X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le Nouvel Ordre : Les derniers jours de l'Europe


    Le Nouvel Ordre : Les derniers jours de l'Europe
    I - Présentation


    Le Nouvel Ordre est un mod en développement depuis 2014, d'abord sur Victoria II avant d'être passé sur Hearts of Iron IV a sa sortie en 2016. Leur première démo est sortie en avril 2019 ! Le mod est prévu pour le courant de la même année.

    Le mod se situe en 1962, 18 ans après la victoire du Troisième Reich allemand et de l'Empire du Japon sur le reste du monde. L'Europe est sous le joug allemand, l'Asie et une majeure partie du Pacifique sous celui des japonais. Les Etats-Unis sont dans un sale état, mais tout n'est pas totalement fini pour eux. En 1962, Adolf Hitler a 72 ans et règne sur le Reich depuis 1933 sans interruption. Néanmoins une tentative d'assassinat le jour de célébration du retour des Raumsonauts ayant marché sur le Lune révèle les fissures du Reich et de la violente lutte de pouvoir qui accompagnera sa mort... Dans l'ombre, tapis dans son fief - l'Ordenstaat Burgund - Heinrich Himmler complote et ses desseins sur l'avenir du monde pourraient causer la fin de ce dernier...

    L'histoire et les narratives crées par cette équipe sont d'une incroyable richesse et témoignent d'un profond attachement au sens du détail et au développement d'une histoire particulièrement humaine pour un mod HoI4. Le risque d'une guerre nucléaire peut surgir à tout instant, et si vous voulez créer un monde meilleur, d'importants sacrifices devront être fait, vos décisions auront un poids capital dans l'avenir de votre nation, de votre peuple et du monde dans sa globalité.

    Ce mod est unique en son genre, on peut le considérer comme un "mod-histoire" : les événements, les arcs narratifs, les individus peuplant ce monde et tous les points de vue présents sont centraux. De nombreux thèmes et sous-thèmes parsèment cet univers - l'un d'eux étant d'aller à contre-courant d'une partie normale d'HoI4 et d'explorer les conséquences de la guerre à outrance, des enchaînements de conquêtes, mais aussi plus généralement de l'issu d'un monde où les extrémismes, après leur victoire, peuvent "bâtir" celui-ci selon leur image...
    II - Carte du monde en 1962



    III - Les carnets

    • Carnet XIX : Vents d'Orient [EN] - Depuis la fin de la Seconde guerre sino-japonaise, de nombreux états chinois virent le jour, tous vivent sous le joug de l'Empire du Soleil Levant...
    • Carnet XVII : Une, grande et libre [EN] - L'Union Ibérique, grand rêve de Franco n'est qu'une nation fracturé, fragile, divisée, minée par de nombreux problèmes autant internes, qu'externes.
    • Carnet XVI : La dernière croisade [EN] - Le IIIe Reich n'est pas seule en Afrique, l'Empire italien s'est taillé une bonne part de l'Afrique du Nord et du Levant avec l'installation de colonies et d'états fantoches ou proche de sa sphère d'influence...
    • Carnet XV : Les Boers et les guerres frontalières [EN] - Cette fois-ci la focale se porte sur les Reichskommissariats en deçà du Sahel, de leurs avenirs avec la Guerre Civile allemande et la république d'Afrique du Sud - le conflit à venir dans cette région est l'une des nombreuses guerre proxy prévues par le mod.
    • Carnet XIV : L'épice à la benne à ordure [EN] - Suite de la présentation de l'Inde, cette fois-ci le carnet se focalise sur les conflits internes, les implosions possible de la république et les voies plus radicales pour cette dernière - à l'inverse du premier carnet présentant les options démocratiques.
    • Carnet XII : L'odeur du napalm le matin [EN] - La perle de la Sphère de Co-prospérité japonaise est le Vietnam, elle l'est d'autant qu'elle fait l'objet d'un processus de colonisation japonaise, alimentant la colère des natifs et de la résistance nationaliste vietnamienne.
    • Carnet X : Le pays du riz et des épices [EN] - L'Inde déclara son indépendance du Royaume-Uni après leur reddition en Asie en 1943, depuis la toute jeune république tente de renforcer sa place sur la scène mondiale tout en sauvant sa démocratie, fragile compte tenu des nombreuses instabilités
    • Carnet IX : Old World Blues [EN] - Sans rapport avec la série Fallout (ou presque, compte tenu des références), ce carnet présente la bande de joyeux drilles qui peuplent le sud de l'Oural - jouables dans la démo, leurs arcs narratifs respectifs ne s'étendent que sur moins de dix ans
    • Carnet VII : Götterdämmerung - Part I [EN] - Le IIIe Reich domine l'Europe et est considéré comme une superpuissance, mais cette position est fragile et ne tient plus à grand chose : l'économie est dysfonctionnelle, l'armée est décadente, la jeunesse en rébellion et son joug cruel et violent n'a accouché que d'un cycle de haine autant interne, qu'externe
    • Carnet VI : Les Cosaques [EN] - Le Reichskommissariat d'Ukraine, relativement intégré au Grand Reich allemand, est le grenier de l'Unity-Pakt
    • Carnet V : En Grande-Bretagne... [EN] - Retour vers les îles britanniques pour faire un tour de l'Ecosse, du Pays de Galle, de l'Eire et de la garnison de Cornwall
    • Carnet IV : L'Etat noir [EN] - Le Reichskommissariats Kaukasia - le plus indépendant des RK - dirigée d'une main de fer par le dément Josias zu Waldeck und Pyrmont fournit le Reich en ressources puisées depuis les entrailles de la terre
    • Carnet III : Non Exieris [EN] - Avec "l'accomplissement" de l'Atlanta Projekt, les nations méditerranéennes doivent désormais répondre aux nouveaux enjeux que posent l’assèchement de l'antique mer.

    IV - Liens

    Steam Workshop - Lien de la démo : "The New Order : Old World Blues"
    Reddit - Pour en apprendre plus sur l'histoire et suivre les carnets
    TV Tropes - Afin d'avoir plus de détails sur l'histoire
    TNO Wikia - Wiki officiel du mod
    Dernière modification par Limse, 16-08-2019, 16h26.

  • #2
    sacré foutoir en ex russie

    Commentaire


    • #3

      Le Nouvel Ordre : Les derniers jours de l'Europe est un mod uchronique développé depuis 2014 - d'abord sur Victoria II avant d'être passé sur Hearts of Iron IV - dont les prémices sont une victoire inattendue de l'Axe et de ses conséquences sur le monde presque 20 ans plus tard, en 1962. Le mod se fonde avant tout sur sa narration, subjective et est centrée sur les individus et comment ils survivent dans ce monde sinistre, douloureux et quasiment sans espoir.

      Ce vint-et-unième carnet est le premier carnet traduit sur Mundus Bellicus, il traite de l'empire italien, de sa situation en 1962 et des voies qui lui sont ouvertes dans les années à venir. Si cela vous a plu, faites le savoir et je me chargerai de la traduction d'autres carnets ou de faire des récapitulatifs de toutes les informations, teasers et leaks que j'ai pu glaner ici et là ! Bonne lecture !

      Vous pouvez trouver la traduction de ce carnet ici
      Dernière modification par Limse, 06-08-2019, 19h53.

      Commentaire


      • #4
        ça promet d'être bon. Merci Limse.
        Le thème graphique du mods est charmant.

        Commentaire


        • #5

          Le Nouvel Ordre - La Berceuse burgonde

          Dans le courant des années 1950, le Troisième Reich allemand était à l’apogée de sa puissance ; dominant l’Europe - de Brest à l’Oural, des Highlands au Caucase – et l’Afrique en deçà du Sahel. Par les Reichskommisariats, les Allemands entamèrent le pillage des ressources, la colonisation de nouvelles terres, l’annihilation de toute culture jugée décadente et barbare selon les critères de l’idéologie nazie ainsi que l’extermination systématique de toute population considérée comme inférieure à leur idéal humain… Pour ce Reich qui devait durer mille ans, de grands projets furent mis en place : la reconstruction de Berlin en Germania, dont les grandes avenues et les grands monuments devaient ridiculiser toutes les capitales européennes et l’Atlantropa Projekt : la construction d’un imposant barrage au détroit de Gibraltar permettant de relier l’Europe à l’Afrique ainsi que de fournir suffisamment d’énergie et de terres fertiles pour l’ensemble du continent…


          Le Barrage de Gibraltar en 1962 - désormais sous contrôle de l'Union Ibérique

          Cette folie des grandeurs et l’illusion macabre de ce monde accoucha d’une crise sans pareil… Tous ces grands projets, l’administration catastrophique et la corruption ambiante siphonnèrent tous les fonds possibles. L’économie allemande s’effondra dans un fracas indescriptible qui entraina le reste de l’Europe. Le Troisième Reich fut complétement paralysé. Les relations avec les membres de l’Axe – déjà fragiles – se détériorèrent grandement : l’Ibérie, l’Italie et la Turquie choisirent de prendre en main leurs destinés en formant le Triumvirat, d’autant que l’Atlantropa Projekt ne tint pas vraiment ses promesses… Des terres fertiles, les nations méditerranéennes n’eurent droit qu’à de la boue salée. Au sein du NSDAP, les figures de proue du parti – comme Himmler, Goëring, Speer, Heydrich et Bormann – se divisaient sur la marche à suivre quant à la résolution de la crise économique.

          Au même moment, par-delà l’Oural, des dizaines de milliers de russes orphelins de leur Mère Russie se rassemblèrent contre la ligne Arkhangelsk-Astrakhan marquant la frontière du Reichskommissariat Moskowien. Ils formaient le Front Révolutionnaire de Russie Occidentale. Alors que la Reich était à genou, le FRRO lança une attaque massive de partisans contre les avant-postes frontaliers allemands. Des colonies allemandes furent rasées, la Wehrmacht pour la première fois recula dans cette guerre de guérilla. Ce chaos s’ajouta au désordre interne et aux divisions du NSDAP. Lors les premiers mois du conflit, les partisans russes portèrent leur avancée jusqu’aux portes de Moscou.


          Attaque de partisans contre une position allemande

          Durant cette période sombre et confuse, Heinrich Himmler, le fidèle Reichsführer-SS, commença à reconsidérer l’idéologie nationale socialiste comme étant trop corrompu, décadente et molle, n’étant pas assez sévère et forte pour établir la suprématie aryenne. Cette descente sinistre dans un plus sombre extrémisme et militarisme donna naissance à sa propre idéologie qu’Himmler et une partie des SS suivent. Ils tentèrent une première fois de reprendre en main le Reich en lançant un coup d’état depuis l’est. Cette tentative prit fin par l’action de Hans Speidel et de troupes loyales qui dispersèrent les forces SS avant de rallier la Wehrmacht pour repousser les partisans russes.

          Ce fut une victoire pyrrhique, les Allemands ayant souffert d’importantes pertes humaines. Aussi, leur image sur la scène internationale en fut grandement affectée. Pour stabiliser l’économie, la politique d’extermination des « indésirables » prit fin, étant remplacé par un système économique fondée sur l’esclavage de ces populations. A la fin des années 1950, le Reich est sauvé, mais demeure profondément fracturé : l’édifice nazi ne tient plus que par les apparences et tous ne se rassemblent plus que autours de leur vieux Führer.


          L'Europe en 1962

          Après sa tentative de coup d’état, il fallut trouver un moyen d’écarter Heinrich Himmler de la politique allemande, l’éliminer étant impossible du fait de sa position et le risque que son exécution pourrait faire imploser le Reich - la SS étant bien trop vaste pour la démanteler. Il lui fut alors confié un propre fief : l’Ordensstaat Burgund. De jure cet état appartient toujours au Großgermanisches Reich mais de facto, ces terres tombent dans la propre escarcelle d’Himmler, qui devint alors Reichsführer de la nouvelle branche burgonde de la SS. Crée à partir de morceaux du RK Niederlande, de l’Etat Français, de la Suisse, de l’Empire Italien et du Reich, son existence est entièrement liée à Himmler. Autrement dit : Himmler est la Burgondie et la Burgondie est Himmler. Il a tout le loisir de mettre en pratique ses théories ésotérique, sociales, raciales et autres noires fantaisies. C’est le Système Burgonde : un cauchemar pour la population survivant dans cet univers, un contrôle absolu sur tous les aspects de l’existence de ses citoyens, une vie spartiate. On dit qu’on y trouve plus de camps que de maisons. Peu de personnes savent ce qui se trame par-delà les frontières cloisonnés de l’Ordensstaat Burgund : rien n’y entre et rien n’y sort. Les desseins d’Himmler se cachent derrière un épais voile.

          Le soir du 31 décembre 1961, la veille de l’année fatidique 1962, le monde s’endors tandis que dans le plus noir de la nuit, la Berceuse burgonde balance sur les charniers à venir.

          C’est tout pour cette présentation de la Burgondie et d’une partie de l’univers du mod, accompagnée de ce morceau provenant de l’OST. C’est peu dire que Heinrich Himmler est le « grand vilain » de ce mod-histoire - étant né en 1900 il est très peu probable qu’il meurt avant la fin de la période couverte par le mod (une vingtaine d’années à partir de 1962). Un voile recouvre l’Ordenstaat Burgond – à cet effet l’arbre de focus de cette nation est complètement invisible au reste du monde. Le monde tremble à chacune des rumeurs et actions qui filtrent au dehors de son fief, ces dernières sont au cœur du destin de l’humanité tout entière. Celle-ci est engagée inconsciemment dans une partie d’échec contre Himmler.

          Je vais désormais m’attaquer à la traduction de la série de carnets traitant du Troisième Reich, de sa situation et des différents participant à l’inévitable Guerre civile allemande. D’ici là, à la prochaine !
          Dernière modification par Limse, 15-08-2019, 15h24.

          Commentaire


          • #6
            Ce qui est cool dans ce mod c'est que les anarchistes ont un énorme territoire.

            Sinon j'observe avec beaucoup d'intérêt ce mod (surtout le DD donne envie de jouer l'Italie en mode bastion de la démocratie en Europe)
            Dernière modification par conqueror, 15-08-2019, 19h26.

            Commentaire


            • #7
              Merci Limse pour la traduction des carnets.

              Commentaire

              Chargement...
              X