X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #16


    Nous, Roi de France et de Navarre, somme extrêmement déçu de voir que nos frère chrétien n'ai pas commencé l’élaboration de cathédrale. Nous Estimons que tout vrai catholiques se doit d’ériger un monument a la gloire de Dieu. Tout suzerain qui s'y refuserai ne vaudra pas mieux que ces vil Cathare

    Au Roi de Castille, de Bohème et d'Angleterre, au Duc de Souabe et de Saxe, au républicains d'Italie, ne laissez pas vos sujet dans le péché et l'ignorance, construisez leur des monuments digne de la splendeur de Dieu.

    Baudouin , Rex Franciæ

    Commentaire


    • #17
      Les plus grands architectes de Hongrie s'étaient rassemblés à Pest en vue de l'édification d'un monument à la gloire de Dieu mais les interventions -pour ne pas dire destructions de nos villes et champs- souabiennes et bohèmes sur notre capitale on grandement retardé notre dessein religieux.

      Notre nation est courroucé par l'oubli du plus pieux des peuples chrétiens.

      Commentaire


      • #18
        Désolé, t'etais pas sur la liste

        Commentaire


        • #19
          En même temps elles ont toutes moins de deux siècles

          Commentaire


          • #20
            C'est lui qui attaque et c'est nous les destructeurs ! Ha bah c'est du beau !

            Commentaire


            • #21
              Au Roi de France, Le Royaume de Castille est actuellement en Reconquista contre les infidèles afin que les péninsule ibériques soit entièrement catholique le projet du monument est ancrée dans nos plans et c'est un projet qu'on va effectuer à la fin de nos guerres saintes, nous sommes obligés de construire des évêchés dans chacun des comtés hispaniques afin de faciliter la conversion au catholicisme

              ​Reine de Castille

              Commentaire


              • #22
                RP Castille

                Chapitre 1
                "Reine trop jeune dans une péninsule ou les loups rodent à ma porte... Le Royaume du Léon , Royaume de jure qui devait revenir à mon père, les infidèles et l'ambition des vassaux de la famille De Lara auront elles raison de moi , ou en sortirais-je plus forte ?..."

                A l'âge de mes 16 ans je suis devenu la nouvelle Reine de Castille sans aucun proche à m'épauler, ma mère Aliénor d'Angleterre sœur de la couronne d'Angleterre morte de la goutte et mon père mort suite à un mauvais traitement du médecin, uniquement deux jeunes demi-soeurs...
                Mon père voulait faire de moi une croisée, à l'image de Aliénor , ma grand mère, alors dès mon plus jeune je suis devenue pupille du Grand Maitre de l'Ordre de Santiago... A la surprise de plus d'un et au mécontentement de l'Ordre de Calatrava...

                Suite à la mort impromptu de mon père je suis monté sur le Trône de Castille et mon père ne cessait de me dire qu'un jour le Royaume du Léon et de Castille ne feront qu'un...
                Car le Royaume du Léon revient a notre branche familiale et non à celui de ton parent. J'ai donc pris conscience de la requête de mon père, et a sa mort j'ai décidé d'unir nos deux Royaumes de grès ou de force dans un premier temps par un tribut, et le jeune Roi du Léon refusa ma requête et une guerre éclata entre nos deux Royaumes...

                Pendant que la guerre faisait rage au Nord Ouest contre le Léon la famille De Lara monta une faction contre moi pour accroître le pouvoir du conseil afin de me brider dans mes faits et gestes, la requête refusé les Comtes de la famille De Lara se rebellèrent contre moi... 2 Ans après l'entrée en guerre contre le Leon, alors deux front ce sont ouverts un au Nord Ouest et l'autre a l'Est... L'Ordre de Calatrava a été bernée par la famille De Lara et rejoint la révolte contre moi leur Reine, alors à l'aide de mes vassaux et de l'Ordre de Santiago je luttais contre deux fronts en gardant un oeil attentif au Sud, vers le Sultanat d'Almohad ...
                Nos guerres saintes contre le Sultanat de l'Almohad l'ont vachement affaiblit mais profitera t'il de mes luttes internes pour m'attaquer par le sud et ainsi briser l'égide catholique en péninsule ibérique ?..

                Voilà déjà 8ans que les guerres font rage... 8 ans et toujours pas une couronne de Reine sur ma tête, car je ne peux officialiser mon couronnement dans de tel situation... Il faut que cela cesse... Mes conseillers m'ont informé que dans 6 ans si les guerres ne se terminent pas je ne serais pas reconnue officiellement comme une Reine... La guerre doit se terminer en 4 ans maximum et ainsi je pourrais continuer le rêve de mon père, une Hispanie unie contre les infidèles...


                Chapitre 2
                "Les révoltes et l'ascension d'un Royaume... Les diplomaties du Nord s'entrechoquent aux Reconquista du Sud, l'égide catholique en péninsule ibérique se renforce."

                Les guerres pendant ma jeunesse ce sont terminés, j'en suis sortie renforcée, la Dynastie De Lara a été renié pour la plus part et ont été bannis de mes terres sans aucun titre de noblesse certains de leurs dynastie vivent encore dans mon Royaume mais je ne cesserais ma vengeance que quand ils seront tous expulsés de mon Royaume.
                Le Royaume du Léon est un tribut tout comme je l'avais promis à mon père, maintenant je dois projeter ma vision plus loin et encore plus haut vers une Hispanie unie, l'Aragon, la Navarre, Valence , Portugal devront s'unir sous mon Ecusson celui de la dynastie d'Ivrea ...

                Après les guerres, j'ai organisé une cérémonie pour officialiser mon couronnement et le pape en personne est venu me couronner j'ai invité tout mes vassaux et pays voisins à me rejoindre dans une fête de 1mois pour ma cérémonie et que le monde puisse voir ma splendeur.

                Pendant ce couronnement le Roi de France Philippe II est venu me faire une proposition celle de récupérer le Comté de Navarre pendant une période de 5 à 10ans , après des semaines de reflexion j'ai décidé d'accepter sa requête après échange et talent diplomatique de chacun des deux parties.

                Le Duc de Navarre s'est rapproché de ma personne et est devenu mon plus fidèle des conseillers mais aussi mon porte parole.

                Après avoir remis de l'ordre dans mon pays, j'ai décidé de lancer la première Reconquista de l'Ibérie du Sud contre l'Almohad qui a finit en une victoire écrasante de mes forces celle de la Castille et du Léon.

                Ayant récupéré le Sud ainsi que le détroit de Gibraltar il ne reste qu'un seul bastion d'infidèle, sous le Royaume du Portugal, après coup l'Ibérie sera entièrement sous contrôle Catholique et en grande partie sous mon contrôle, mais le Roi d'Aragon ne voyait pas la chose de la même manière... Il estimait que toutes mes guerres saintes et reconquista lui revenait de droit, ce Roi Excommunié pensait pouvoir contester mon haute autorité alors j'ai décidé d'exécuter ce Roi remplit de pêcher au nom du pape, tel est mon devoir , je ne suis que le Bras Armé de notre Saint Père.

                Une branche annexe de la Famille de Barcelona m'a approché et une alliance a eu lieu entre cette branche annexe et mon Royaume par une promesse de vassalité entre nos deux Royaumes.
                Dernière modification par Dogo, 29-09-2020, 18h24.

                Commentaire


                • #23
                  A Sa Majesté le Roi Baudouin, par la Grâce de Dieu, Roi de France,

                  Comme feu Manuel le Basileus des Romains ayant financé la rénovation de la Basilique de la Nativité, nous souhaiterons financer la Construction de la cathédrale Notre-Dame.

                  Que Sa Majesté puisse agrandir, grâce à Dieu, un futur phare de la chrétienté en Occident.

                  Prions ensemble pour le monde chrétien.

                  Amen,

                  Isaac, deuxième du nom, autokratōr et basileus des Romains

                  Commentaire


                  • #24
                    La Hongrie a attaqué le fief autrichien de Graz de l'empereur germain excommunié à la demande de sa sainteté papale. Jamais elle ne se douterait que l'ensemble des laquais de l'empire se coaliserait en soutien à cette infamie et parcourrait des lieux dans le seul but de brûler nos campagnes et violer nos femmes.

                    Commentaire


                    • #25
                      « La dernière danse d’un règne incertain... »


                      Alors que j’ai remercié mes fonctionnaires et qu’il ne reste que des silentiaires devant ma chambre, je suis proche de ma quarantième année de règne en tant que Basileus des romains et du destin inévitable de tout homme, je viens à regarder mélancoliquement l’akakia, que je tins dans ma main, symbole que même le Salvateur des chrétiens n’est qu’un homme parmi les hommes… j’eus décidé de regarder par la fenêtre du palais impérial, admirant la vue paranomique sur le Bosphore et ses alentours, de l’hippodrome impérial jusqu’aux murs de Feu Théodose, je ne peux m’enlever cette indéniable sensation de solitude... tout les plus grands que j’ai pu connaître sont morts, à l’exception du Roi Jean, j’en viens à me demander qui de nous deux survivra à l’autre, mais je le promets, Jean, dans mes prières, tu seras, je prierais pour ta santé et que Dieu t’accorde une longue vie.. Je prierais aussi pour toi, Richard, car grâce à toi et aux rois en Gaule, j’ai pu retrouver le sourire durant ma longue dépression.. Que tu reposes en paix, Richard..


                      De mes trente-sept années de règne et de ma longévité exceptionnelle, le monde a énormément changé, tout comme j’ai changé, par le bon vouloir de Dieu, en homme bon, même si mon iniquité ne m’a jamais quitté depuis que j’arbore le pourpre…


                      Tandis que j’ai su rattraper les erreurs de mon prédécesseur, Manuel, en m’entendant bien avec les familles patriciennes d’Italie et en gagnant une guerre contre les germains, libérant l’Italie.. Mais même si cet être a fait des erreurs, j’ai voulu garder ses bonnes relations avec les Princes et les rois chrétiens du Levant, que suis-je fier d’un de mes descendants, probablement le successeur à la dignité, étant étroitement lié aux Rois très chrétien de Hiérosolyme…


                      Administrativement, la restauration des thèmes face au système pronoiaire de mon arrière grand-père, Alexis, a su, sans aucun doute, sauver l’empire d’un problème pécuniaire, mais les caisses restent vides, tandis que je me suis engagé à aider Baudouin pour Notre-Dame.


                      Durant mes trente-sept ans de règne, la guerre a été prédominante, afin de reconquérir les terres spoliées par les slaves et les altaïques, mais mes dernières années de règne seront les plus mouvementées..


                      Depuis quelques jours, j’ai reçu une lettre du seigneur des géorgiens, m’implorant de l’aide romaine face aux Seldjoukides, mais cette lettre me tiraille depuis que je l’ai reçu..


                      Dois-je, en tant que Protecteur des chrétiens, défendre les géorgiens du joug musulman, ou
                      profiterais-je de cette guere pour m’entendre avec les turcs sur le partage d’une Géorgie bien trop puissante ? J’enverrais un silentiaire auprès du Sultan d’Iconium, et sa réponse me permettra de savoir vers qui je devrais m’aligner, et qui… détruire…


                      D’un règne d’une quarantaine d’années, je n’ai qu’une seule et unique question qui hante mon esprit et mes prières :


                      Serais-je un souverain digne de Manuel, du Bulgaroctone, du Grand Justinien, un des plus grands basileus des romains, redonnant sa gloire d’antan à un empire moribond, ou serais-je comme Léon l’iconoclaste ou Alexis, un empereur mettant à genoux un empire souffrant ?

                      Commentaire


                      • #26
                        1222, quelque part en Angleterre :

                        Geoffroy, fils de Richard Cœur de Lion se tient sur une colline à la tête de ce qui reste de son armée.

                        Richard était mort assassiné dans des circonstances plus que suspectes. Le royaume était ensuite tombé aux mains de Jean Sans Terre, son oncle qui avait trahi Richard avec l'aide du félon roi de France.

                        Le jeune Geoffroy avait ensuite été approché à la fois par son oncle et par le roi de France qui lui avaient tous deux tenu le même discours :

                        Oublions le passé, il faut savoir passer au dessus du ressentiment et aller de l'avant.

                        Geoffroy n'avait rien répondu. Il aimait son père et avait rêvé de vengeance toute son enfance.

                        En grandissant, à chaque jour qu'il passait, il s'était juré de le venger.

                        Malheureusement, Philippe était mort avant qu'il puisse le tuer de ses propres mains, du coup, il avait tué un de ses fils en représailles.

                        Les anciens vassaux de Richard fidèles à sa mémoire avaient fomenté une révolte afin de mettre Geoffroy sur le trône.

                        Mais la révolte avait mal tourné. Le roi de France, le fils de Philippe avait de nouveau volé au secours de Jean Sans Terres et les armées de Geoffroy avaient été défaites.

                        Debout sur la colline, Geoffroy tourna son regard en direction de la France :

                        Maudit soit ta famille. Un jour, l'un de nous te tuera.

                        Se tournant vers le Nord, il regarda dans la direction des armées de son oncle qui approchaient.

                        Un grondement animal s'échappa de sa gorge.

                        Approchez mon oncle. Je vous attends.

                        Commentaire


                        • #27


                          Sa Majesté Impériale et Royale Gerhard dit "le juste",
                          pas la grâce de Dieu Empereur du Saint-Empire Romain, Roi de Bohême, de Bavière et de Carinthie, Duc d'Autriche;
                          convoque les nobles seigneurs sous sa protection à Aix-la-Chapelle pour y tenir une diète d'Empire.

                          Commentaire


                          • #28
                            Chapitre III

                            "... Une nouvelle ère débute en Hispanie , les Reconquista prennent fin mais les menaces invisibles pèsent dans les terres ibérique, la succession du Portugal est menacée par des étrangés alors que les îles de Majorque sont proies à des conquètes par des indésirables..."


                            Voilà 27 ans que la Reine Mère Berenguela est morte dût à la pression des défunts aïeux, cette femme à pu mettre au monde 5 enfants et seul 4 subsistent, Martin le cadet est mort d'une pneumonie, Maria désormais veuve est none était une princesse de Sicile qui permettait à nos deux Royaumes d'êtres alliés, Prince Juan qui est l'enfant dépourvu d'humanité dût à sa forme repoussante de bossu et enfin Leonor qui a fait vœu de se marier à l'église et, est désormais une none.
                            Parmi ces 4 personnes cités un seul n'a pas été cité car je vais vous raconter mon histoire;
                            Je suis le Roi Alfonso IX "Le Juste" de Castille, éduqué tout comme ma mère dans les ordres saints de Santiago et de Calatrava, j'ai appris dès mon plus jeune à lire et à écrire mais aussi à me battre, à l'âge de mes 16ans je me suis marié a Valençia prétendante au trône de Aragon qui après une trahison j'ai décidé de l'envoyer se repentir de son pêché dans un couvant là ou toutes femmes devraient avoir sa place, je suis un vétéran de la 4ème croisade, un Roi Saint en d'autres termes car depuis mon divorce j'ai décidé de faire vœux de chasteté et de me dédier à Dieu et à mon Royaume
                            Suite à la mort du Roi de Léon le jeune héritier, le petit fils du Roi hérité du trône du Léon et dès son jeune âge ces vassaux ont décidé de renverser et prendre le pouvoir de force, voyant cette infamie se produire dans le Royaume voisin nous avons passé un arrangement de mariage entre lui et ma fille afin d'assurer une alliance et c'est avec joie que j'annonce l'union du Royaume de Castilla y Léon.

                            La Reconquista prend fin, les berbères sont retournés dans leur monde, en bas, à la porte des Enfer je me dois d'unir l'Hispanie tout entière sous mon nom, mais des Royaumes, Empires et Républiques assoiffées de pouvoir ont décidé d'attaquer les Royaumes voisins, le Royaume de Valence et d'Aragon victime de l'infame république Génoise qui, depuis plusieurs décennies a le droit de marchandage dans mes terres à décidé d'attaquer l'Hispanie, mon Hispanie, en effet ces vils capitalistes ont capturé Minorque une île de la province d'Hispanie, ils pensaient que leur action ne s'était pas faite remarquer, mais je suis le Roi des terres Hispaniques et cette action ne restera pas impuni. L'île de Minorque appartient au duché de Majorque qui elle appartient à l'Hispanie et l'Hispanie me revient de droit divin.
                            Ainsi après concertation avec mes vassaux et après auprès de dieu, nous avons décidé d'écrire une lettre de recommandation au Doge Sérénissime Ingo de Gênes, lui obligeant de retirer son occupation illégitime sur Minorque. Si celui-ci refuse la colère d'Ivrea s'abattre sur lui et tout ces comptoirs marchands.

                            Dans les cours du Portugal, ma belle soeur m'a informé que ces mêmes Génois attaquent le Portugal pour revendiquer encore plus de cité... Jusqu'où s'arrêteront t'ils, je vais suivre la voix donné par mes conseillers et par dieu mais si jamais la plume ne résout pas les conflits le fer le fera à la place et je promet, moi Roi Alfonso IX que tout les Génois seront massacrés sur les terres Hispaniques s'ils n'acceptent pas mes revendications.

                            Commentaire


                            • #29
                              *Des messagers sont envoyés dans toute la chrétienté*

                              A tous et à venir, nous Freidrich de la maison Hohenstaufen Rex de Lombardie, Rex de Romagne, Protecteur de la Papauté, Grand duc de Souabe, Prince électeur du très Saint Empire Romain d'Occident,

                              Déclarons les terres de Gênes comme hérétique.
                              Nous n'oublierons jamais la trahison de ces Doges qui se sont alliés aux schismatiques d'Orient. Ceux la même qui ne cesse de réclamer la soumission du Pape, Vicaire du Christ, Evêque de Rome, Successeur du Prince des apôtres, Souverain pontife de l'Eglise universelle, Primat de Lombardie, Archevêque de Rome, Serviteur des serviteurs de Dieu et héritier de Saint Pierre.
                              Cette trahison n'aura jamais été oubliée !
                              Les champs de Gênes ont été salé, les châteaux et possession remise à l'église de notre cher Saint père, les comptoirs demeurent durant le seul temps ou la repentance des Doges de cette république sera sincère.
                              Que les autres hérétiques, apostats ou félons tremblent !
                              Nous vous voyons et la très Sainte Eglise n'oublie jamais.

                              Nous n'oublierons pas le Pape Felix IV mort dans des circonstances mystérieuse dont son usurpateur Dioscore, candidat de Constantinople, fut punis par la main de Dieu seulement 22jours après son acte abominable.
                              Nous n'oublierons pas le Pape Silvère déposé, exilé et pourchassé par l'Orient jusqu'à ce que Dieu le rappelle à lui.
                              Nous n'oublierons pas le Pape Vigile qui donna l'impulsion pour que l'épée de Dieu repousse ces fils de Satan jusque dans son antre allant jusqu'à rendre justice en Excommuniant le Patriarche de Constantinople Mennas, le débauché.
                              Nous n'oublierons pas l'Empereur Dioclétien qui part impulsion divine sépara les fils de Dieu en deux : l'un à Constantinople, envieux et belliciste et l'autre à Ravenne, charitable et tempéré.

                              Mais je ne peux que vous rassurez mes frères en Christ, l'Orient a toujours échoué dans ses manoeuvres.
                              L'offense est faite à DIEU et à leur aïeux que les fils de l'Orient constate dans quel direction va l'empire.
                              Vous vous battez contre des fils de Dieu alors que les démons de l'Islam sont à vos portes. Honte à vous.

                              Soyez en certain ! Dieu récompense toujours le juste !

                              *Un sceau scellait ce document*
                              Dernière modification par Ovanius, 12-10-2020, 02h07.

                              Commentaire


                              • #30
                                Tant de belles salamèques pour dépeindre l'action très honorable et glorieuse de se mettre à trois contre un joueur plus faible.

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X