X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Warhammer JDR - "I'm back"













    Après plusieurs journées de marche, vous arrivez dans le village de Taldorf à la frontière sud-est du Talabecland. La pluie a détrempé les routes, comme à l'accoutumée en automne, en plus de s'incruster dans vos vêtements et les brigands ont été difficiles à éviter. La nuit commence à tomber ou bien est-ce le mauvais temps et la pluie qui ne permettent plus de distinguer quoique ce soit.
    A l'entrée du village, vous apercevez un corps pendu par le cou et suspendu à un arbre. Un bref aperçu sur le mort vous permet de lire une pancarte "L'hérésie sera jugée par Sigmar", une comète à deux queues inscrite au fer rouge sur le corps de l'individu finit d'achever le tableau. Des personnes prient quelques mètres plus loin auprès d'un temple de Sigmar qui semble ancien. Combien de naissance d'abominations ces dernières années? Nul ne le sait mais les cultes ont envoyé leurs hommes pour les chasser et tout le pays est encore marqué...






    Le village est petit, sept maisons toutes plus crasseuses les unes que les autres. Le seul intérêt de cet endroit est son auberge, la seule à plusieurs kilomètres à la ronde, qui offre un peu d'activité et de passage. C'est d'ailleurs le tavernier qui a financé en grande partie la palissade qui entoure la plupart du village afin d'offrir une plus grande sécurité à ses visiteurs.

    La cour qui permet d'entrer à l'auberge est petite mais permet de tenir cinq chevaux ainsi qu'une caravane que vous apercevez plus loin. Vous êtes donc bien arrivé au lieu indiqué sur l'annonce, mais d'abord vous avez besoin de boire pour vous revigorer et d'attendre que l'on vous convoque.
    Heinz, l'aubergiste, vous accueille depuis la table où il prépare le repas avec un rictus qui laisse transparaître quelques dents en moins. Vous approchant de lui, vous cherchez des informations sur le rendez-vous concernant l'affiche que vous avez trouvé. Il vous indique qu'il faudra attendre d'être convoqué, ce que vous faites en buvant une bière près de l'âtre.

    Plusieurs heures d'attente se terminent par le tavernier qui vous informe que c'est votre tour, il fera apporter votre repas dans la caravane. La pluie tombe toujours dehors et vous empêche de voir à plus de trois mètres, c'est donc de peu que vous apercevez une armoirie sur la caravane, une tête d'ours sur fond azur, laquelle a subi plusieurs attaques à coup de griffes.
    La taille des griffe continue de vous intimider et vous vous retrouvez devant une porte ornée de nombreux parchemins. Avant même que vous frappiez à la porte, une voix rauque vous intime d'entrer, ce que vous faites...

    L'intérieur est faiblement éclairé comme si la lumière n'osait pas se propager alors que vous remarquez la présence de nombreuses bougies. Tout d'abord près de l'entrée sur votre droite, vous remarquez un autel de Sigmar sur lequel trône une icône du dieu, le tout cerné de bougies et de parchemins. Des armes, qu'elles soient à poudre, distance ou pour le contact encadrent le lieu de dévotion.
    La partie droite est ensuite composée de ce qui semble être un bureau, remplit d'ouvrages dont certains semblent venir d'anciennes bibliothèques comme les légendes les décrivent. Ce meuble est surplombé d'une carte sur laquelle sont attachés des notes comme des articles de journaux, pages de livres ou encore objets étranges; tous ces éléments sont reliés par des fils de différentes couleurs et un tableau dont le contenu n'est pas identifiable est posé au centre. La gauche enfin est composée d'une vieille table entourée de chaises, plus loin ce qui ressemble à un laboratoire avec des fioles et contenants et enfin un lit.

    Une personne est assise sur le bureau et vous demande de vous poser sur une chaise tandis qu'elle termine son office, vous vous exécutez. Après plusieurs longues secondes dans ce lieu étrange, elle se pose en face de vous.
    Vous remarquez rapidement un chapeau haut de forme sur lequel est gravé une comète à deux queues ainsi qu'une pipe qui sort d'une barbe grise bien fournie, le reste du visage vous est caché par la pénombre mais vous pouvez sentir son regard sur vous. L'homme porte une armure en acier dont les épaulettes sont visibles, et dans son dos des symboles religieux de cranes sont attachés. Alors que vous ne savez pas si vous devez engager la conversation, il se met à parler:

    " Sale temps dehors, plusieurs jour que la pluie détrempe les routes..." Il regarde alors par une fenêtre qui vous fait plus penser à une meurtrière qu'autre chose.

    " Le temps est détraqué depuis plusieurs années, plus rien ne va. Au début les mages célestes ont dit que c'était normal, une histoire de vents de magie déviés de leur course. Hérésie que tout cela! Tous des corrompus ces mages! Ne faites jamais confiance à une mage, à ceux du collège de la lumière et encore! Ce sont eux qui ont commencé à nous causer des problèmes..." Il se lève alors et commence à se rapprocher de son bureau.

    " Je m'en souviens encore... Cela devait être "le couronnement de la science" qu'ils disaient, la preuve que la magie supplanterait "l'obscurantisme"! Nous avons bien vu le résultat! Altdorf en flamme, la plupart des collèges ravagés par ces expériences et des démons à nos portes! Je le dis il ne faut pas faire confiance aux mages, j'en ai connu un une fois, je n'ai jamais cessé de le tenir à l'oeil afin de pouvoir le purifier en cas de besoin.

    Pensez-vous que les Comtes Electeurs allaient intervenir ensuite? Non bien sûr, Middenheim en a même profité pour pousser encore plus loin son culte d'Ulric! Depuis ces fanatiques prennent de plus en plus d'importance et contestent même l'autorité de l'Empereur...
    Qu'il est mal entouré depuis que le Grand Théogoniste Volkmar a été tué... encore un événement qui porte Sa marque.
    Ce n'était que le début d'un vaste complot, une machination lugubre pensée dans ses moindres détails... Le Grand Théogoniste mort, le culte de Sigmar a commencé à se diviser, nos membres à se perdre dans des débats stériles au lieu de s'unir derrière l'Empereur pour la gloire de notre Dieu tout puissant... Je suis certain que le Conseil Restreint est sous Son influence, qu'il est entravé par Son action..."

    Alors qu'il poursuit son discours, le tavernier entre et pose votre repas sur la table, affamé vous vous ruez dessus sans poser plus de regard que cela sur son contenu. C'est alors que votre interlocuteur se rue sur vous et arrête votre main.

    " Pauvre fou que faites-vous?! Il ne faut rien manger sans avoir prié et remercié notre Dieu tout puissant! Ne vous tenez-vous donc pas informé? De nombreuses épidémies ont eu lieu l'année dernière car les récoltes avaient été corrompus par les puissances de la Ruine, des milliers de familles décimées... L'Ostermark est la région qui a le plus été touchée part ce désastre.
    Ne jamais rien consommer sans avoir d'abord prononcé les sacrements, la foi est notre dernière rempart contre l'obscurantisme et le mal. Je ne consomme que ce que j'ai travaillé à titre personnel, je sais que le poison a Sa préférence... Et n'espérez pas que l'ignorance vous sauvera! J'ai vu des imbéciles tomber entre Ses mains et perdre leur âme!" Vous remarquez qu'il jette souvent des regards par les fenêtres.

    "Les routes ne sont plus sûres, et les forêts encore moins qu'avant... Un nouveau mal émerge, de Son fait." Il pose sur la table des fleurs gelées. "Avant, les collines de Taldorf regorgeaient de ses fleurs, puis la corruption est arrivée et enfin ce nouveau mal. La corruption a reculé, pour sûr, mais à quel prix? Regardez le résultat! Ces fleurs ont été détruites par une puissance noire...
    Les bêtes des forêts ont peur, je les vois se terrer dans les profondeurs. Elles craignent cette forme en noir qui rôde, qui tue, qui se nourrit. J'ai entendu des rumeurs, des trolls et d'autres créatures tuées par une ombre."

    Il se pose alors devant la carte et pointe plusieurs lieux du doigt.

    "Toute porte Sa marque, l'assassinat du Comte Electeur du Talabecland en plein Talabheim par des bourgeois et la guerre civile qui s'ensuit? Diviser pour mieux régner mais j'étais là pour intervenir même si je n'ai pu empêcher ce pion d'Albrecht de prendre le pouvoir. Ce prêtre d'Ulric en plein Wolfenburg qui cherchait à éradiquer l'influence du culte de Sigmar? Corruption et manipulation mais j'ai réussi à maintenir la foi de notre Seigneur intacte!



    Assassinat, corruption, manipulation, division, poison.
    Telles sont Ses marques, Ses pouvoirs, Ses objectifs.
    Les signes sont là, ils ne trompent pas...

    ELLE est de retour...

    Mais moi aussi.

    Je dois retrouver mon fils,
    Je dois retrouver Lyuprant."

    Il pose alors une carte sur la table et lève la tête, vous pouvez apercevoir un bandeau en lieu et place de son oeil gauche.

    "Nous irons là où règne le Mal, là où le soleil ne perce pas et où siègent les ténèbres.

    Spoiler:



    Et dans ces terres de désespoir, nous irons là où la corruption est la plus forte, là où l'espoir et l'innocence n'existent pas..."

    Il pose alors une nouvelle carte sur la table et plante un couteau dessus.

    Spoiler:

    Spoiler:









    Séances:

    Vendredi: 14h - 18h
    Samedi: 14h - 18h

    Joueurs:

    Diderlord

    Faras

    Ryurk

    Scramouille

  • #2
    Dolores Pilar Lopez Consuelo Almuña



    Dolores Pilar Lopez Consuelo Almuña (ou plus couramment Dolores Almuña) est née dans la ville la plus importante d'Estalie, Magritta, dans une famille bourgeoise. Pour une raison inconnue, elle fut séparée à sa naissance de son frère jumeau, avant d'être placée dans un couvent de l'Ordre de la Furie de Myrmidia, à Iñara, dans les montagnes du centre de l'Estalie. La vie de la jeune fille fut alors rythmée par le cycle incessant de prières, de rites, et de fêtes religieuses tournant autour de la Déesse vierge. De plus, elle subit un entraînement militaire inhérent au culte, en apprenant notamment à manier la lance, le bouclier, et l'épée. Dans ces nombreuses tâches, Dolores se montra partout moyenne. Ni assez bonne pour bien se faire voir des prêtresses, ni assez mauvaise pour attirer l'attention et de l'aide. Elle fut donc invisible aux yeux de tous, et si le couvent est normalement un lieu de vie collective, elle passa une enfance et une adolescence solitaire, à l'écart de toute vie sociale. Elle se montre particulièrement intimidée par les hommes, qui venaient rarement au couvent, et qui ne tiennent pas réellement le beau rôle dans les mythes autour de la Furie de Myrmidia. Elle en garde donc une image de sauvages violents sans l'once d'une lueur d'intelligence. Sa foi envers Myrmidia est dure comme l'acier de sa lance, et elle pense sincèrement que la déesse la protège et l'aime particulièrement, étant la seule à la reconnaître comme elle est.
    C'est à 16 ans que Dolores sortit pour la première fois de son couvent. Même dans son physique, elle est "banale" : yeux verts, tein mat des estaliens, long cheveux bruns fins, visage ni trop beau ni trop laid, ni trop grosse, ni trop maigre, juste une fille comme une autre. Mais si elle affronta la vie du dehors, c'était pour assister à l'enterrement de son père qui l'a abandonnée. Elle retrouva là, stupéfaite, un frère, un frère jumeau dont elle ignorait tout. Ce fut la première fois qu'elle se sentit réellement à part, et comme une personne à part entière. Mais hélas, elle ne pouvait rester longtemps avec son nouveau frère, et elle dût rapidement retourner au couvent. Peu après, le clergé se rappela enfin de son existence, et décida que Dolores devait passer l'épreuve d'initiation. Lorenzo di Marca, Aigle du Nord (chef du clergé dans l'Empire), avait besoin d'une personne pour l'aider dans une grande tâche. Dolores fut donc choisie : elle serait ordonnée prêtresse de Myrmidia à l'issue de cette épreuve. La jeune fille ne comprit pas pourquoi elle devait aller dans l'Empire, loin de chez elle, alors que certains n'avaient qu'à tuer un sanglier comme initiation. Mais elle se dit que c'était là une occasion de se démarquer, et de revenir avec une gloire telle que tous la reconnaîtraient enfin !
    Mais en montant sur le bateau en partance pour Altdorf, elle eut la surprise de voir un visage familier : son frère, José Felipe ! Ce dernier, même s'il ne dévoila pas ses premières intentions pour aller à Altdorf, insista pour accompagner sa soeur "car c'est tous des barbares dans l'Empire". Après quelques incidents sur le bateau, notamment des regards mal placés des marins, la fratrie se dirigea donc vers la ville indiquée par la lettre de Lorenzo di Marca, sans plus d'informations...



    Commentaire


    • #3






      Commentaire


      • #4
        Hanz Gunderman




        Hanz est né dans une bourgade proche d’Averheim dans l’Averland, Spudheim. Fils cadet d’une famille aisé il ne manqua de rien durant son enfance. Il jouait dans les champs avec ces frères et sœurs et leur chien Grubber en rêvant du jour où il serait un officier impérial qui repousserait les hordes de peaux vertes loin de l’empire.

        Entouré de ses frères sœurs couins cousines il eut une vie heureuse, s’attachant particulièrement au cousin Karl qui comme lui rêvait de batailles épiques. Et à la cousine Aleit d’un an son aîné qui souffrait d’un pied bot mais avec qui il découvrit le jeu du docteur. Et ça petite sœur Felitzia au sourire enjôleur. Ou encore le cousin Heinrike qui postillonnait en parlant et qui était assez bête pour être la victime de la bande.

        Mais cette enfance heureuse prit brutalement fin lors de son treizième printemps lorsqu’une bande d’hommes bêtes venus du Talabecland attaqua son village par une sombre nuit. Après une terrible bataille entre flammes et obscurité les hommes furent finalement repoussés grâce à des renforts venus d’Averheim mais le bilan fut terrible pour Spudheim, près d’un tiers de la population avait succombé. Et la famille Gunderman ne fut pas épargnée… Le chien Grubber avait donné sa vie pour protéger les enfants d’un grand homme bête à tête de Cerf qui c’était enfui en tuant plusieurs soldats. Hanz dans un terrible hélant de rage jura de se venger et d’éradiquer l’hérésie de l’empire. Il n’y aurait pas de prestigieuse carrière dans l’armée pour lui, désormais il serait un prêtre-guerrier de Sigmar dont la lumière sauvera le monde.

        Peu après la cousine Aleit fut accusé d’avoir attiré les hommes bêtes en raison de sa malformation chaotique, elle fut brulée devant Hanz, présent au milieu de la foule. La traitresse hurla et Hanz fut déchiré entre des émotions contradictoires, euphorie et rage de la foule, peur et colère bien à lui, amour pour cette gentille petite cousine qui se tortillait à l’approche du feu. Toutes ses émotions furent consumées par la pureté du feu de même que son empathie. Après ce feu purificateur une nouvelle vie commença pour lui. Et jamais il n’oublia l’homme bête à tête de cerf, celui qui menait le raid et avait fait basculer son enfance dans l’horreur sans en avoir payé le prix.

        Commentaire


        • #5
          Je cherche jusqu'à 4 joueurs pour du warhammer jdr.
          Cela commencera en janvier, aucune date fixée mais plutôt vers le milieu/fin. Durée: 10 sessions environ

          Il n'est pas obligatoire d'avoir lu toute la précédente campagne ni les événements de Mordheim, cela peut néanmoins aider à avoir une idée de l'ambiance.

          Je mettrai les textes d'ambiance plus tard, surement à partir de la semaine prochaine.

          Spoiler:

          Commentaire


          • #6
            Les persos auront 500 d'expérience au début à la place de 100.

            Commentaire


            • #7
              Présent.

              Commentaire


              • #8
                Je suis intéressée .

                Commentaire


                • #9
                  DiderLord , Zhein , Xehanort , êtes-vous disponibles samedi prochain?

                  Commentaire


                  • #10
                    Normalement oui.

                    Commentaire


                    • #11
                      Pareillement .

                      Commentaire


                      • #12
                        Diderlord étend absent ce week-end, cela va impliquer deux choses:
                        - La première, vous pouvez le conspuer allègrement.
                        - La seconde, nous reportons à samedi prochain.

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X