétisation et de ressources, créer des capitalistes en début de partie n'est pas une mauvaise idée: Les usines sont ultra-compétitives, la techno suit, et il est facile d'orienter la production.
    Je me retrouve avec une situation à Mi-chemin en France: Le pays est à 49-55% d'alphabétisation, mais est riche, et possède une forte base capitaliste.

    J'ai donc décidé d'orienter la création de plusieurs usines essentielles à mon armée, et ma marine, puis de laisser des points de focus. Je souhaite avoir 1% de Bureaucrates et environs 3.5% de membres du Clergés (3.5, c'est le chiffre idéal, on est au sommet, après, les surplus en alphabétisation vont décroissant, et je vous jure, ça finit par représenter cher en argent). Une fois ces focus atteints, je compte me concentrer sur un pourcentage minimum de 3.5% de Soldats en France et les 0.20% d'officiers afin d'avoir au maximum les avantages moraux en cas de guerre, et le plus de soldats nationaux possibles. Et APRÈS ça, je vais m'intéresser à la formation d'ouvriers.

    Mais en fin de compte, je gagne tellement d'argent que je me permets d'avoir une politique de soutien complet à mes entreprises, et pour encourager la croissance; je fais une politique Libre-échangiste en finançant ma balance commerciale. Je perds beaucoup d'argent, mais même en temps de guerre, je me retrouve avec plus de 3000(k) livres sterling par jour. Je finance alors mes alliés dans leurs guerres respectives. Je ne vais pas expliquer l'utilité fondamentale à faire ce soutien à la consommation avant quelques sessions afin de vous présenter les résultats.

    Bref, l'essentiel à retenir est que j'ai conservé encore maintenant ma seconde place en industrie. Mais je pense que la seconde session risque de voir l'Allemand me dépasser (le bougre).

    Colonisation:
    Peu ou pas intéressé à la colonisation que je laisse à mon coéquipier espagnol, j'ai néanmoins attaqué l'Oyo afin de m'emparer de deux riches cases en bois exotiques, appelées à donner du Caoutchouc: Essentiel pour l'industrie à partir de 1880.



    Démographie et expansion (ta Mère!)

    Démographie: Elle n'a pas grandi à cause des français, mais surtout grâce à mes nouveaux territoires. Je n’ai pas eu de chance: Ma croissance démographique a subit un malus de -0.3% (contre +30% en Alphabétisation, mais en début de partie, c'est UN PEU INUTILE GHGHGHGHGH). Je suis passé de 8.5 millions d'actifs en 1836 à 11 millions en 1847.

    Expansion: Mon Expansion a été italienne et maghrébine. J'ai achevé la conquête de l'Algérie grâce aux évents (À croire que le Bey local avait vraiment envie de faire des coups de soufflets tous les 4 ans). Puis, j'ai partagé les Deux-Siciles avec l'Autriche, lui s'emparant de l'Apulie, moi m'emparant de Naples et de la Sicile. Concernant l'Italie, du fait des mon objectif rôleplay, je ne comptais l'annexer. Je sais que ce n'est pas fairplay, ni même très intelligent en terme de gestion de régiments nationaux, et même que ça va à l'encontre de tout ce qui s'est fait en GPO jusqu'à maintenant, mais diable: Ca m'amuse et me motive. C'est l'essentiel
    À noter que je souhaitais m'emparer du Péloponnèse, mais la Russie a eu l'excellente idée de la mettre sous sphère au moment précis de mon casus-belli. Mon infamie a pris un coup, après ma prochaine guerre, je vais devoir calmer la machine, au risque de subir une coalition.


    Politique et armées:


    Politique:
    Echec complet. J'ai perdu plus de 50 points de prestige dans le printemps des peuples, et je n'ai pas réussi à modifier une seule loi sur la conscription. Maudit soit les libéraux! J'ai joué de malchance tout de même: Les évents en faveur des radicaux ont été rarissimes, empêchant le noyautage de la France en empire despotique. C'est un échec rôleplay douloureux pour moi: Je souhaitais avoir au moins 100 mobilisés à la fin de la session, mais c'était probablement de l'optimisme pur.

    Faisant contre mauvaise fortune, bon cœur, j'offre la démocratie universelle à la France et aux français, faisant du pays un phare démocratique en Europe. À noter que la démocratisation est en générale ma stratégie préférée en Multi Victoria 2. En effet, quand on joue les empires multi-ethniques comme l'Empire Ottoman, une fois l'économie et le social stabilisé, la démocratisation (surtout le droit de votes aux cultures non-acceptées) accélère légèrement l'intégration (donc plus de régiments nationaux), en plus de faire drastiquement baisser les risques de révoltes. Un connaisseur ensuite des mécanismes démocratiques arrivera alors facilement à faire émerger un parti conservateur/communiste/fasciste à l'aide du système des élections, mais aussi grâce l'industrialisation du pays.

    Gestion militaire:
    Je suis adepte de la stratégie de Packs. Sur mes 120 régiments, j'ai organisés 3 Armées, deux au Nord, une au sud, composée chacune de plusieurs packs de 10 régiments. Cela m'apparaît comme plus approprié en début de partie, lorsque ma technologie le permettra, je créerai des armées de plusieurs packs de 20 régiments. Mon organisation est plutôt dans un esprit de polyvalence, mais cela se traduit par une lenteur chronique de mes troupes. Pour palier ça, quelques armées de chocs de cavaliers et d'infanterie légère sont là pour bloquer les mouvements tournants.

    Concernant la Marine, je souhaite essayer de faire jeu égale avec la Grande Bretagne. Une dernière fournée de navire de guerre à voile est encore en production, dans l'attente de passer aux Ironclad à Vapeur: La véritable arme de destruction massive dans Victoria 2. Mais cela attendra la fin de mes réformes militaires terrestres.


    Promis, la prochaine session, y'aura une belle guerre...

    (De VRAIES images INGAME-EUH au prochain épisode!)

    Si vous voulez connaître mon état d'esprit pendant cette session, cette musique colle bien:
    Spoiler:
    Dernière modification par Larkh, 14-02-2015, 17h08. Motif: JE VEUX METTRE UN SMILEY TRISTE DANS LE TITRE§

  • #2
    Extrêmement intéressant, je suivrais!

    Commentaire


    • #3
      il est original ton AAR mais vachement sympas =) en éspérant que tu réalise tes objectif sa serais la consécration ultime et aussi un troll massif tellement c'est fantaisiste =D

      Commentaire


      • #4
        Je peux pas donner de Rép

        Commentaire


        • #5
          J'aime la Fantaisie Merci de vos messages
          (Un petit édit sur mon poste pour ajouter un descriptif essentiel de la France en 1836).
          Dernière modification par Larkh, 08-02-2015, 00h04.

          Commentaire


          • #6
            Tu voulais prendre une partie de la grèce?
            Méchant français!

            Commentaire


            • #7
              J'aime vraiment ton AAR et ça change par rapport aux autres.

              Commentaire


              • #8
                Le Siam est outré d'être considéré comme un barbare.

                Sinon c'est un bon ARR.

                Commentaire


                • #9
                  Oui je voulais défendre l'Italie mOssieur!! Vu qu'a la base y'avait un joueur j'allais pas le laisser se faire bouffer par Napoléon et le peuple barbare au Sud de la Prusse enfin!! et puis il aurait fait un très bon alliés contre la tyrannie.

                  Commentaire


                  • #10
                    Excellent, mais je vais exercer mon droit de réponse. Come mumble !
                    Dernière modification par Nilfinwen, 10-02-2015, 16h56.

                    Commentaire


                    • #11
                      Droit de réponse utilisé
                      Dernière modification par Larkh, 13-02-2015, 12h44.

                      Commentaire


                      • #12
                        excellent

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par Larkh Voir le message
                          [CENTER]omnibulé
                          ob-nu-bi-lé

                          Sympas sinon, même pour un gars qui n'y connait rien.

                          Commentaire


                          • #14
                            Merci pour la correction :X Je change ça immédiatement!

                            Commentaire


                            • #15
                              SOON.

                              Dernière modification par Larkh, 13-02-2015, 12h25.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X