X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Panzer Corps







    Présentation par Rem

    Panzer Corps est un wargame au tour par tour développé par Flashback Studio et édité par Slitherine. Il plonge le joueur dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale et lui permet de diriger les troupes allemandes, russes ou alliées à l'échelle tactique et opérationnelle.
    Le jeu est disponible en version boîte sur le site de Matrix Games/Slitherine, ainsi qu'en version dématérialisée sur ce même site ou sur Steam. Son prix de base est fixé à 19.99 €. Depuis le 6 octobre 2016,
    une version "Gold" du jeu, contenant le jeu de base et toutes ses extensions est disponible.

    Contrairement à la plupart des autres jeux de Matrix Games/Slitherine, Panzer Corps s'avère être relativement simple à prendre en main. Pour autant il ne s'agit pas d'un jeu arcade et de nombreux paramètres devront être pris en compte pour vous assurer la victoire. Les développeurs ont misé sur un gameplay "efficace" et force est de constater pour ma part, que la sauce a plutôt bien pris !



    I. La campagne

    Au delà d'une campagne tutorielle qui permet au joueur de prendre en main le jeu progressivement, le jeu propose une "vraie" campagne jouable côté allemand et qui vous permettra de revivre les grandes phases du conflit : l'invasion de la Pologne, de la Norvège, de la France...mais là où le jeu est original, c'est qu'il vous propose un système dynamique de déroulement de cette campagne : pour chaque scénario, deux conditions de victoire vous sont fixées : les conditions d'une victoire décisive (la plus difficile à atteindre), et celles d'une victoire marginale. La différence se joue sur le nombre de tours nécessaires pour remporter la victoire car en effet, chaque scénario propose un nombre limité de tours. En résumé, le jeu vous pousse à maîtriser l'art de la blitzkrieg pour écraser vos adversaires.

    Selon la condition de victoire que vous parvenez à remplir, le scénario suivant pourra ne pas forcément être le même. Notez par ailleurs qu'une défaite (si vos unités sont détruites ou que vous ne parvenez pas à atteindre vos objectifs dans le nombre de tours impartis) entre aussi en ligne de compte !



    A titre d'exemple, si lors de la campagne vous ne remportez que des victoires décisives, vous pourrez être amené à jouer un scénario ahistorique d'invasion des Etats-Unis ! Au contraire, si vous échouez à soumettre la Russie, vous devrez faire face à la fureur de l'ogre russe pendant la bataille de Koursk, comme ce fut le cas historiquement.

    Le jeu propose de jouer les scénarios de la campagne indépendamment si le coeur vous en dit, avec la possibilité de jouer l'autre camp. Quel plaisir de repousser l'invasion allemande à Stalingrad après de rudes combats, ou mieux encore, de sauver la France en résistant à l'attaque de la Wehrmacht en mai 1940 !
    Parallèlement, un éditeur de scénario vous permettra de créer vos propres missions.


    II. Les unités et leurs mécanismes

    Parler de la campagne me mène à vous parler des unités du jeu. Elles sont très nombreuses et finement modélisées pour tous les camps. Tout y est : infanterie, génie, cavalerie, blindés, artillerie, unités anti-char, unités anti-aériennes, avions. On peut également parler des unités navales mais dans une moindre mesure. J'y reviendrai plus loin.



    Lors d'un scénario, vous disposez de certaines unités "attribuées d'office" et pouvez en acheter d'autres en accumulant du prestige (obtenu en conquérant les objectifs qui vous sont assignés) dans une certaine limite fixée par un système de "slots" d'unités.
    Lorsque vous achetez une unité, elle est placée dans votre "réserve" et il vous faut ensuite la déployer sur le terrain. Le déploiement s'effectue en ville (sur les aérodromes pour les avions) et l'unité fraîchement déployée devra attendre le tour suivant pour agir. Le nombre et les type d'unités disponibles sont définis par le scénario. En outre, les unités navales ne peuvent être recrutées : elles sont présentes d'office dans certains scénarios et ont un rôle différent selon leur type : porte-avions, sous-marin, destroyer, croiseur, cuirassé...



    Pendant la campagne, une partie de vos unités constitue votre "coeur d'armée", ce qui signifie qu'elles passeront au scénario suivant de la campagne si elles survivent, et qui plus est avec l'expérience qu'elles ont acquise.
    Une unité endommagée peut être réparée avant son déploiement (en début de scénario), ou même pendant le scénario (dans ce cas elle devra passer son tour). Il est possible de réparer une unité expérimentée soit en préservant l'expérience acquise (plus cher...) ou en incorporant des recrues pour la renforcer ce qui diminuera son niveau d'expérience (mais sera moins coûteux en prestige).

    Certaines unités, si elles se comportent bien, peuvent obtenir des médailles ou être commandées par un chef compétent, ce qui leur donne des bonus.



    Une unité dispose à chaque tour de la possibilité de se déplacer une fois (à l'exception des unités de reconnaissance qui peuvent se déplacer plusieurs fois dans la limite de leurs points de déplacement) et attaquer une fois. Chacune d'entre elle possède une caractéristique d'attaque et de défense pour chaque type d'unité (exemple : attaque contre l'infanterie, défense contre les blindés, etc). ces caractéristiques sont ensuite influencées par d'autres paramètres, tels que le terrain ou le moral de l'unité.

    Parlons justement du terrain. Les cartes sont divisées en hexagones comme tout bon wargame qui se respecte. chaque hexagone correspond à un type de terrain bien précis. Plaine, collines, montagne, ville...chaque type de terrain ayant ses avantages et ses inconvénients. Essayez donc de faire attaquer vos blindés en pleine montagne et vous allez rire...les rivières sont aussi très importantes et peuvent être très utiles en défense puisqu'elles ralentissent l'ennemi en plus de lui octroyer de nombreux malus (notons que les unités du génie permettront de les franchir sans problèmes). Enfin, les routes permettent d'augmenter les points de déplacement et les unités peuvent également utiliser les infrastructures comme les voies ferrées, pour se déplacer plus vite d'un point à un autre.



    On retrouve donc-là un gameplay assez classique mais extrêmement efficace, et il est agrémenté d'autres subtilités : tir de soutien automatique de l'artillerie adjacente à l'unité au sol attaquée (idem pour les canons anti-aériens avec les avions, ou encore pour les avions avec...d'autres avions pour simuler les missions d'escorte), possibilité pour une unité d'obtenir des bonus de défense (appelé "retranchement") en restant immobile plusieurs tours ou en utilisant des fortifications (élément du terrain).


    III. Les extensions

    Le jeu propose plusieurs extensions, certaines majeures, et d'autres mineures. Vous pouvez soit vous les procurer "à la carte", soit les obtenir ensemble en achetant la version Gold du jeu.

    Extensions principales :

    Afrika Corps : campagne spécifique à l'Afrika Corps de Rommel. Battez les Alliés en Afrique du Nord et progressez jusqu'en Inde !
    Allied Corps : campagne spécifique aux Alliés. Vous débuterez en Afrique du Nord et irez jusqu'aux portes de Berlin, quitte à vous frotter à l'Armée Rouge...
    Soviet Corps : campagne spécifique à l'URSS. Vous démarrerez par l'attaque de la Pologne et revivrez les grandes batailles du Front de l'Est côté soviétique. Vous pourrez même vous mesurer aux Japs, grande première dans le jeu !
    Sea Lion : Côté allemand, tentez de soumettre l'Angleterre en soumettant la Royale Air Force et en capturant les grandes villes anglaises une par une.
    US Corps : campagne spécifique aux Etats-Unis. En réalité ce contenu est fractionné en trois campagnes : 42 (Afrique du Nord), 43 (Sicile et Italie) et 44-45 (France et Allemagne), chacune d'entre elles comprenant 16 scénarios.







    Ces campagnes proposent des mécanismes et objectifs originaux, comme la destruction d'unités spécifiques, la tenue d'une ligne de défense particulière...
    Il est à noter qu'elles sont plus difficiles que la campagne du jeu de base. Les scénarios de la campagne peuvent être joués indépendamment et dans n'importe quel camp.

    La Grande Campagne :

    La Grande Campagne est constituée d'une série de DLC mineurs, offrant une campagne pour chaque année de guerre : 1939, 1940, etc. Pour certaines années du conflit, il existe même plusieurs campagnes, chacune se concentrant sur un front précis, généralement est ou ouest.
    Vous pouvez vous procurer chaque extension séparément ou bien acheter le Mega Pack contenant la totalité de la Grande Campagne, soit 150 scénarios environ !
    Les mécanismes sont les mêmes que ceux des campagnes classiques : certaines de vos unités passent d'un scénario à l'autre avec leur expérience, mais peuvent également passer d'une campagne à l'autre ! Une unité de Panzer talentueuse pourra alors se battre pour vous de 1939 à 1945 !

    la Grande Campagne n'est jouable que côté allemand. Par ailleurs les scénarios ne peuvent être joués indépendamment, sauf si vous faites une manipulation dans les fichiers pour régler ce problème :


    Spoiler:
    - Dans MesDocuments/My Games/Panzer Corps, créez un dossier appelé "Scénario".
    - Dans le répertoire de base du jeu (par défaut dans les dossiers Steam), recherchez dans le dossier "DLC" les fichiers des campagnes qui vous intéressent, sélectionnez-les et copiez-les dans le dossier "Scénario" sus-nommé.
    - Lancez le jeu, une fois sur le menu sélectionnez l'onglet scénario puis cliquez dans la liste des scénarios sur "Personnalisé". Sélectionnez le scénario qui vous intéresse,cliquez sur "Charger" puis sur "Lancer".

    ATTENTION : les développeurs précisent que ces missions ont été créées pour être jouées côté allemand. Il peut donc y avoir quelques défauts d'équilibrage voir quelques des bugs si vous jouez dans l'autre camp (Aucun objectif par exemple).

    Elles sont intéressantes car elles proposent des objectifs plus originaux, comme la capture d'officiers par exemple. Comme les campagnes des extensions, elles sont plus difficiles que la campagne du jeu de base.


    IV. Conclusion

    Panzer Corps est un petit wargame très plaisant, accessible mais sans être arcade. Il fait toujours l'objet d'un suivi attentif des développeurs grâce à de nouvelles extensions.
    Graphiquement le jeu est plutôt réussi même si la carte manque clairement d'animation, et la bande-son, notamment les effets sonores, sont très immersifs (petit bémol sur la musique, un peu répétitive à mon goût). Les effets visuels (explosions, tirs) quant à eux sont sympathiques sans être exceptionnels. En terme de contenu, il manque le théâtre du Pacifique. Difficile d'imaginer un tel ajout à l'avenir, car l'excellent Order of Battle : Pacific remplit très bien cet office (en plus de proposer des mécanismes très similaires).

    *par défaut du moins : une manipulation dans les fichiers vous permet de jouer les 150 scénarios indépendamment et en choisissant votre camp. Mais ils ne sont pas conçus pour ça et n'offrent donc pas un équilibrage optimal.

    Dernière modification par Le-Nain, 27-04-2014, 18h32.

  • #2
    Oui les jeux de l'éditeur Matrix sont excellents. On regrettera juste une politique de prix à l'envers du marché pas accessible à toutes les bourses...

    Commentaire


    • #3
      C'est vrai que j'étais intéressé par quelques références mais quand j'ai vu les prix j'ai laissé tombé.

      Commentaire


      • #4
        J'ai craqué pour le jeu hier et comment dire...je crois qu'un jeu ne m'a pas accroché comme ça depuis Medieval II Total War à l'époque où j'ai découvert la licence soit il y a...cinq ans !

        Il a ce petit côté austère graphiquement (et encore la carte est très jolie) qui lui donne un charme fou, il est relativement facile à prendre en main (la campagne tuto est très bien faite), l'interface est très intuitive et en plus, il est en français . Bref j'ai du passer 5 ou 6 heures dessus rien qu'hier .

        Donc j'ai dépensé trente euros hier et je résiste à l'idée d'en dépenser trente de plus pour acheter son extension Allied Corps , mais je vais essayer de faire la campagne allemande avant.

        TRES bonne pioche pour moi .

        Commentaire


        • #5
          Scénario Stalingrad, côté russe. Mon objectif est de tenir la Ville pendant 28 tours.

          La Wehrmacht avance difficilement mais sûrement, les Katyusha ralentissent la progression ennemie mais les Stuka, faute d'une aviation russe suffisamment efficace, causent de lourds dégâts. Partout, les troupes soviétiques reculent bien qu'infligeant des pertes importantes. Les villes tombent une à une.

          La défense s'organise à Stalingrad. Les Russes font remonter des troupes par le sud de la Ville, seul flanc que l'ennemi n'exploite pas, alors que l'artillerie et la défense anti-aérienne restent solidement retranchées derrière la Volga, prêtes à soutenir l'infanterie dans ses futurs combats urbains. Malgré une résistance acharnée, les Russes ne peuvent enrayer l'assaut blindé massif des Allemands qui progressent vers le nord de Stalingrad, alors que la Wehrmacht qui attaque par l'ouest rencontre plus de difficultés du fait d'une rivière qui diminue la capacité à combattre de leurs troupes. Celles qui réussissent à franchir les cours d'eau sont inévitablement cueillis par l'artillerie soviétique et repoussées par l'infanterie.

          La pression se fait cependant de plus en plus forte à mesure que l'armée rouge subit des pertes. Les Russes tentent une attaque aérienne pour soulager la défense terrestre mais la domination aérienne de la Luftwaffe est écrasante. Les quelques Hurricane fournis par les anglais ne parviendront pas à prendre le dessus sur les Messerschmitt.

          Alors que les panzers atteignent le nord de la Ville, les Russes rassemblent, loin au nord de Stalingrad, plusieurs divisions de T34 alors qu'au sud, d'autres divisions se frottent déjà aux allemands qui tentent de traverser la rivière. Objectif : prendre l'ennemi en tenaille, comme dans la réalité.

          En ville, les choses se gâtent. Les quelques divisions antichar sont détruites par l'artillerie ennemie et les grenadiers allemands. Ils n'auront pas cependant pas démérité en repoussant plusieurs divisions blindées qui tentaient tant bien que mal de traverser les cours d'eau à l'ouest de la Ville. L'infanterie située en ville commence alors à défendre, soutenue par une artillerie redoutablement efficace mais en manque de munitions. L'aviation allemande commet l'erreur de s'en prendre à cette dernière et subira de lourdes pertes en raison de la présence de plusieurs batteries anti-aériennes dans la région. Les dégâts causés à l'artillerie russe seront quant à eux, minimes.

          L'infanterie soviétique recule et la Wehrmacht pénètre aussi bien dans le nord et le sud de la Ville. L'état major soviétique prend alors la décision de sacrifier sa capacité de défense anti-aérienne et convertit ses canons AA en anti-char. L'infanterie située en centre ville effectue une sortie à l'ouest de la Ville pour protéger ces canons face aux divisions de grenadiers qui approchent. Les canons prennent position et ouvrent le feu. Soutenus par l'artillerie, ils dézinguent du panzer par paquets de douze et bientôt, les colonnes blindées allemandes commencent à se clairsemer. Plusieurs divisions de panzer se rendent. Pour achever la bête, les T34 venus du nord cueillent l'ennemi en pleine retraite et, la menace de la Luftwaffe réduite, les Sturmovik nouvellement arrivés lâchent leurs bombes sur les Panzers.

          Au final, j'ai tenu les 28 tours malgré plusieurs erreurs de débutant. J'ai bien cru que j'allais perdre et bien non, ça s'est passé plus ou moins comme dans la réalité finalement .

          J'aimerais vous proposer quelques vidéos ou ne serait-ce que des images mais ni Fraps ni Action ne fonctionnent avec le jeu (apparemment ça viendrait du fait que le jeu ne fonctionne ni avec DirectX ni avec OpenGL) bien que des vidéos existent (je ne sais pas comment ils ont fait ). Si quelqu'un a une solution je suis preneur.

          Commentaire


          • #6
            Tu as essayé de mettre le mode d'enregistrement d'Action! sur "Bureau actif" ? (Pour Distant World, ça ne fonctionne qu'avec ce mode d'enregistrement, sinon, on a la bien "main vue" (DirectX) mais sans l'interface ni le pointeur de la souris qui sont en fait gérés comme une appli bureautique).

            Commentaire


            • #7
              Je me suis lancé dessus, je m'éclate. C'est simple à prendre en main, très instinctif et il vaut mieux car le tuto n'explique rien, ce sont juste des missions simples. Par contre, je pense qu'il faut plus du temps pour en comprendre tous les mécanismes au niveau du calcul des points. J'apprécie aussi beaucoup la documentation historique qui est jointe, c'est anecdotique mais passionnant sur les esquisses en coupe des chars.

              Commentaire


              • #8
                Et tu proposes une vidéo dessus :

                Commentaire


                • #9
                  Ce jeu est tout simplement immense! Ce serai le pied total, si ça se passait sur une grande carte de l'Europe (ou autre continent) et on pourrait contrôler les divisions, les armées en choisissant un camp... ou même contrôler tous les camps! en hotseat campagne!

                  Commentaire


                  • #10
                    Il y a des tonnes de mods disponibles dont un avec toute l'europe qui débute en Juin 41 : http://www.slitherine.com/forum/view...?f=147&t=47985

                    En ce moment je teste un mod sur la guerre du Pacifique coté jap. C'est hardcore !
                    Dernière modification par leviath, 14-08-2014, 11h09.

                    Commentaire


                    • #11
                      Ah merci leviath! PS: j'adore tes vidéos!

                      Commentaire


                      • #12
                        Je vous invite à tester le mod Battlefield : Europe (v1.5) . Simplement énorme ! Au lieu de jouer les cartes par scénario. Toute la map de la campagne européenne, et ce dès 1939, est ouverte et d'un seul tenant.

                        Commentaire


                        • #13
                          Merci pour cette info. Je viens d"acheter le jeu déjà bien complet mais on ne résiste pas à une carte de l’Europe

                          Commentaire


                          • #14
                            Pour info, le Panzer 35t (12:18) n'est pas un panzer 35 "tonnes" (il n'en fait en réalité qu'une dizaine), le"t" vient de Tchécoslovaque dont il est originaire, c'est un produit des usines Skoda.

                            Commentaire


                            • #15
                              Pour information Slitherine prépare une version Gold de Panzer Corps qui sera disponible dès le 6 octobre, soit...jeudi .

                              On ne connaît pas encore le prix de ce produit mais ce qui est sûr, c'est que vous en avez pour des dizaines d'heures à avaler tout le contenu ! Plus d'infos ici.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X