Ceci est une discussion importante.
X
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Entretien avec Olivier Georges - Slitherine/Matrix/Ageod



    Olivier Georges est le responsable de la communauté française au sein du Groupe Slitherine, au sein duquel on retrouve Matrix Games et Ageod. Il nous a contactés il y a quelques mois afin de nous proposer de l'aider à développer la communication autour des productions du groupe, ce qui a amené à des sujets dédiés dans notre section Grande Stratégie (Alea Jacta Est, Civil War II...) voir même à une section propre notamment au jeu Distant Worlds.

    Il nous a gentiment autorisés à lui poser quelques questions afin que vous puissiez connaître un peu plus les fameux « jeux Matrix » et les « jeux Ageod », d'autant que ça bouge et qu'un certain nombre de titres sont dans les tuyaux.



    Peux-tu rapidement te présenter et nous expliquer quel est ton rôle auprès de Slitherine/Matrix Games/Ageod ?

    Bonjour, je m’appelle Olivier – ou Sukhoi pour les intimes – et je suis responsable Marketing et Relations presse pour le Groupe Slitherine (regroupant les 3 entreprises citées ci-dessus). Je suis donc en contact avec la presse papier et Internet ainsi que les blogueurs et Youtubers et me bats chaque jour pour qu’on parle un peu de nos jeux J.


    Comment as-tu découvert les jeux vidéo de stratégie ainsi que les wargames, et pourquoi aimes-tu ces jeux-là en particulier ?

    J’ai commencé à jouer assez tardivement, au début des années 2000. J’étais passionné par la Seconde Guerre mondiale et j’ai découvert coup sur coup Blitzkrieg, Sudden Strike 2, Close Combat et Combat Mission: Barbarossa to Berlin. Depuis je n’ai plus décroché. Je touche désormais à d’autres genres que le wargame mais je reviens toujours à la stratégie car c’est le seul genre qui ne me lasse jamais. J’aime les jeux calmes, au tour par tour et qui ne demandent pas trop de réflexes !


    Bâtir une carrière professionnelle dans le secteur vidéoludique a-t-il toujours été un souhait ? Si oui pourquoi ? Sinon, quel a été le déclic ?

    Oui ça a toujours été mon objectif. Disons que j’avais du mal à me projeter dans un secteur d’activité déconnecté d’une de mes passions. Je n’ai jamais eu la fibre développeur donc j’ai fait une école de commerce et j’ai eu la chance de rencontrer les bonnes personnes pour intégrer ce secteur du côté du marketing et des métiers support.


    Quelles ont été les étapes clés pour parvenir à entrer dans un milieu qui semble encore assez confidentiel malgré une forte croissance ces dernières années ?

    Je ne suis en activité que depuis peu puisque je n’ai que 26 ans. Donc les étapes clés ont été des stages chez des éditeurs comme Micro Application et Ubisoft et un premier contrat chez ce dernier. J’ai eu la chance de m’investir sur certains sites spécialisés également ce qui a été valorisé chez Slitherine qui recherche uniquement des personnes qui connaissent et jouent à leurs titres. En un sens le marché du wargame/stratégie n’est pas le même que celui du jeu vidéo très grand public, il faut donc un background bien spécifique pour le comprendre. C’est vrai que le milieu est confidentiel mais je pense qu’il y a de la place pour les gens motivés à partir du moment où on est prêt à s’expatrier, ce qui a été mon cas.


    Parlons de ton investissement chez PC4WAR. Le journalisme dans le domaine du jeu vidéo était-il une des tes options ? Trouves-tu encore le temps d’écrire notamment pour La Gazette du Wargamer ou de continuer à t'investir auprès du Clan des Officiers ?

    Non, je n’ai jamais imaginé travailler en tant que journaliste. J’ai rédigé quelques tests chez PC4War pour le plaisir et j’aimais beaucoup cette revue. Mais le journalisme n’est pas ma formation donc disons que je suis plus un blogueur/chroniqueur. Il y a malheureusement de moins en moins de journalistes véritablement légitimes dans ce milieu de toute façon. J’écris de temps en temps sur la Gazette du Wargamer mais ça reste exceptionnel. J’aimerais participer plus mais déjà je ne peux rien écrire sur les jeux édités par Slitherine ce qui limite mon champ d’action. Et côté Clan des Officiers je me contente de venir perturber mes camarades sur Mumble mais je ne suis pas le moteur de la communauté. Heureusement que d’autres s’investissent plus pour faire vivre le groupe !


    Après le long déclin de la presse spécialisée jusqu’à la mort de Joystick et de PC4WAR fin 2012, de nouveaux mags se sont lancés avec succès : JVlemag, Games, … Avec un modèle économique revu. Te paraît-il possible qu’un magazine exclusivement dédié au jeux de stratégie, de tactique, puisse exister à nouveau exister (ou PC4WAR revenir) ?

    Difficile de se prononcer sur le sujet. On annonce la mort de la presse papier depuis des années en France et pourtant il y a toujours des mags qui fonctionnent bien et d’autres qui se lancent. Disons que je reste optimiste pour ces nouveaux acteurs car je crois que les gens sont de nouveau prêts à payer un peu pour avoir des infos et des analyses de qualité. Bien sûr Internet reste le média numéro un dans ce secteur et sa « gratuité » l’aide grandement mais je pense qu’une partie des joueurs ont plus confiance dans les magazines à l’ancienne. Charge à ces derniers d’avoir un ton et un positionnement qui tranchent et qui justifient l’investissement des lecteurs.


    Comment as-tu intégré Slitherine ? Ton recrutement a-t-il été motivé par la volonté de Matrix de développer sa communication auprès de nouvelles communautés non anglophones ? Première expérience ou non dans le jeu vidéo ?

    Comme souvent un peu par hasard. J’ai simplement postulé en candidature spontané chez Slitherine. Ils recherchaient à ce moment une personne capable de localiser le site de Matrix et d’engager la discussion avec la communauté francophone. Les dirigeants connaissaient la Gazette du Wargamer et m’ont donc proposé un poste de Responsable du Territoire FR. Quelques mois plus tard j’ai définitivement intégré la société à mon poste actuel qui est international et ne concerne que très peu la France. J’essaie quand même de garder le contact avec la presse et les communautés locales car je caresse le rêve un peu fou de développer le wargame chez nous. Mais s’ouvrir aux autres langues fait effectivement partie de la stratégie de Slitherine/Matrix. C’est pourquoi la boutique est désormais en français, espagnol et italien et bientôt en allemand. Et quand il y a un potentiel local, on essaie également de traduire les jeux. Mais le coût de localisation est élevé ce n’est donc pas toujours rentable… Comme précisé précédemment, ce n’est pas ma première expérience dans le jeu vidéo !


    Matrix, Slitherine, Ageod… Comment le regroupement de ces trois entités a-t-elle pu se faire ? Pour un tel secteur de niche, les contraintes économiques devenaient trop fortes pour des acteurs trop isolés ?

    Cela s’est fait en deux temps. Slitherine et Matrix ont fusionné en 2010 puis Ageod a rejoint le groupe en 2012. Cela avait du sens de regrouper ces entités qui partagent un même public et des jeux de même type. Surtout les entreprises étaient complémentaires puisque Matrix est spécialisé dans le wargame hardcore, Slitherine dans des jeux plus faciles d’accès ainsi que sur le marché tablette et Ageod dans la Grande Stratégie historique. Les synergies étaient donc a priori naturelles et ces fusions ont permis de partager des compétences et des connaissances qui ont tiré les entreprises vers le haut. Le wargame est un marché de niche qui ne peut sans doute pas soutenir autant d’acteurs. C’est également pour cela qu’on essaie de s’ouvrir à un nouveau public en travaillant sur de nouveaux thèmes (science-fiction, fantasy) et sur l’accessibilité pour aider les joueurs indécis à sauter le pas. Non, le wargame n’est pas réservé à une pseudo élite de joueurs.


    L’arrivée sur Steam, de certains wargames et jeux de stratégie (Civil War 2, Distant Worlds Universe, Panzer Corps, Alea Jacta Est) qui ont déjà fait leur preuve c’est la volonté pour le Groupe Slitherine de ne plus être simplement un acteur de niche ? Est-ce qu’on peut imaginer que dans un futur (très) proche, un jeu du groupe sorte directement sur Steam, et pas après quelques mois de distribution ? Ou ça risquerait de trop brouiller votre positionnement, votre volonté d’être un peu à l’écart, de rester dans un secteur de niche ? A moins que ça n’en soit justement le but…

    Nous ne sommes pas tout à fait dans un secteur de niche. Les jeux cités sont la preuve qu’on peut faire des jeux profonds sans être incompréhensibles pour la majorité des joueurs (notamment Panzer Corps et Battle Academy). Bien sûr Distant Worlds ou Civil War 2 demandent un plus grand investissement de la part du joueur. Mais sur nos productions actuelles on travaille de plus en plus sur les interfaces et la progression du joueur pour offrir une courbe d’apprentissage plus douce. On développe toujours des monster wargames comme War in the West ou le nouveau Flashpoint Campaigns qui ne sortiront probablement jamais sur Steam car ils ne correspond pas du tout au public visé. Mais Distant Worlds: Universe a reçu un excellent accueil sur la plateforme et le jeu est resté de nombreux jours dans le top #10 des ventes ce qui démontre que les utilisateurs Steam sont aussi à la recherche de jeux pas forcément brillants visuellement mais qui sortent des sentiers battus. Donc oui on va continuer de sortir des jeux sur Steam et on aura de plus en plus de sorties simultanées sur nos boutiques et Steam. Toutefois je peux également affirmer qu’on conservera nos boutiques car on possède une communauté forte qui les apprécient et parce qu’on tient à toujours proposer des exemplaires boîte à nos clients pour toutes nos sorties.


    Avec la mise en avant plus prononcée de ces jeux, Slitherine prévoit-il à l’avenir, au même titre de Paradox, d’essayer de garder la complexité de ses jeux tout en les rendant moins complexes ? Cela aiderait sans doute les débutants et les curieux à «accrocher», mais au détriment peut être de votre identité ?

    La complexité fait partie de notre ADN. Mais on peut faire un jeu complexe sans le rendre incompréhensible. Dans notre vocabulaire c’est un peu le fameux « easy to learn, hard to master ». Et notre volonté est bien de suivre cette voie. Cela passe par un travail plus avancé sur l’expérience consommateur et les premières minutes/heures de jeu. On souhaite proposer des interfaces plus claires et des tutoriels qui permettent une meilleure prise en main. Je ne vais pas vous mentir, cette mutation est forcément un peu lente. On y travaille au quotidien et nos futures productions vont dans ce sens (Space Program Manager, Battle Academy 2, Sovereignty, Warhammer: 40K Armageddon). Paradox a très bien négocié ce virage et en particulier sur ses productions internes. De notre côté on travaille principalement avec des développeurs tiers ce qui impose d’évangéliser nos partenaires sur ce sujet de l’accessibilité. Et cela prend un peu de temps.


    Comment se positionne le groupe vis-à-vis du modding ? Est-ce que c'est quelque chose que vous souhaitez développer davantage ?

    A la base Slitherine était un développeur et on a gardé cette philosophie. La communauté est importante à nos yeux et le modding fait partie des outils qu’on peut lui fournir. Il n’y a qu’à voir le nombre de mods disponibles sur Panzer Corps ou Distant Worlds pour s’en convaincre. Encore une fois certains projets s’y prêtent moins par manque de temps, de ressources ou tout simplement parce qu’ils arrivent chez nous trop tard dans le développement. Le modding – comme d’autres éléments – doit être pensé assez tôt pour être intégré proprement. Malgré tout on propose très souvent un éditeur avec nos jeux (cartes, missions).


    Même question pour le multijoueur ? Je pense notamment au récent Qvadriga qui pourrait être amusant entre amis ?

    La plupart de nos jeux ont du multijoueur, souvent en 1vs1 d’ailleurs. On intègre de plus en plus notre technologie en PBEM++ pour nos jeux en tour par tour car ça a tous les avantages du PBEM sans l’inconvénient de s’envoyer des e-mails. La vérité c’est que les gens jouent peu en multijoueur d’une manière générale. On est souvent en dessous des 20% d’utilisateurs qui lancent ce mode de jeu. On en propose régulièrement malgré tout car ces joueurs sont souvent investis dans la communauté et parce que nos jeux se prêtent bien au multi. Mais dans des projets plus modestes comme Qvadriga, on a voulu se concentrer sur le gameplay et sur le solo. Maintenant qu’on sait que les gens accrochent, on peut être plus ambitieux et on espère proposer du multi dans une possible suite d’ici qu exemple.


    Le programme de Slitherine/Ageod/Matrix dans les mois qui viennent... Pourrais-tu nous faire saliver un peu en nous dévoilant quelques petites infos ?

    L’été est un peu tranquille avec surtout des sorties sur des nouvelles plateformes de jeux existants. Mais à partir du 26 août – date de sortie de To End All Wars d’Ageod – on se lance dans une course contre la montre jusqu’à Noël avec de nombreuses sorties programmées. Avec Battle Academy 2, Pike & Shot, Warhammer 40K: Armageddon, Sovereignty, War in the West, Legions of Steel, Order of Battle: Pacific et d’autres titres dont les dates de sortie n’ont pas encore été dévoilées on va être sur tous les fronts, que ce soit au niveau des thématiques que du gameplay et des plateformes (PC, iPad, Android…). Notre line-up 2014 est dense et pour le coup on essaie de s’ouvrir à un maximum de joueurs qui s’intéressent à la stratégie d’une manière générale. On est donc bien loin de l’image du wargame hardcore que peuvent encore avoir les gens qui ne suivent pas notre actualité !


    Parmi tous les jeux Slitherine/Ageod/Matrix, lequel choisirais-tu si tu ne devais en garder qu’un ?

    J’ai toujours été plus tactique et opérationnel que Grande Stratégie, du coup je dirais Panzer Corps. C’est simple à prendre en main et en même temps il y a de nombreuses possibilités tactiques. Et le côté un peu aléatoire de certains combats apportent la dose de stress et d’injustice qui fait toute la saveur des partis en multi avec des amis. Du coup j’attends avec impatience Order of Battle: Pacific qui va s’inscrire dans cette veine là.


    Quelles sont tes perspectives de carrière, à court, moyen ou long terme ?

    Honnêtement je n’ai pas de stratégie bien établie. Comme je le disais précédemment je suis plus dans la tactique donc peu de vision à long terme J De fait je suis bien chez Slitherine car j’aime les jeux et la philosophie un peu « développeur » de cet éditeur. Mais comme souvent ce sera un peu le hasard et les rencontres qui feront que j’évoluerai dans l’entreprise ou partirai pour un autre challenge à moyen terme.


    Le mot de la fin ?

    Hé bien merci pour cet interview. J’essaierai de rester présent pour vous tenir au courant de notre actualité. Et bonne continuation à Mundus Bellicus, sympathique communauté qui me permet notamment de me tenir au courant des mods autour de Total War et Mount&Blade (vivement Bannerlord) !

    Retrouvez le site de Matrix Games, et n'hésitez pas à poser vos questions dans ce présent sujet.
    Dernière modification par Le-Nain, 01-08-2014, 21h28.

  • #2
    Très intéressante cette interview, c'est certain que travailler chez Slitherine ce doit être franchement génial.

    Commentaire


    • #3
      Ça m'a donné envie de tester leurs jeux tiens . Marrant de voir qu'on s’appuie sur notre "petite" communauté pour faire connaitre des jeux en France.
      To end all wars a l'air bien sympa j'ai hâte qu'il sorte.
      Dernière modification par Nijato, 01-08-2014, 21h56.

      Commentaire


      • #4
        Très bonne interview ! C'est le genre d'article qui a une vrai valeur à mes yeux, encore davantage qu'un test ou un aperçu par exemple. Concernant Sukhoi, c'est une personne fort sympathique et un professionnel brillant, que j'ai déjà eut la chance de rencontrer à 5 ou 6 reprises sur Paris dans des repas entre membres C.d.O, repas dont Sukhoi est souvent à l'initiative.
        Dernière modification par Atlantis, 02-08-2014, 18h05.

        Commentaire


        • #5
          Génial ! Merci à Olivier.

          Commentaire


          • #6
            Merci à lui effectivement .
            Et en plus il aime M&BW .

            Commentaire


            • #7
              Hello, merci à vous pour cet interview et pour publier régulièrement notre actualité. C'est d'une grande aide !
              J'aimerais être plus présent sur le forum mais c'est dur de couvrir tous les fronts.

              Commentaire


              • #8
                Merci à toi surtout pour tes réponses très complètes à nos questions. Une petite dernière question qui me vient : pourquoi le site de Sltiherine n'est pas localisé comme celui de MatrixGames, alors que pourtant les mêmes fiches de présentation de jeu sont sur les deux sites en anglais ?

                Commentaire


                • #9
                  Hello,
                  encore une fois c'est un problème très terre à terre. Pour le site de Matrix on a développé un outil de localisation spécifique. Le site de Slitherine a une structure totalement différente et il faudrait donc développer un autre outil pour en traduire le contenu. Malheureusement nos ressources web sont assez limitées et ce département bosse actuellement sur d'autres projets prioritaires...

                  Commentaire


                  • #10
                    Comme les jeux Slitherine commencent à tous sortir sur Steam de toute façon, j'imagine que le site va devenir secondaire pour les ventes.

                    Commentaire


                    • #11
                      Non pas nécessairement. On a une communauté assez forte et qui aime bien acheter ses jeux sur le site.
                      Deux raisons majeures pour que notre boutique ne disparaisse pas : encore une bonne partie de nos clients veulent des versions boîte (et ça Steam ne ne le propose pas) et on fournit une clé Steam gratuitement pour tout achat sur le site.

                      Commentaire


                      • #12
                        Est-ce que le site Matrix nous permet maintenant de télécharger le jeu à vie après l'avoir enregistré?

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X