Ceci est une discussion importante.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages


  • Europa Universalis IV - Carnet de développement du 16 Juillet 2019



    Bonjour et bienvenue dans ce nouveau carnet de développement consacré à Europa Universalis IV. Suite à l'un de nos carnets tournant autour du Saint-Empire et à ses grands arbres de missions, vous êtes nombreux à en avoir demandé d'autres pour des nations germaniques certes plus petites ; mais néanmoins intéressantes. Nous avons accepté et c'est pourquoi aujourd'hui je suis en mesure de vous présenter une partie du résultat, en vous dévoilant le contenu que nous avons ajouté pour les électorats mineurs que sont le Palatinat, Mayence, Trêves et Cologne. Notez que ce ne sont pas les seuls nations germaniques qui recevront un traitement supplémentaire, il s'agit juste de celles dont je vais parler aujourd'hui.

    Les trois dernières évoquées (les Evêchés-Electeurs), était durement traitées par les précédentes versions d'EU IV : elles n'avaient pas leurs propres doctrines (utilisant en lieu et place les "doctrines divines"), et avaient pour mission de devenir Empereur (ce qui n'est pas chose aisée pour un évêché...). Je suis heureux d'annoncer que ces deux problèmes ont été rectifiés. Pour commencer, voici les nouvelles doctrines :

    Cologne

    Spoiler:
    Code:
    KOL_ideas = {
    start = {
    global_manpower_modifier = 0.15
    missionaries = 1
    }
    bonus = {
    unjustified_demands = -0.2
    }
    trigger = {
    tag = KOL
    }
    free = yes
    
    kol_pursuit_of_unity = {
    fabricate_claims_cost = -0.25
    }
    kol_archchancellor_of_italy = {
    prestige_decay = -0.01
    }
    kol_hanseatic_city = {
    development_cost = -0.1
    }
    kol_prime_minister = {
    devotion = 0.5
    legitimacy = 0.5
    global_autonomy = -0.03
    }
    kol_pivotal_ecclesiastic_territory = {
    global_heretic_missionary_strength = 0.03
    }
    kol_shifting_alliances = {
    diplomatic_reputation = 1
    }
    kol_order_of_saint_michael = {
    discipline = 0.05
    }
    }
    
    kol_pursuit_of_unity:0 "The Pursuit of Territorial Unity"
    kol_pursuit_of_unity_desc:0 "Our territory is geographically divided between the Rhineland and Westphalia. We have to find a way to unite our secular possessions in order to strengthen the bishopric and to centralize the government. Perhaps we can find some forgotten claims in our archives."
    kol_archchancellor_of_italy:0 "Archicancellarius per Italiam"
    kol_archchancellor_of_italy_desc:0 "We hold the title of Archchancellor of Italy within the Holy Roman Empire. Although this title carries little in terms of material power or responsibilities, it does bring with it a certain level of prestige, helping us earn the respect of the other princes."
    kol_hanseatic_city:0 "Hanseatic Trade City"
    kol_hanseatic_city_desc:0 "Because of its central location on the Rhine and its trade links to Western and Eastern Europe, Cologne has traditionally been a leading member of the Hanseatic League. Through its trade with England and its contacts in the league, Cologne has developed into a large and wealthy trade city. By encouraging its further growth, we will secure a bountiful economic dividend in future!"
    kol_prime_minister:0 "Prime Minister of Cologne"
    kol_prime_minister_desc:0 "The governance of a bishopric as large as Cologne requires a lot of time. In order to administrate this land, the Archbishop neglects his spiritual duties, leading to unhappiness among his subjects. By establishing the position of Prime Minister, to whom the secular administration of the Archbishopric will be delegated, the Archbishop will gain more time for the spiritual needs of Cologne's population. "
    kol_pivotal_ecclesiastic_territory:0 "Pivotal Ecclesiastic Territory"
    kol_pivotal_ecclesiastic_territory_desc:0 "As a Bishop-Elector and one of the largest ecclesiastic territories in the Empire, Cologne is a pivotal player in the wars of religion. Our support is likely to be key to the success or downfall of either side in the struggle. We shall make use of this opportunity to spread righteousness and religious correctness across Germany."
    kol_shifting_alliances:0 "Shifting Alliances"
    kol_shifting_alliances_desc:0 "The rule of a bishopric as large as Cologne requires a lot of time. In order to administrate this land, the Archbishop neglects his spiritual duties, leading to unhappiness among his subjects. By establishing the position of Prime Minister, to whom the secular administration of the Archbishopric will be delegated, the Archbishop will gain more time for the spiritual needs of Cologne's population. "
    kol_order_of_saint_michael:0 "Order of St. Michael"
    kol_order_of_saint_michael_desc:0 "It is our duty to bring the nobility of our territory into line with the church’s accepted beliefs in order to defend the faith in our bishopric. For this purpose, we should establish a military order open only to noblemen. This order, with St. Michael as its patron, is going to teach our nobles to pray and to receive the sacraments with a chaste soul. In this way, they will acquire the discipline and zealousness they need to defend our bishopric from its spiritual and other enemies."


    Mayence

    Spoiler:
    Code:
    MAI_ideas = {
    start = {
    global_tax_modifier = 0.1
    advisor_pool = 1
    }
    bonus = {
    improve_relation_modifier = 0.3
    }
    trigger = {
    tag = MAI
    }
    free = yes
    
    mai_archchancellor_of_germany = {
    prestige = 1
    }
    mai_center_of_religious_learning = {
    idea_cost = -0.1
    }
    mai_saint_hildegard = {
    devotion = 1
    legitimacy = 1
    }
    mai_weck_worscht_woi = {
    recover_army_morale_speed = 0.05
    }
    mai_perpetual_privy_council = {
    global_autonomy = -0.05
    }
    mai_rhine_fortress = {
    defensiveness = 0.2
    }
    mai_fifth_season = {
    global_unrest = -1
    }
    }
    
    mai_archchancellor_of_germany:0 "Archicancellarius per Germaniam"
    mai_archchancellor_of_germany_desc:0 "Ever since the 10th century, the Archbishops of Mainz have held the title of Archchancellor, making them the highest dignitary in the realm second to only the Emperor himself. Our most prestigious duty is to call and organize the Imperial Elections and to guide the other Prince-Electors in their search for a new Emperor."
    mai_center_of_religious_learning:0 "Center of Religious Learning"
    mai_center_of_religious_learning_desc:0 "As one of the great centers of religious learning and theology in all of Europe, Mainz is home to many of the brightest Christian and Jewish scholars. Guarding over them is St. Martin's Cathedral, the episcopal see of our bishop, where Kings and Emperors have been crowned."
    mai_saint_hildegard:0 "Saint Hildegard of Bingen"
    mai_saint_hildegard_desc:0 "Hildegard of Bingen, the 12th century Benedictine abbess and polymath, is revered as a saint in our region. However, her canonisation was hindered by disputes between our previous Archbishops and the Pope. But now Hildegard has finally been accepted in the Roman martyrology, which will foster even greater reverence for her - and for the church in general - among the common folk."
    mai_weck_worscht_woi:0 "Weck, Worscht & Woi"
    mai_weck_worscht_woi_desc:0 "Weck, Worscht un Woi - bread, sausage and wine - is a favourite meal of our subjects. Its simplicity makes it easily transportable, and therefore an optimal food ration for our army. As we possess fertile lands - and the best vineyards in all of Germany - we can easily afford to supply our troops with Weck, Worscht un Woi surely keeping their fighting morale up!"
    mai_perpetual_privy_council:0 "Perpetual Privy Council"
    mai_perpetual_privy_council_desc:0 "The disjointed territory that we rule has made it necessary to create an enduring central administration, the perpetual privy council. From now on, we will impose a more rigid rule on our subjects and deprive the estates of their power as well as hindering them from convening at all."
    mai_rhine_fortress:0 "The Guard of the Rhine"
    mai_rhine_fortress_desc:0 "The German lands have been under threat by enemies from the West ever since the Holy Roman Empire has come into existence, with many foes looking to push us back beyond the Rhine. As the strongest fortress on the west banks of the river, we are the sword and shield of the Empire and it is our holy duty to stand strong against all intruders!"
    mai_fifth_season:0 "The Fifth Season"
    mai_fifth_season_desc:0 "Other less enlightened countries might prohibit criticism of the nobility by the common folk, but this is not the case here in Mainz when the yearly Karneval rolls around. People are free to criticize social and political injustices under the shelter of cap and bells, imitating those of a different social rank for the day. Anyone who is not a fool at Karneval is foolish for the rest of the year!"

    Ndt : Les doctrines de Mayence sont susceptibles d'être retouchées suite au retour de la communauté

    Trêves

    Spoiler:
    Code:
    TRI_ideas = {
    start = {
    tolerance_own = 2
    global_manpower_modifier = 0.15
    }
    bonus = {
    discipline = 0.05
    }
    trigger = {
    tag = TRI
    }
    free = yes
    
    tri_crusader_past = {
    army_tradition = 0.5
    }
    tri_university_of_trier = {
    adm_tech_cost_modifier = -0.1
    }
    tri_archchancellor_of_gaul = {
    ae_impact = -0.1
    }
    tri_landesburgen = {
    defensiveness = 0.1
    global_autonomy = -0.03
    }
    tri_seamless_robe_of_jesus = {
    papal_influence = 1
    monthly_fervor_increase = 0.25
    church_power_modifier = 0.1
    }
    tri_prum_abbey = {
    prestige = 1
    }
    tri_domkapitel = {
    free_adm_policy = 1
    }
    }
    
    tri_crusader_past:0 "Crusader Past"
    tri_crusader_past_desc:0 "Centuries ago, many brave men left our country as crusaders to take part in the Crusades. Their deeds are deeply ingrained in the memory of our bishopric. Our coat of arms - Saint George’s Cross - was chosen to honor these crusaders. Let all our soldiers remember our crusading past and be exhorted to show that the fire of times gone by is still in them."
    tri_university_of_trier:0 "University of Trier"
    tri_university_of_trier_desc:0 "The Pope has granted us leave to establish a university in our city, where we can train future priests and administrators for our bishopric. Let us do so and furthermore promote the study of law and medicine, so that we can become a true center of learning and draw students from far and wide."
    tri_archchancellor_of_gaul:0 "Archicancellarius per Galliam"
    tri_archchancellor_of_gaul_desc:0 "As the Archchancellor of Arles, Burgundy and all of France, it is our right and our duty to bring these lost lands back in to the empire. Under our banner shall the Empire in France be restored!"
    tri_landesburgen:0 "Landesburgen"
    tri_landesburgen_desc:0 "We have several castles called "Landesburgen" spread across our secular territory. They serve a vital role in our administration, acting as seats for our officials, toll collection posts and strong positions around which to rally our defense against our foes."
    tri_seamless_robe_of_jesus:0 "The Seamless Robe of Jesus"
    tri_seamless_robe_of_jesus_desc:0 "Helena, mother of the Roman Emperor Constantine the Great, is said to have sent the Holy Robe of Jesus to Trier (then known as Augusta Treverorum) after she discovered it in Jerusalem. It has since been held in a reliquary in Trier’s cathedral, but we sometimes put it on display for the faithful, drawing large numbers of pilgrim to our city for the occasion."
    tri_prum_abbey:0 "Prüm Abbey"
    tri_prum_abbey_desc:0 "Prüm was the favourite monastery of the Carolingians, receiving many privileges and large estates from King Pepin the Short after his marriage to Bertrada the Younger, granddaughter of the founder of the abbey. Over the years, it became not only a beautiful abbey, but also a center of ecclesiastic learning. However, it has declined considerably since those days, and is unable to survive on its own. We shall take over administration of the abbey and restore it to its former glory!"
    tri_domkapitel:0 "Influence of the Domkapitel"
    tri_domkapitel_desc:0 "The Domkapitel or Cathedral Chapter has great influence over the Archbishopric, choosing new Archbishops, deciding when the Archbishop may summon the estates, and ruling in his stead in the case of his absence. Through their vigilance, they will see to it that Trier is always well administered, whether the Archbishop is present or not."


    Concernant les missions, plusieurs changements ont été opérés. Pour commencer, toutes les théocraties dans le Saint Empire ont désormais trois nouvelles missions pour remplacer celle qui consistait à devenir Empereur. Ensuite, les trois Evêchés-Electeurs partagent quatre nouvelles missions (deux concernent les relations avec l'Empereur, et deux les relations avec les autres évêchés). Enfin, chacune possède une ou deux missions uniques, pour mieux refléter leur situation propre.


    Les nouvelles missions de Mayence

    Pour ce qui est des missions communes à toutes les théocraties de l'Empire, la Maison de Dieu requiert que toutes vos provinces (ou au moins 10) aient une église ou une cathédrale ; en récompense, si vous avez une église dans votre capitale, elle deviendra une cathédrale (et si vous avez déjà une cathédrale, vous recevrez deux points de taxes).
    L'Armée du Seigneur vous demande de transformer votre nouvelle puissance économique en une armée capable de tenir bon face aux infidèles (autrement dit, vous devez avoir une armée d'au moins 30 000 hommes, ou une armée plus importante que tous vos voisins).
    L'Empire Divin nécessite que vous soyez passé avec succès au travers de la Réforme : 50 ans après son apparition, 50 provinces (sur les 80 environ que compte l'Empire) doivent être de votre religion.

    Les deux premières missions des Evêchés-Electeurs ne sont pas bien compliquées : elles demandent de bonnes relations avec l'Empereur et que vous ayez voté pour lui lors des trois dernières élections. Les deux dernières en revanche sont plus exigeantes : vous devez tout d'abord être allié ou avoir conquis les deux autres Evêchés-Electeurs, puis, une fois que la Réforme est apparue et que 50 années se sont écoulées, il est nécessaire que tous les trois soient de la même religion. Y parvenir vous procurera +1% de force de conversion des missionnaires et +1 de tolérance à la vraie foi.

    Enfin, comme évoqué, chacun dispose d'une ou plusieurs missions uniques. Pour Mayence, il s'agit de contrôler la province d'Erfurt, un core au début du jeu. Cela vous donnera des revendications sur les provinces situées entre Mayence et Erfurt.
    Dans le cas de Trêves, on vous demandera de construire l'Université de Trêves en augmentant le développement de la province à 15 et en construisant une église et un hôtel de ville. Cela fera apparaître une université dans la province (et ceci bien avant que la technologie pour leur construction soit disponible, l'Université de Trêves ayant été fondée en 1473).
    Cologne sera chargée d'assurer une continuité territoriale entre ses possessions (par exemple en conquérant Berg), ce qui lui permettra d'assumer une position dominante vis à vis de son rival ecclésiastique en Allemagne du Nord : Münster. Soumettre Münster fera de Cologne une puissance dominante dans cette région et lui donnera des revendications sur la Hesse et le reste de la région du Rhin inférieur.

    ---

    Passons maintenant au Palatinat, le pays a déjà ses propres doctrines ; mais aucune mission unique. Historiquement, le Palatinat a failli réussir de grandes choses : il fût pendant longtemps une des plus grandes puissances du Saint Empire sans pour autant parvenir à devenir dominant. Il se retrouva impliqué dans de nombreuses querelles dynastiques avec ses cousins bavarois ; mais leur céda peu à peu du terrain. Il dirigea aussi la ligue protestante lors de la Guerre de 30 Ans et son Electeur Palatin, Frederik V, devint même roi de Bohême... juste le temps d'un hiver (d'où son surnom "Le Roi d'un Hiver"), ce qui lui fit perdre et son titre et ses possessions lorsque les Autrichiens et Bavarois cherchèrent à se venger. Il faudra attendre 30 ans et la fin du conflit pour que les dirigeants du Palatinat soient restaurés dans leur titre et leurs terres ; mais fortement diminué (en effet, dans les années qui vont suivre, nombreux sont ceux qui vont se disputer leur territoire).

    Afin de leur rendre justice, nous avons ajouté un arbre de missions à deux branches :


    Les deux colonnes de gauche contiennent les nouvelles missions

    Pour commencer, vous devez vous étendre sur 7 provinces et avoir une armée de 15 000 hommes. Une fois ceci fait, vous obtiendrez des revendications qui vous permettront d'unifier votre territoire (ce qui n'est pas une mince affaire avec la nouvelle carte). Si vous y parvenez et que la Bavière des Wittelsbach est toujours présente, vous pourrez revendiquer leur trône, réalisant ainsi l'ambition de longue date de réunifier les deux dynasties (et renversant de fait le cours de l'histoire).
    Enfin, après avoir consolidé la puissance du Palatinat dans le Sud de l'Allemagne, vous pourrez tourner votre attention à l'Ouest et devenir un véritable "Roi du Rhin" en soumettant la majorité des provinces le long dudit fleuve. Ce faisant vous obtiendrez un bonus de légitimité de +1 par an.


    De nombreuses provinces séparent désormais Heidelberg d'Oberpflaz

    L'autre branche de l'arbre demande au Palatinat d'assumer un leadership religieux. Cela peut se traduire de différentes façons : posséder un centre de la Réforme et avoir 100% d'unité religieuse est le plus facile ; mais vous pouvez aussi devenir leader d'une ligue religieuse ou être dans le camp des vainqueurs lors de la guerre de religion. Pour ceux qui ne possèdent pas Art of War, les deux dernières conditions sont remplacées par une qui consiste à avoir 5 voisins de votre religion, 50 ans après le début de la Réforme.
    Une fois cette mission remplie, les sympathisants du Palatinat en Bohême (si elle est toujours indépendante) vous fourniront un casus belli pour forcer une union personnelle. Défaire la Bohême avec le Palatinat n'est cependant pas très facile (je parle par expérience).

    L'Est sécurisé, l'Electeur Palatin se tournera vers l'Ouest et s'assurera qu'aucune invasion par-delà le Rhin ne pourra menacer ses terres. Cela peut se faire de deux façons : soit faire en sorte qu'aucune nation française ait une armée plus importante que la votre, soit s'allier à la France et partager sa religion. Le premier cas vous donnera des revendications à la frontière française et sur Paris, le second vous donnera 200 points diplomatique et le statut d'ami historique avec la France.

    Enfin, maintenant que le Palatinat rayonne de gloire, vous devrez vous assurer que votre cour le reflète correctement en ayant 75 de prestige, 3 conseillers niveau 3 et une capitale à 30 de développement. Ainsi vous obtiendrez -1% de perte de prestige jusqu'à la fin du jeu.

    ---

    Un changement que nous avons fait, purement basé sur l'immersion, a été d'ajouter un titre unique au Palatinat : désormais, tant qu'il reste Electeur, son gouvernement sera connu en tant qu'Electorat Palatin, et son dirigeant en tant qu'Electeur Palatin. S'il perd l'électorat il deviendra simplement le Comté Palatin et son dirigeant sera le Comte Palatin. En parlant de comtes et de comtés, les monarchies du Saint Empire ayant un développement inférieur à 50 seront désormais considérées comme des comtés et seront dirigées par des comtes.



    Pour finir, une dernière chose :



    Commentaire


    • DD du jour: https://forum.paradoxplaza.com/forum...-2019.1218725/

      Commentaire



      • Europa Universalis IV - Carnet de développement du 23 Juillet 2019



        Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau carnet de développement d'Europa Universalis IV. Cette semaine, Ofaloaf, neondt et moi-même avons décidé de vous parler de la Hongrie : de sa position de départ, de ses nouvelles missions et de la saveur que nous lui avons ajoutée.

        Alors, pour commencer quelques mots sur sa position de départ. Elle a changé de plusieurs façons, bien que les provinces sur la carte restent les mêmes. Tout d'abord, comme nous l'avons vu dans un précédent carnet, la Croatie est désormais le partenaire mineur d'une union personnelle. Au XVème siècle, cela fait plusieurs siècles que les deux nations sont dirigées de pair, d'où le statut actuel où la Croatie est une nation libérable. Cependant, nous avons décidé d'en faire une union personnelle dans le prochain patch afin de mieux représenter son administration qui restait séparée du reste de la Hongrie. Si, en revanche, la Hongrie et la Croatie deviennent toutes deux partenaires mineurs d'une union avec une autre nation (par exemple, l'Autriche),la Croatie sera annexée par la Hongrie afin que les deux couronnes comptent pour une (notamment à des fins de désir d'indépendance).

        Un autre changement concerne les nœuds commerciaux. Je vais laisser Ofaloaf en parler.

        ----------

        Salut à tous, ici Ofaloaf. En plus d'autres modifications que nous avons faites sur la Hongrie, nous avons également décidé qu'avec toutes ces nouvelles provinces en Europe, il était temps de revoir la configuration commerciale et de faire quelques ajouts. Ainsi, nous avons ajouté le nouveau nœud de Pest.

        Pest elle-même, ainsi que sa voisine Buda de l'autre côté du Danube, ont été des villes prospères lors du Moyen-Âge. Ceci malgré les invasions mongoles à la fin du XIIIème siècle qui ont causé tellement de ravages que Pest a pratiquement du être rebâtie en partant de 0. Au XVème siècle, Buda et Pest avaient regagné une large partie de leur ancienne puissance et leur rôle en tant que plate-forme commerciale ne commença à décliner que sous l'occupation ottomane.



        Pour le moment, il n'y a que peu de routes ; mais nous sommes encore en train d'expérimenter et de voir quelle configuration fonctionne le mieux. Son rôle premier est de diviser les nœuds des Balkans relativement imposants et de procurer une petite opportunité de briser les flux allant de Méditerranée vers l'Autriche. A côté de ça, Pest offre une route vers Cracovie en passant par les Carpates, ce qui devrait alimenter un peu le commerce du Nord et rendre les relations hongro-polonaises plus intéressantes.

        ----------

        Le troisième changement majeur, que nous avons aussi déjà évoqué, tient dans le fait que Ladislaus Postumus offre une bonne opportunité pour que la Hongrie devienne partenaire mineur d'une union avec l'Autriche : si il atteint l'âge légal et devient et Archiduc d'Autriche et Roi de Hongrie, la Hongrie tombera sous union.
        Ladislaus, fils posthume d'Albert le Magnanime, avait de bonnes revendications sur un vaste territoire, notamment la Hongrie, la Bohême et l'Autriche. Cependant ses revendications sur la Hongrie étaient contestées par le souverain polonais Wladislaw Jagiellon, qui s'empara du trône et embarqua la Hongrie dans la croisade de Varna, qui s'acheva (un jour avant la date de départ d'EU IV) avec la défaite et la mort de Wladislaw. A ce moment, les supporters de Ladislaus tentèrent d'appuyer ses revendications ; mais malheureusement pour eux il mourût à 17 ans d'une leucémie.

        L'histoire de la vie de Ladislaus est maintenant inscrite dans les missions hongroises. Une nouvelle branche de l'arbre consiste à naviguer dans les affres de la succession hongroise, et vous demande d'être indépendant et d'avoir un souverain adulte ainsi qu'un héritier. Puisque ceci est possible en obtenant Matthias Corvinus via un événement, il est normal que des missions ultérieures dans cette branche d'inspire de la carrière de Matthias. Il chercha à renforcer sa position en tentant de revendiquer la couronne de Bohême (avec le soutien de l'Autriche, puisque le fils du Roi de Bohême était en train d'envahir celle-ci), ce qui tombait bien puisque le Roi de Bohême était un hérétique excommunié. Il s'empara tout d'abord de la Moravie, de la Silésie et de la Lusace, avant de devenir Roi de Bohême, bien qu'il n'ait que faiblement tenu les rênes du royaume. Nous avons ajouté des missions pour chacune de ces étapes.

        Les Autrichiens avaient en fait promis que Matthias serait fait Roi des Romains (héritier du Saint Empire) s'il y parvenait ; mais l'Empereur Frederick changea d'avis. Dans le jeu, si la Hongrie devient le partenaire majeur d'une union avec la Bohême, elle pourra demander à l'Empereur de rentrer dans le Saint-Empire et de lui transférer l'électorat de la Bohême. Cependant, la Hongrie aura du mal à satisfaire suffisamment l'Empereur afin qu'il lui accorde ce qu'elle souhaite. Historiquement, les tensions montèrent au point que Matthias envahit l'Autriche afin, tout d'abord que l'Empereur reconnaisse ses revendications sur la Bohême, puis ensuite de s'emparer de ses terres. Ainsi, nous avons ajouté des missions pour d'abord affaiblir l'Autriche (elle doit avoir moins de 13 provinces, ne pas être l'Empereur et avoir moins de troupes que la Hongrie), puis pour la revendiquer.



        Un autre changement sur les missions de départ, "Vieilles Alliances" ne vous donnera plus de revendications sur la Moldavie si vous êtes allié à la Pologne et que la Moldavie est son sujet. Cependant, annexer la Moldavie vous offrira l'opportunité de restaurer l'union de Jagiellon qui existait un jour avant le début d'EU IV : vous devez d'abord affaiblir la Pologne (comme pour la mission autrichienne "Le déclin de la Hongrie", avoir une plus grande armée et un développement plus élevé que la Pologne et ses sujets) puis revendiquer son trône.

        Fiou, cela fait beaucoup de trônes pour la Hongrie, si elle s'empare de tous. Voilà tout pour les missions orientées vers la chose militaire. Les deux dernières sont, d'une part une qui tourne autour de la refonte de l'Armée Noire, dont neondt parlera plus bas (elle nécessite aussi que vous ayez un meilleur moral que vos voisins et procure un boost militaire temporaire) ; ensuite, le Rempart de la Chrétienté demande à la Hongrie vous demande d'avoir une plus grande armée que vos voisins musulmans et accorde +3 de force de conversion des missionnaires et -15% d'expansion agressive pour 20 ans.

        Les 7 dernières nouvelles missions se concentrent sur l'économie, le prestige et la gouvernance. Puisque la Hongrie n'était pas historiquement une des nations les plus riches, il est d'autant plus important pour elle qu'elle cherche à remplir les missions "Forte Economie" et "La Grande Cité de Buda", qui renforce votre économie et en cherchant à les compléter, et via leur récompense. "Bibliotheca Corviana" nous rappelle que Matthias Corvinus fonda une des plus grandes bibliothèque d'Europe et nous force à faire de même en embrassant la Renaissance tout en ayant 50 de prestige. "Fonder les monastères" est une référence à l'influent Ordre de Saint-Paul et implique de construire de nombreuses églises ; "L'Unité dans la Foi" exige quant à elle d'atteindre les 100% d'unité religieuse, d'une façon ou d'une autre. Enfin, "L'Université de Nagyszombat" demande de construire une université dans la province de Pozsony. Toutes ces missions ont des bonus temporaires mais utiles qui, si choisit au bon moment, s'avéreront d'une grande aide pour tout joueur hongrois.

        Pour finir, je laisse la main à neondt, qui va vous parler des changement apportés à l'Armée Noire.

        ----------

        Salut, ici neondt, je suis là pour vous parler de la saveur supplémentaire que nous avons créée pour la Hongrie. Elle est très liée à la [CENSURE] à venir, dont je ne peux pas encore vous donner de détails, il y aura donc un peu de censure bien placée pour m'éviter d'en dire trop.

        Pour le moment, dans EU IV il y a quelques événements concernant l'Armée Noire de Hongrie, dans l'idée une armée permanente de mercenaires fondée par Matthias Corvinus et dissoute avant la fin du siècle. Elle est actuellement représentée sous la forme d'un modificateur qui augmente la discipline des mercenaires et nous estimions qu'il y avait de la place pour l'améliorer, surtout compte-tenu des nouveaux outils que nous avons à notre dispositions.

        Dans l'extension de l'année prochaine, l'Armée Noire deviendra un [CENSURE] avec un modificateur [CENSURE], accessible via le même événement qui donnait l'ancien modificateur. A chaque nouveau souverain vous devrez décider de la maintenir ou non ; mais le coût financier pour la maintenir a été retiré, pour être remplacé par [CENSURE].

        L'événement de la Fin de l'Armée Noire, qui enlève le modificateur, surviendra un peu plus tôt ; mais nous avons ajouté une nouvelle option qui permet de réformer et d'institutionnaliser l'Armée Noire, via une réforme gouvernementale :



        L'Armée Noire Institutionnalisée accorde un bonus passif et au coût des mercenaires et à leur discipline, et permet aussi [CENSURE]. La noblesse cependant ne sera pas ravie que le Roi ait un contrôle personnel sur l'armée, puisque vous reposerez moins sur eux. Aussi, vous n'aurez plus besoin de renouveler l'Armée Noire à chaque nouveau souverain.

        C'est tout pour aujourd'hui. Nous ne savons toujours pas ce dont nous parlerons la semaine prochaine, alors n'hésitez pas à donner vos suggestions dans les commentaires.

        Commentaire


        • Merci pour la traduction. Il y a juste une petite erreur tu as mis deux fois la même image.
          Sinon pas grand chose à dire de ces carnets. Il va falloir attendre la fin des vacances pour pouvoir s'en mettre un peu plus sous la dent.

          Commentaire


          • Merci, c'est corrigé (comme quoi ça sert vraiment à rien de se relire ).

            Commentaire


            • DD d'aujourd'hui sur la Savoie et le nœud commercial de Gênes. A partir de la semaine prochaine on laisse tomber le contenu pour commencer à aborder les nouvelles mécaniques.

              Traduction ce soir.

              https://forum.paradoxplaza.com/forum...-2019.1224150/

              Commentaire



              • Europa Universalis IV - Carnet de développement du 30 Juillet 2019



                Bonjour et bienvenue dans le carnet de cette semaine. Après de ce carnet, vous n'entendrez plus parler de nouveau contenu pour un petit moment, puisqu'à partir de la semaine prochaine nous allons parler des changements de mécanismes qui auront lieu dans la prochaine extension. Mais pour l'instant, je vais vous parler de la Savoie. Aussi, nous avons un nouveau nœud commercial à vous montrer, c'est pourquoi je vais d'abord laisser la parole à Ofaloaf pour qu'il vous en parle.

                ----------

                Salut à tous, ici Ofaloaf avec une petite surprise liée au travail effectué sur la carte. Avec toutes ces nouvelles provinces en France et en Italie, le nœud commercial de Gênes commençait à devenir trop important comparativement à ses voisins. Ainsi, en plus du nœud de Pest (auquel nous avons depuis ajouté une route supplémentaire partant de Crimée), nous avons décidé qu'il était temps de diviser le nœud de Gênes.

                Voici ce à quoi il ressemblait auparavant :



                C'est un sacré morceau de Méditerranée Occidentale ! Même le nœud de Venise ne contrôle pas l'intégralité de l'Adriatique. Il était donc nécessaire d'extraire quelque chose du nœud de Gênes. Donc, puisque Gênes est en Italie, la meilleure option semblait être de retirer les provinces les plus occidentales. Cela nous a conduit à choisir une province en Aragon. Valence et Barcelone étaient les meilleures candidates, et des deux nous avons opté pour Valence, puisqu'il s'agissait d'un port commercial important à l'époque et que la province est légèrement plus éloignée de Gênes sur la carte.

                Voici donc la nouvelle configuration :



                Valence interrompt les flux commerciaux entre Séville et Gênes. Si vous voulez maintenir ce flux, vous pouvez toujours le faire via l'utilisation judicieuse de marchands ou de flottes commerciale ; mais vous pouvez aussi essayer de conserver un maximum de richesses à Valence. Ce changement devrait rendre le commerce méditerranéen plus intéressant tout en offrant toujours l'opportunité à plus de nations d'avoir une part de gâteau.

                C'est tout pour moi, je repasse la main à Caligula Caesar, pour du contenu consacré à la Savoie !

                ----------

                Pour résumer la situation de départ et l'importance de la Savoie : est elle située entre la France et l'Italie, avec des territoires dans chaque pays. Durant la première moitié de la période d'EU IV, elle fût disputée entre la France et l'Empire, tandis que chacun essayait d'étendre son influence en Italie. Ayant réussi avec succès à ne pas se faire absorber par ces deux puissances, elle reçut la Sicile au XVIIIème siècle (en plus du titre de Royaume) pour sa participation lors de la guerre de succession d'Espagne. Quelque années plus tard, l'Empereur la força cependant à échanger la Sicile contre la Sardaigne, formant ainsi le Royaume de Piémont-Sardaigne.
                Restant une puissance relativement faible comparée à ses voisins, elle finit par émerger comme étant la nation indépendante italienne la plus forte (un peu par défaut, puisque la plupart de l'Italie était sous le contrôle de l'Autriche, soit directement soit indirectement) et devint le bastion du mouvement d'unification italienne. Par un habile jeu, elle capitalisa sur sa situation et forma une Italie unifiée, bien qu'elle ait eu pour se faire à abandonner ses territoires français et Nice.

                Cette situation ouvre plusieurs voies à la Savoie. Tout d'abord, il y a la route historique : les premières missions se concentrent sur la survie, la diplomatie, avec quelques missions économiques et une voie toute tracée pour la conquête de l'Italie.
                Mais, bien que la Savoie d'EU IV soit de culture piémontaise, il n'était pas normal de ne pas lui accorder d'opportunités en France. Ainsi la Savoie a reçu un arbre complet lui permettant de revendiquer la couronne de France.



                Une des premières missions que la Savoie devrait chercher à compléter est une mission économique : Prospérer dans le Piémont. Elle est remplie en développant Turin trois fois (ce qui est justement la récompense reçue pour annexer Saluzzo et Montferrat), en atteignant les 120 de développement et en embrassant la Renaissance. Vous obtenez ainsi un événement qui augmente encore le développement de Turin, ou vous permet de vous convertir à la culture française et de gagner du développement dans la Savoie française. L'IA choisira en fonction de ses succès en France et en Italie.


                La culture occitane commence comme étant acceptée par la Savoie, l'événement bascule donc les culture occitane et piémontaise

                Après cette mission se trouvent encore plusieurs missions économiques (ce fût, après tout, en partie la puissance économique du Royaume qui lui permit d'unifier l'Italie). Gloire à Chambéry (le nom de la ville concernée dépendra de votre choix lors de l'événement précédent) nécessite que votre capitale possède 30 de développement et 6 bâtiments. Ce qui n'est pas une mince affaire pour une province montagneuse ; mais la récompense vaut le détour : votre capitale deviendra un centre de commerce.
                Enfin, Puissance du Nord (renommée en Puissance du Sud, si vous optez pour la voie française) requiert que le comté de votre capitale atteigne les 100 de développement, en plus d'autres conditions économiques. Si vous remplissez ces conditions vous gagnerez 5% d'efficacité administrative et +5% de biens produits jusqu'à la fin du jeu.

                Un autre bonus que la Savoie peut obtenir du même arbre, cette fois-ci en étant un bon Chrétien, consiste à pouvoir fonder l'Ordre des Saint Maurice et Lazare.



                Concernant les conquêtes, la Savoie est bien couverte au niveau de l'Italie, avec un ensemble de missions qui suivent ses progrès en direction de l'unité italienne. De l'autre côté des Alpes, il y a une branche qui vous envoie vers le Nord et une autre vers l'Ouest.
                Aller vers le Nord vous confrontera aux Suisses (Monter l'Estcalade, une référence à une tentative par les Savoyards de prendre Genève par surprise... Genève fût historiquement un vassal turbulent pour la Savoie, quelque chose que nous voulons représenter dans le jeu). Vous pourrez ensuite vous frotter à la Bourgogne.
                D'un autre côté, partir à l'Ouest vous mènera aux portes de la Provence puis, si vous l'osez, vous affronterez la France. Une fois que vous dominerez le Sud de la France, vous obtiendrez une revendication sur l'Ile-de-France. Il ne vous restera plus qu'à prendre Paris pour être en mesure de revendiquer le trône de France via un Casus Belli d'union personnelle.

                La dernière branche de l'arbre de missions savoyard est tourné vers la diplomatie et la défense. Les Savoyards ont en effet été très bons dans ces deux domaines, d'où leur survie. Les deux premières missions vous demandent d'avoir un allié puissant, puis d'être sûr que vous soyez couvert en ayant deux alliés rivaux entre-eux. Une fois ceci fait, la Savoie devra avoir quatre forts dernier cri dans les Alpes, ce qui améliorera lesdits forts. Enfin, la meilleure façon d'assurer la défense de la Savoie est d'avoir une armée plus importante que ses voisins, ce qui procurera un bonus de 10% de moral et +1 de tradition militaire annuelle pour les 30 prochaines années.

                ----------

                Nous n'avons pas juste ajouté des missions à la Savoie : elle gagne également deux petits événements en début de partie (nous sommes ouverts à toute suggestions pour plus). Le première concerne le père du Duc, qui abandonna son titre pour devenir l'Antipape Félix. Vous pourrez donc le soutenir ou non, ce qui procure un net bonus militaire ; mais nuira à vos relation avec le Pape.



                Le second événement concerne Chypre. Historiquement les dirigeants de la Savoie, de Charles II en 1480 jusqu'à Victor-Emmanuel III, le dernier souverain d'Italie, revendiquaient le Royaume de Chypre (et de Jérusalem et d'Arménie) dans leur titre. Ceci était fondé sur le fait qu'ils étaient la descendance d'une des dernières princesses chypriotes chrétiennes. Heureusement pour nous, le dirigeant de Savoie au début du jeu est marié à une chypriote, ce qui signifie que si Chypre se fait annexer par une nation non-chrétienne, ceci peut arriver :



                ----------

                Pour finir, voici les doctrines nationales du Piémont-Sardaigne, ce qui devrait en faire une nation plus intéressante à former :

                Spoiler:
                SPI_ideas = {
                start = {
                idea_cost = -0.1
                improve_relation_modifier = 0.25
                }

                bonus = {
                global_tax_modifier = 0.15
                }

                trigger = {
                tag = SPI
                }
                free = yes #will be added at load.

                spi_flexibility = {
                diplomatic_upkeep = 1
                }
                spi_defensive_prowess = {
                defensiveness = 0.25
                }
                the_shroud_of_turin = {
                papal_influence = 1
                prestige = 0.5
                }
                spi_royal_sardinian_army = {
                discipline = 0.03
                global_manpower_modifier = 0.1
                }
                spi_centralized_state = {
                development_cost = -0.05
                core_creation = -0.1
                }
                spi_piedmontese_manufacturing = {
                global_trade_goods_size_modifier = 0.1
                }
                spi_risorgimento = {
                ae_impact = -0.1
                }
                }

                SPI_ideas "Sardinian-Piedmontese Ideas"
                SPI_ideas_start "Sardinian-Piedmontese Traditions"
                SPI_ideas_bonus "Sardinian-Piedmontese Ambition"
                spi_defensive_prowess "Defensive Prowess"
                spi_defensive_prowess_desc "From the French in Savoy and Piedmont to the Spanish in Sardinia, our lands have long been tempting targets for our neighbors' expansionist ideals. In protecting our sovereignty through the years, we have honed our fortification techniques and mastered the art of defending a fortress."
                spi_flexibility "Diplomatic Flexibility"
                spi_flexibility_desc "Wedged in between stronger powers and under constant threat of falling too far under their influence, we have been forced to practice nimble diplomacy - some would say shameless opportunism - in order to safeguard our independence and find some new opening to advance our state. Though distasteful in the eyes of traditionalists, opportunism has its upsides."
                spi_royal_sardinian_army "Royal Sardinian Army"
                spi_royal_sardinian_army_desc "The golden age of mercenaries has passed, and our army shall keep with the times. By implementing reforms to professionalize it, we can establish a standing army capable of projecting our power abroad in Italy and Europe as a whole."
                spi_centralized_state "Centralized State"
                spi_centralized_state_desc "By imitating the means and methods of the great powers of Europe in our own territories, we can forge Sardinia-Piedmont into powerhouse capable of dominating Italy and standing our ground on the European stage."
                the_shroud_of_turin "The Shroud of Turin"
                the_shroud_of_turin_desc "The burial shroud of Christ himself was found in our lands in the year 1390 and since that time has been the prized artifact of the House of Savoy. Put the Shroud of Turin on display and watch the pilgrims flock to Piedmont, bringing their wealth with them."
                spi_piedmontese_manufacturing "Piedmontese Manufacturing"
                spi_piedmontese_manufacturing_desc "Situated on the key trade route between Venice and France, there are many markets on which to sell our produce. By adopting the latest methods pioneered elsewhere, we can increase our production and bring plentiful riches to our lands."
                spi_risorgimento "The Risorgimento"
                spi_risorgimento_desc "Italy has not been united since the fall of Rome, but the idea of a united Italy has never died. Now, as the dream enjoys a resurgence, we have emerged as one of the main standard bearers of the Italian people's hopes and dreams."


                C'est tout pour aujourd'hui ! La semaine prochaine, comme déjà évoqué, nous commencerons à parler des changements de mécanismes que nous avons commencés à introduire dans le jeu. D'ici là, passez une bonne semaine !

                Commentaire


                • Dd sur les mercenaires: https://forum.paradoxplaza.com/forum...-2019.1229799/

                  Commentaire


                  • Ca c'est une putain de bonne nouvelle!

                    Merci la fin du manpower infini!

                    Commentaire


                    • Traduction demain.

                      Commentaire


                      • paradox vont enfin suivre les avis de leur communauté?

                        Commentaire


                        • Que nenni, ce n'est que pure chance que les 2 visions convergent

                          Commentaire


                          • 'faut voir ce que la communauté propose aussi des fois. Si on l'écoutait EU IV serait juste un simulateur de WC.

                            Commentaire



                            • Europa Universalis IV - Carnet de développement du 6 Août 2019



                              Bonjour et bienvenue dans ce nouveau carnet de développement consacré à la prochaine mise à jour et extension d'Europa Universalis IV. Après avoir profité d'une pléthore de cartes, de missions et d'événements de la part de nos créateurs de contenus, je suis de retour pour tourner votre attention vers les nouveaux mécanismes auquel vous pouvez vous attendre dans cette mise à jour dite européenne.

                              Nous allons donc commencer avec les mercenaires. Il n'y a pas si longtemps, j'avais publié un carnet dans lequel j'évoquais nos ambitions à leur sujet.

                              J'en profite pour vous préciser que l'interface et les nombres affichés sont loins d'être définitifs.



                              Dans la mise à jour à venir, l'ancienne méthode de recrutement de mercenaires (un par un, et individuellement par province) sera remplacée par l'action d'embaucher des compagnies de mercenaires. Les compagnies de mercenaires sont des armées complètes composées uniquement de mercenaires, et en tant que telle ne consommeront pas vos effectifs militaires. Elles peuvent être recrutées dans n'importe laquelle de vos provinces corées, où elles apparaissent avec des effectifs complets mais un moral bas.

                              Les compagnies de mercenaires ont deux variantes : les locales et les étrangères.

                              Toutes les nations disposent de 3 types de compagnies locales, variant en fonction de leur taille (allant de petite à grande), avec un minimum de 2 unités et un maximum de 40, en fonction de votre développement. En dehors du fait que toutes les nations peuvent recruter des compagnies locales, elles n'ont rien de particulier.



                              Les choses deviennent plus intéressantes avec les compagnies étrangères. De par le monde se trouvent des compagnies étrangères, liées à une province d'origine : la Compagnie Libre des Gardes Suisses à Berne, la Compagnie Flamande des Flandres, les Raiders de Navajo, etc. Ces compagnies viennent accompagnées de leur propre général qui est loyal à leur unité (et à leur unité uniquement). Elles ont aussi des coûts et des modificateurs variables, en fonction de la compagnie dont vous payez les services.
                              Ces compagnies peuvent apparaître ou disparaître au fil du jeu ; mais peu importe à quel point vous souhaitez acheter ses services, une compagnie ne sera disponible que dans la limite de votre portée commerciale. Vous pouvez donc partir confiant dans l'invasion d'un Portugal colonisateur, sachez juste que ce dernier aura vraisemblablement accès à un nombre de compagnies plus important que vous.



                              Regardons ces unités de mercenaires de plus près. Elles sont forcément plus chères que les unités régulières, bien que leur coût comparé à celui de la version 1.28 sera fort probablement réduit. Cela est lié au fait que les mercenaires n'auront plus d'effectifs illimités et ne se nourriront plus uniquement d'argent ni ne seront capables de panser leurs plaies avec de l'or. Non, à partir de la prochaine mise à jour, les compagnies auront leur propres effectifs, uniques à chacune.




                              Je ne voudrais pas donner l'impression d'insister ; mais je rappelle que les nombres et l'interface ne sont pas définitifs.

                              Une fois que vous recrutez, par exemple, cette horde de cosaques, elle compensera ses pertes jusqu'à ce que sa réserve d'effectifs soit épuisée et qu'elle ne soit plus en mesure de se battre à pleine puissance, au risque de se faire annihiler. Notre souhait ici est de faire des compagnies un muscle que vous contractez en temps de guerre ou de conflits, plutôt qu'une pseudo armée permanente. Ainsi, à cet effet :

                              Les compagnies de mercenaires sont toujours à 100% de maintenance.
                              Nous avons ajouté ceci et sommes plutôt contents du résultat. Si une nation décide de reposer lourdement ou uniquement sur les mercenaires, à temps complet, elle devra le payer chèrement.

                              Aussi, lorsque vous rompez votre contrat avec une compagnie, elle quittera votre nation et votre commandement comme toutes les autres unités ; mais vous ne pourrez plus vous payer ses services pour les 10 années à venir. Ainsi, lors d'un grand conflit, vous pouvez vous retrouver désavantagé car ayant épuisé vos ressources en mercenaires tandis que votre adversaire a plusieurs compagnies à sa disposition.

                              Vous observerez que la réserve d'effectifs de la compagnie a remplacé un certain bouton dans l'interface. Car si les compagnies peuvent toujours être consolidées, elles se battent comme une entité unique sous le commandement de leur général. Elles n'accepteront pas d'être dirigées par quelqu'un d'autre, ni d'être divisées ou fusionnées avec une autre armée. Dans le cas où leur général meurt, elles en éliront un autre de l'intérieur.



                              Dans nos parties-test, tout ceci n'est pas très ergonomique, quand il s'agit de manœuvrer plusieurs armées qui ne peuvent pas être fusionnées ensemble, puisqu'elles peuvent avoir différents temps d'arrivée voire prendre différentes directions. Nous essayons donc de trouver une meilleure façon de contrôler ces armées, et puisque les temps d'arrivée inconsistants ont été un souci depuis quelque temps, cela semble être un moment opportun pour régler le problème.

                              Quelques autres points concernant les mercenaires qu'il est bon d'évoquer ici :
                              • Payer les services d'une compagnie n'empêchera pas une autre nation de faire de même. Nous ne voulions pas créer de situation où celui qui clique le plus vite obtient ces fameux mercenaires suisses.
                              • Les mercenaires utilisent les statistiques militaires de votre nation, et appliquent en plus leurs propres modificateurs. Nous ne voulions pas répéter la situation d'EU III où les mercenaires finissaient par engloutir tout votre argent dans l'alcool parce qu'ils étaient trop bourrés pour se battre correctement.
                              • Les mercenaires seront recrutés via l'interface de production et non plus via l'interface de province. Cela devrait les rendre plus accessibles mais requiert un peu de travail sur l'interface de production, dont nous parlerons dans un futur carnet.
                              • Avec les mercenaires ne disposant plus d'effectifs illimités, les effectifs militaires de base vont probablement être augmentés, soit en augmentant les effectifs procurés par le développement, soit en augmentant les bonus des bâtiments militaires.
                              • Les mercenaires utilisent des modèles d'unités en accord avec leur région d'origine.
                              • Tous ces changements feront partie de la mise à jour gratuite.

                              Ceci est un changement majeur, d'un système qui a été très peu retouché depuis EU III, et ce ne sera pas pour avant 2020. Il va encore falloir le peaufiner après de nombreux tests et retours. Les premiers résultats montrent que les compagnies de mercenaires sont beaucoup impliquées, notamment en multijoueur. Entendre dire "Oh merde, il a recruté les Suisses" au micro fait toujours son petit effet ; mais nous allons continuer à améliorer le système. Nous reviendrons sur les mercenaires plus tard, au fur et à mesure de leur développement.

                              Comme toujours, les commentaires et retours sont les bienvenus. La semaine prochaine nous parlerons d'un autre changement d'importance à venir dans la mise à jour européenne.

                              Commentaire


                              • Merci pour la trad !

                                Commentaire

                                Chargement...
                                X